Armando

Armando

Armando


Armando n’aura vécu que partiellement l’explosion et la consécration de l’acid-house dont il est un des fondateurs puisque cela fait 14 ans qu’il est décédé.

Armando

Terry Hunter, ami d’enfance, dit de lui qu’il souriait toujours, qu’il ne se mettait jamais en colère et qu’il ne l’a jamais vu se battre avec personne. Sa vie s’est confondu avec celles des légendes de Chicago, Eric Martin, Paul Johson, DJ Pierre, Farley Jackmaster Funk, Chip E, Ron Trent, Robert Armani. Rien ne prédestinait ce jeune homme à cette carrière puisqu’il se consacrait à devenir joueur de baseball avant qu’une méningite ne brise ses rêves de jeunesse. C’est alors qu’il se lance à corps perdu dans la musique en organisant des soirées et mixant à la radio. Fondateur des labels Musique Records et Warehouse Records il propulse Chicago dans le futur et initie ainsi le mouvement naissant qui traversera l’Atlantique avec le succès que l’on sait. Il collabore par la suite avec Felix Da Housecat sur son label Radikal Fear et son mix pour la compilation « The Chicago All Stars » reste un des sommets du genre. Reste aujourd’hui comme témoignage de son talent sa musique qui démontre la vraie passion qu’Armando avait pour ce mouvement.

Tous les articles sur :

Un avis, un commentaire ?

E-mail Nom Site