En ce lundi, début de semaine, mais dernier soir du festival des Inrocks, ce n’est plus à Pigalle, mais dans un Bataclan tout juste ré-ouvert que se tenait la clôture de ces quatre jours intenses. Une soirée forte en émotions.

The Lemon Twigs

Ce sont les deux frères farfelus de The Lemon Twigs qui ont ouvert le bal vers 19h30, accompagnés de leurs tout aussi jeunes mais non moins doués claviériste et bassiste pour ce live tout à fait enjoué. Sonorités très Beatles et prestance étonnante, les frérots ne laissent personne indifférent. ils crient, sautent, échangent leurs instruments, tous deux aussi bons techniquement, à la batterie, à la gratte et au chant. Grands écarts, passements de jambe et riffs de guitare, tout y passe et rien ne nous lasse, jusqu’au grand frère qui lâche sa batterie pour aller ré-accorder la guitare du plus petit alors qu’il est en pleine vocalises, transi.

2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs
2016_11_21_the_lemon_twigs

Ils nous jouent tout leur EP, et même des exclusivités, en live tout à fait à la hauteur des productions studio qui les ont révélés. Le magique These Words nous résonne dans les oreilles, il faudra suivre ce groupe de très prêt.

Seratones

Les Seratones enchaînent ensuite : un peu garage 60’s avec un pétillant mélange scénique. La fille dégage une énergie dingue, rappelle un peu la chanteuse des BellRays, elle finit le set en allant chanter au milieu de la foule, au grand bonheur du public.

2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones
2016_11_21_seratones

Tinariwen

Et c’est avec le légendaire rock touareg des Tinariwen que se finira la soirée : une bonne partie des premiers rangs n’est venue rien que pour eux, ce princes du désert qui distillent toujours une belle énergie mystique avec un rock désertique un peu planant, idéal pour un lundi soir, idéal pour se perdre un moment dans un autre espace-temps. Le huitième album de Tinariwen, Elwan est une ode aux montagnes sahariennes et sortira en février prochain.

2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen
2016_11_21_tinariwen

Merci aux Inrocks pour cette édition 2016 et ses quatre soirées, toutes très différentes mais à la hauteur de nos attentes : entre découvertes et valeurs sûres, on se dit à l’année prochaine pour de nouvelles aventures !

Date : 21 novembre 2016