Minuit avant la nuit

Voilà, ce coup-ci, c’est fait. Des années que la rumeur le disait moribond, que son absence scénique inquiétait. David Bowie est mort.

On le croyait immortel ou ressuscité ad vitam tel Lazare, on croyait en sa bonne ★, c’était son chant du cygne. Mais pas une vulgaire resucée du passé, pas un pensum pour faire plaisir à une maison de disque. Black Star est tout sauf un tombeau, c’est la pierre philosophale du 2001 de Kubrick, autre artiste en avance sur son temps c’est un legs plus qu’un testament qui n’appelle pas d’héritier. On n’écoutera plus son Lazarus de la même façon :

Look up here, I’m in heaven
I’ve got scars that can’t be seen
I’ve got drama, can’t be stolen
Everybody knows me now

Look up here, man, I’m in danger
I’ve got nothing left to lose
I’m so high, it makes my brain whirl
Dropped my cell phone down below
Ain’t that just like me ?

By the time I got to New York
I was living like a king
Then I used up all my money
I was looking for your ass

This way or no way
You know I’ll be free
Just like that bluebird
Now, ain’t that just like me ?

Oh, I’ll be free
Just like that bluebird
Oh, I’ll be free
Ain’t that just like me ?

David Bowie – Lazarus

On a tous un souvenir personnel avec Bowie, quel que soit notre âge tant il a marqué nos vies en faisant le pont entre le passé et l'avenir, touche à tout génial.
Je me souviens de ce concert du dimanche 28 juin 1987 au stade de Gerland, 5 jours avant ma majorité et juste avant la condamnation de Barbie dans un procès historique.
Je me souviens que le billet coûtait 150 francs !
Je me souviens de cette étrange araignée qui luisait sous le soleil radieux.
Je me souviens de l'excellent Kent avec Starshooter ouvrant la soirée, perdu sur cette immense scène.
Je me souviens de l'arrivée aérienne et écarlate du roi David la nuit tombée, pendu à un fil pour Glass Spider.
Je me souviens d'une setlist qui parcourait toute sa carrière, découverte avec Let's dance, acheté ado en 45 tours en 1983, le même jour que Thriller.
Je me souviens de sa reprise d'I wanna be your dog durant le rappel.
Bien sûr ce n'était pas la meilleure tournée, mais assurément un souvenir indélébile, constitutif de mon ADN musical. Alors plutôt que de faire un choix impossible de chansons pour lui rendre hommage voici Never let me down de cet album de 1987 et de cette tournée, sans doute pas un grand titre mais David ne nous laissera jamais tomber. Et puis de faire comme hier, écouter ★, serein et confiant même si l'on pense à Macca, Bob, Neil, et bien sûr Iggy qui vient de déclarer "L'amitié de David était la lumière de ma vie".

Le Roi David Bowie est mort, vive le roi.

David Bowie - Stade de Gerland (Lyon) 28/6/1987

David Bowie - Never Let Me Down

David Bowie - ★ (Blackstar)

+ d'articles et photos :
Partagez!