L’O.V.N.I du printemps 2016 est donc signé Boyarin !
La pop de ce garçon est complètement désarticulée et a comme points cardinaux Jean Sébastien Bach et Brian Wilson. Une révolution dans le monde très sage de la pop française.

Avec les douze morceaux de ce disque, Boyarin se moque des frontières !

« Ces pays, on le constatera, sont en somme parfaitement naturels. On les retrouvera partout bientôt… Naturels comme les plantes, les insectes, naturels comme la faim, l’habitude, l’âge, l’usage, les usages, la présence de l’inconnu tout près du connu. Derrière ce qui est, ce qui a failli être, ce qui tendait à être, menaçait d’être, et qui entre des millions de “possibles” commençait à être, mais n’a pas pu parfaire son installation. »
Henri Michaux, Ailleurs.

Boyarin, c’est Alice au pays des merveilles mais version pop. On retrouve donc du Jean Sébastien Bach à la sauce pop sixties. La voix, du fragilité exemplaire, flotte comme un nuage de fumée sur ces mélodies bigarrées et farfelues.
Avec Boyarin et Le SuperHomard, la France devient la Terre Promise des amateurs de psychédélisme de qualité. La concurrence européenne peut se faire du mauvais sang.

Boyarin – Useless Lights

Boyarin de Boyarin sera publié le 8 avril 2016 via Figurines Music/Microcultures.
Photographie en Une : (c) Julie Rochereau

Boyarin

Tracklist

Boyarin - Boyarin
  1. Fungus
  2. Useless Lights
  3. Oliphaunt
  4. Patience
  5. Invasions
  6. Emergency Exit
  7. You
  8. Progéniture
  9. Impossible Corners
  10. Progéniture
  11. Grande-Garabagne
  12. Rafflesia
+ d'articles et photos :
Partagez!55