Filippo Moscatello : Pagliaccio

Filippo Moscatello : Pagliaccio (Moodmusic)

Les artistes électroniques prennent plus souvent que, disons les chanteurs de variétés françaises, des pseudos. C’était un moyen pour eux, en d’autres temps, comprenez avant l’explosion d’internet, d’œuvrer dans l’ombre, de ne pas se mettre en avant et certainement de se préserver. DJ Naughty, auteur de l’album « One Night In Berlin » en 2005 a décidé lui de publier son nouvel opus sous son vrai nom. Filippo Moscatello, donc, a sorti « Pagliaccio », comprendre Paillasse (personnage de la Comedia dell’Arte), album qui souffle le chaud et le froid d’une tech-house en perte de vitesse depuis quelques temps. Effectivement, ce disque est une auberge espagnole bien sympathique pour tout auditeur aux oreilles curieuses. Les meilleurs morceaux se rapprochent assez de Radioslave, mélodies dark, sons minimaux, vrilles acid.

Parfois M. Mosactello se perd dans une house filtrée un peu putassière (« Furio »), sur un autre track il se prend un peu les pieds dans les tapis en voulant (sans doute) rendre hommage à ses parrains de la Windy City (« Houz ») mais ses accidents de parcours se trouvent pardonnés par le reste du LP. Le transalpin exilé à Berlin, qui fut un temps membre de Terranova, à décidé de tomber le masque et c’est plutôt heureux car sa musique s’en trouve renforcée, plus personnelle et moins tape à l’œil qu’auparavant.