Patrick Watson – Adventures in your own backyard

 Patrick Watson - Adventures in your own backyard

Patrick Watson - Adventures in your own backyard

Poursuite des aventures du lutin québécois Patrick Watson avec un album fait à la maison dans son loft du boulevard Saint-Laurent.

Patrick Watson

On suit les aventures de Patrick Watson depuis Close to Paradise, il nous emmène une fois de plus en voyage, un voyage peut être plus intérieur que les précédents disques. Quel bonheur de retrouver l’univers poético-foutraque du barbu à la gapette. Sa pop illuminée et symphonique influencée par la trilogie Ravel Satie Debussy n’a jamais été aussi luxuriante et ondoyante. Les orchestrations sont riches avec des mélodies qui touchent au coeur et à l’âme, une musique à la fois hors du temps et très ancrée dans le présent. Bien sûr on pourrait évoquer une voix virevoltante à la Jeff Buckley, des kaléidoscopes de sonorités à la Sufjan Stevens, mais cela serait nier sa spécificité, un charme qui agit dès l’ouverture de ces aventures de basse cour. Un piano ouaté, des guirlandes de notes qui dévalent du clavier et une voix en apesanteur qui s’allume, lighthouse est phare qui éclaire les eaux du lac St Jean qui grossissent avec une trompette mariachi dans un Western à Chicoutimi, l’horizon est vaste avec ces choeurs à la Moriconne. Blackwind est une mélopée saturée de pizzicatis de cordes, de percussions boisées où se love le chant des sirènes, Step out for a while et sa mélodie quasi enfantine s’échappe vers une envolée lyrique, Quiet Crowd est un piano voix désarmant, palapapampa, palapampa… cela parait simple et pourtant… Into Giants est le rayon de soleil après l’orage, le ciel n’est pas tout à fait bleu mais la lumière revient, les harmonies vocales s’élèvent, les nains deviennent des géants. Les plages s’égrènent comme si on partageait un moment intime avec un ami pétri d’humanité, les arpèges de Words in the fire, l’instrumental et médullaire The things you do, le hyalin et songeur Noisy Sunday, la limpidité et la délicatesse de la valse Adventures in your own backyard qui se déploie majestueusement dans un tourbillon d’instruments et l’album s’éteint dans un chapelet paisible et voluptueux de notes pianotées. On était près du paradis en 2006, Patrick Watson et ses camarades sont allés au delà en 2012 et tutoient les anges.

Patrick Watson – Adventures In Your Own Backyard (Session at SXSW 2012)

Patrick Watson Adventures

Patrick Watson -Into Giants

Patrick Watson sera en concert ce mardi 24 avril au Cabaret Sauvage (Complet) et le 26 avril au Printemps de Bourges 2012 (Auditorium)

2 commentaires
  1. Luc Boland

    Voici quelque chose qui devrait faire plaisir aux fan de Patrick Watson : une composition improvisée avec Lou, un p’tit gars aveugle et mélomane (de par une déficience mentale). Réalisé au Botanique lors du sound-check puis repris ensemble à la fin du concert d’avril 2012.
    amicalement. (vidéo visible via le lien “site web”)

  2. Pingback : Patrick Watson – Adventures in your own backyard | Le Classement des blogueurs – albums, films & séries sous le regard critique des blogueurs

Un avis, un commentaire ?

E-mail Nom Site