Lucy Dacus avait tout pour passer à la trappe. Son nom est apparu via un lien sponsorisé sur le compte de SK* avec un paragraphe écrit à la va-vite qui nous promettait la prochaine Angel Olsen ou la future Sharon Van Etten. Le genre de promesses que seul peut croire un attaché de presse éméché…

Lucy Dacus n’est sûrement pas la prochaine Angel Olsen ni la prochaine Sharon Van Etten. C’est surtout la nouvelle égérie du très élégant label Matador et c’est déjà très bien. Et Dacus a du cul car nous avons lancé son clip. Le résultat est le même que chez Pitchfork et les autres sites américains : on adhère.

Âgée de 21 ans, cette jeune Américaine originaire de l’état du Richmond, vient de publier son premier album No Burden et un album live.

Lucy Dacus - Lucy Dacus on Audiotree Live

Sur des textes autobiographiques, Dacus nous envoie valser dans les années 90 avec son rock aussi efficace que simple. On recommandera l’impeccable Strange Torpedo où la voix de Dacus fait des ravages sur une batterie incendiaire.

Lucy Dacus – I Don’t Wanna be Funny Anymore

Et comme nous vivons dans un monde presque parfait, cette jeune fille tourne avec Car Seat Headrest aux États-Unis. A quand cette tournée en Europe ?

Lucy Dacus - No Burden

No Burden de Lucy Dacus est disponible via Matador / Beggars depuis le 9 septembre 2016.

Lucius Dacus - No burden

Tracklist

Lucy Dacus - No Burden
  1. I Don't Wanna Be Funny Anymore
  2. Troublemaker Doppelgänger
  3. Green Eyes
  4. Red Face
  5. Strange Torpedo
  6. Dream State...
  7. Trust
  8. Map On a Wall
  9. Direct Address
  10. ... Familiar Place
+ d'articles et photos :
Partagez!2