Minuit avant la nuit
Nuits de Fourvière 2012 - Visuel 2

Nuits de Fourvière 2012

La programmation complète des Nuits de Fourvière vient de tomber. Les nuits de Fourvière demeurent le rendez-vous incontournable de l’été lyonnais alliant très grand public (lire très grosses daubes variétoches), artistes sur le retour et pépites pour amateurs de musique ciselée.

Nuits de Fourvière 2012

Neil Hannon revisitera en solo et au piano (!!!) le répertoire de The Divine Comedy le 16 juin, Dominique A continuera le bal (des oiseaux) et viendra répondre à l’appel du 18 juin de la Fossette Vers les lueurs, The Stone Roses ‘résurrectionneront’ et seront adorés le 25 juin en compagnie du Clash Mick Jones et de ses amis de The Farm et Pete Wylie et d’invités surprises, une nuit tango avec Daniel Melingo et le Diego Schissi Quinteto vous fera danser le 26 juin, l’Afrique sera à l’honneur avec les invités de Yannick Noah, Vieux Farka Touré et Manu Dibango le 27 juin, Jane Birkin viendra en compagnie du grand Serge (si, si) honorer une fois de plus sa mémoire et les victimes du Tsunami (sic !) le 28 juin, la soprano mouse costaud Jessie Norman poussera les vocalises le 29 juin sans le drapeau français autour de la taille, Björk remixera Biophilia le 30 juin, la Musicbanda Franui avec André Wilms en récitant amènera de la gaîté et de l’impertinence musicale dans 2 soirées les 1er et 2 juillet qui dynamiteront le classique empesé, Juliette Gréco apportera sa pierre patrimonial au théâtre antique le 3 juillet pendant que le 4 juillet verra l’alliance de la carpe Kasabian et du lapin Hanni El Khatib, le 5 juillet les Metronomy viendront rafler une nouvelle fois la mise avec les C2C (une moitié d’Hocus Pocus et une autre de Beat Torrent), Antony and the Johnsons jouera à la diva avec l’orchestre de l’Opéra de Lyon comme en 2009, Laurent Voulzy jouera au troubadour le 11 juillet, une belle nuit hippie folk verra se rencontrer Alela Diane, Jonathan Wilson et Anna Ternheim le 12 juillet, les fans de tablas atteindront le nirvana avec Anoushka Shankar et Zakir Hussain le 13 juillet, le duo mexicain Rodrigo y Gabriela seront entourés de cuivres pour fêter le 14 juillet, Thomas Dutronc (déjà en 2008) partagera la scène avec la très prometteuse Mina Tindle et son formidable Tarenta le 16 juillet, Ben Harper (convaincant l’an dernier à Musilac) donnera le blues le 17 juillet, Bob – never ending – Dylan viendra massacrer son répertoire mythique le 18 juillet, Tinariwen vous emmènera très loin le 23 juillet, l’ancien ministre de la culture Brésilien (imaginez Fredo la Mitte ou Jacko en concert…) Gilberto Gil viendra jouer avec son fils The String Concert and the Rhythm Machines avec Flavia Coehlo le 26 juillet, Camille éructera le 27 juillet avec le fringant Frànçois & The Atlas Mountains, Dionysos attirera les bonnes augures sur le théâtre antique en présentant son nouveau disque, Bird’n’Roll dans un feu d’artifice de coussins et un déluge de décibels acrobatiques le 28 juillet avec Carmen Maria Vega, le très gentil Charlie Winston partagera la scène avec Ayo pour une soirée céleste le 29 juillet, le barde barbu Bon Iver sortira de son cabanon pour goûter à la chaleur des vieilles pierres le 30 juillet avec la perle My Brightest Diamond, et enfin, l’éclat final réunira le carton (pâte ?) de l’année, les Brigitte et la gouaille d’Arthur H le 31 juillet.