Garbage – Not Your Kind of People

Garbage - Not Your Kind of People

Garbage est de retour donc. Sept ans que la belle Shirley Manson et ses sbires ne nous avaient pas fait de l’effet. En 2012, pour du son, c’est bon ; mais pour de l’effet, on repassera…

Formation un peu singulière des années 90, Garbage avait rempli le contrat avec ses deux premiers albums. Un carton plein même. Une chanson comme Stupid Girl, produit coincé entre New Order et le rock indie US, avait fait osciller la tête de plus d’un orphelin de Cobain et des laissés pour compte anonymes. On ne va pas faire l’inventaire des bonnes chansons de Garbage, elles sont pléthore.

En 2012, Garbage rime avec chantilly et FM. Big Bright World et son refrain nigaud tentent de se cacher derrière une production fumeuse, fumante et fumasse. On fait dans le cache misère. Aucune chanson à l’horizon donc Butch Vig (que l’on a connu plus finaud quoique…) sort l’artillerie lourde. La voix magnétique de la Shirley se retrouve affubler d’effets indigestes. Battle In Me ferait passer Evanescence pour des champions de la délicatesse et du raffinement.
Les choses commencent mal dès les premiers titres (ce morceau d’ouverture…) et il faudra attendre Beloved Freak pour la rédemption. Quelle mouche les a piqués? Les états de service étaient bons même si le dernier album du groupe sentait le roussi. Garbage a oublié les chansons et se retrouve dans une impasse.

On ressort donc rapidement les deux premiers albums du gang et on ira faire un tour du coté des festivals pour entendre I Think I’m Paranoid.

Garbage – Blood For Poppies

Tous les articles sur :

Un avis, un commentaire ?

E-mail Nom Site