Jude Kelley (claviers et batterie digitale) et Dam Amrich (chant, guitare, basse) viennent de réaliser un « incroyable impossible » : réenregistrer Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band à la sauce Star Wars. Après cinq ans de travail, ces deux zigotos nous présentent enfin leur travail.

On le répétera encore et encore : le jeu (de mots ?) en valait la chandelle.

Qui a eu cette idée folle de faire une parodie qui mêle Sergent Pepper des Beatles et l’univers de Star Wars?

Dan : Techniquement, c’est ma femme Katrin Auch qui a eu cette idée. Nous avions enregistré une poignée de chansons parodiques mais nous voulions essayer de faire un album entier, avec une histoire cohérente. Nous avons essayé de mettre en place cette idée sans succès pendant un an. Katrin nous a alors dit qu’il fallait combiner deux choses que les gens aimaient vraiment : par exemple, Star Wars et Sergent Pepper. Elle ne nous a rien suggéré de précis mais nous avons adoré l’idée. Nous sommes, Jude et moi, de grands fans des Beatles et de Star Wars. Nous avons donc tenté d’aborder les choses que nous connaissions bien avec respect.

Comment vous-êtes vous organisés pour l'enregistrement ? Combien de temps cela vous a pris ?

Dan : Nous avons commencé à faire des brainstormings en 2011 ou 2012. L'écriture des paroles a duré plus d'un an. Nous connaissions l'histoire mais il fallait que les blagues soient présentes du début à la fin. Sinon, autant ne rien faire ! Nous avons terminé les paroles à la fin de l'année 2014 tout en faisant beaucoup de recherches sur les instruments que les Beatles avaient utilisés sur ce disque. En tout, il y a eu environ cinq ans de travail. Nous avons travaillé non stop les cinq ou six derniers mois. Nous devions enregistrer la nuit et le week-end car nous avons tous les deux une famille et un emploi à temps plein.

Jude : Dan vit sur la côte Ouest et moi sur la côte Est. Nous avons donc dû enregistrer nos parties séparément (nous avons chacun notre propre home studio). La création d'une chanson de l'album est un jeu qui avance et qui recule. Au départ, je créais la structure de la chanson et j'enregistrais les batteries, le clavier et la texture vocale. J'envoyais tout ça à Dan par mail et il n'avait plus qu'à ajouter ses voix, la basse et la guitare. Nous devions être très organisés pour travailler sur la partie la plus récente de chaque piste.

Quels sont vos meilleurs souvenirs liés à cet enregistrement ?

Dan : Quand j'ai enregistré Imperial Holes, notre version de Fixing a Hole, ma femme m'a entendu apprendre le solo de guitare de George Harrison. Elle m'a dit "Oh, vous allez mettre un petit morceau de la Marche Impériale dans le disque ? C'est bien !" Je lui ai répondu que ce n'était pas d'actualité et que j'avais juste du mal à jouer son solo. J'ai pris cette critique de manière constructive et j'ai mis quelques accords de John Williams dans notre disque. C'est une bonne surprise pour les gens qui écoutent le disque.

Jude : Découvrir les petits surprises que Dan avait laissé tout au long du disque est ce qui m'a le plus amusé. J'ai eu un fou rire la première fois que j'ai entendu les grognements de Wookie de Chewbacca dans la chanson Being from the Spaceport de Mos Eisley. On s'est bien amusé !

Quelles ont été les difficultés liées à l'enregistrement de ce disque ?

Dan : Tenir le coup pendant cinq ans a parfois été difficile. Il y avait quelques week-ends, je ne voulais pas travailler sur l'album car j'avais besoin d'une pause pour ce travail. Même si l'album était un passe-temps, il était devenu au final un second emploi. Et puis, quelques jours après, je me réveillais en me disant : "C'est idiot, personne ne s'en occupera. Il faut faire ce disque qui nous amuse tant.". Ensuite, j'aimais avoir un commentaire imprévu de Jude dans un courrier électronique, comme "Hé, je viens de lire à nouveau les paroles, et ça va être génial, je vais travailler encore ce soir". Nous nous sommes donc soutenus et inspirer mutuellement pour continuer. Mais ce fut parfois difficile de se concentrer sur un objectif aussi grand et ambitieux.

Jude : Obtenir un son correct de certains instruments à l'aide de logiciels a été un défi. La ligne de saxophone sur Keep Moving a pris beaucoup plus de temps que prévu et a nécessité un travail d'équipe. Nous avons dû, dans un premier temps, faire des recherches afin de faire une liste de tous les instruments utilisés par le groupe. Ensuite, j'ai dû essayer de capturer les performances via le logiciel MIDI et nous avons eu quelques discussions sur la structure de la mélodie et des accords dans certains endroits. Dan a fait des recherches sur les effets que les Beatles utilisaient pour que les saxophones aient l'air si étrange (et merveilleux !) sur Good Morning. Même après que ces effets ont été mis en place, j'ai dû revenir en arrière pour travailler sur les notes. Certaines de nos plus grandes difficultés sont arrivées à la fin de l'enregistrement. Mais comme c'était la fin... Cela nous a aidé à tenir le coup.

Quel est votre chanson préféré de Sergent Pepper ? Quel est votre épisode préféré de Star Wars ?

Dan : J'adore encore A New Hope, le premier épisode. C'est ce film qui a déclenché mon imagination quand j'étais enfant. Alors travailler sur un film d'une telle qualité et qui a autant d'importance pour moi fut un bonheur. Mon morceau préféré de Sergent Pepper change de temps en temps, mais c'est probablement Good Morning Good Morning. Chaque fois que les Beatles font du uptempo rock, je suis un homme heureux, et la structure de cette chanson est si intéressante. Il y a des changements quasiment à chaque mesure.

The Beatles - Good Morning Good Morning

Jude : Ma chanson préférée de ce disque est Being for the Benefit of Mr. Kite. Elle m'a donné l'inspiration nécessaire pour enregistrer un bon morceau. Mon film préféré de la saga Star Wars est The Empire Strikes Back. Difficile de passer à côté du duel entre Luke et Dark Vador.

Le disque de Palette-Swap Ninjas est disponible sur leur site officiel.
Tous les morceaux sont en ligne sur leur chaîne Youtube.

English text

Who had got this amazing idea ?

DAN : Technically, it was my wife Katrin Auch's idea. We had recorded a handful of song parodies, but we wanted to try to do an entire album, with a consistent story. We'd played with the idea unsuccessfully for a year before she said we needed to combine two things that people really loved -- for instance, Star Wars and Sgt. Pepper. She wasn't really suggesting those specific things, but we took it literally and both loved the idea. Both Jude and I are big Beatles fans and Star Wars fans, so she happened to suggest two things we felt we could tackle with the right amount of knowledge and respect.

How easy was the recording process ? How did long it take you ?

DAN : We started brainstorming in 2011 or 2012. The lyrics took more than a year; we knew the story and the jokes had to work all the way through or it wasn't worth doing. We officially finished those at the end of 2014 while doing a lot of research into the instruments the Beatles played and studying the album. So all told, it was about five years of work, on and off. The last five or six months have been non-stop, working nights and weekends, since we both have full-time jobs and families.

Jude : Since Dan and I live on opposite sides of the country, we had to record our parts separately (each in our own home studios). Creating a parody track from the ground up was a game of back and forth. I'd create the structure of a song (tempo and time signatures) and tack on some drums, keyboard and a guide vocal. I'd send that to Dan over the internet, and he'd go on to to add vocals, bass and guitar parts. We had to be very organized about which version of the track was the most recent.

What are your best memories of this recording process ?

DAN : While I was recording "Imperial Holes," our version of "Fixing a Hole," my wife overheard me trying to learn George Harrison's guitar solo. She said "Oh, you're going to put a little quote from the movie's Imperial March in there? That's great!" And I said, "Actually, no, I was just doing a terrible job of playing his solo." So I took that criticism constructively and just played a few bars of John Williams' score instead of the part that was giving me trouble -- and now it's a great little surprise for listeners.

JUDE : What was really fun for me was discovering little surprises that Dan decided to sneak in to the tracks. For instance, when I first heard him add Chewbacca's Wookie growl in between the showstopping piano chords in "Being from the Spaceport of Mos Eisley", it took me a while to stop laughing. There were many moments like this throughout the process.

What were your difficulties during this recording process ?

DAN : Sustaining faith in the idea over five years was sometimes hard. There were some weekends I just didn't want to work on the album -- I needed a break from work, and even though the album was a hobby, it became a second job. And some days I'd just wake up and think "This is silly, nobody will care -- we're putting all this effort into something that will just make Jude and I smile." Then I'd get an unexpected, unprompted comment from Jude in an email, like "Hey, I just read the lyrics again, and man, this is going to be great, I'm going to work on it some more tonight!" So we wound up inspiring each other to keep going, but it was sometimes difficult to focus on such a big, ambitious goal.

JUDE : Getting a decent sound on some of the orchestra and band instruments (from software instruments) was a challenge. The saxophone line on "Keep Moving" was a team effort that took a lot more time than we had anticipated. First, we had to do some research in order to figure out which instruments were being used. Then, I had to try to capture the performance via MIDI, and we had quite a few discussions about the melody and chord structure in places. Last but not least, Dan did the research on the effects that the Beatles used to make the saxophones sound so strange (and wonderful!) on "Good Morning". Even after those effects went in place, I had to go back and massage the notes a bit. Some of our greatest difficulties came near the end of recording, but by that time we were very excited to release the album, which helped.

What's your favorite song of Sergent Pepper ? What's your favorite episode of Star Wars ?

DAN : I still love the original Star Wars: A New Hope. That was the one that fired up my imagination when I was a kid, so being able to work on material that meant so much to me was a treat. My favorite track on Pepper changes every so often, but it's probably "Good Morning Good Morning." Any time the Beatles get to do uptempo rock, I'm a happy guy, and the structure of that song is so interesting -- lots of changes and surprises, every few measures of music.

JUDE : My favorite song on the Beatles album is "Being for the Benefit of Mr. Kite", and that gave me extra inspiration to do a good job on a challenging track. My favorite Star Wars movie is The Empire Strikes Back--for me, it's hard to beat the epic light saber duel between Luke and Darth Vader.

Partagez!9