SK* a demandé à une trentaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de De Calm qui vient de sortir son troisième album, Disparue Juliette. Ils promènent leur Alligator en laisse et viendront le libérer aux Trois Baudets à Paris le mercredi 17 mai et SK* vous fait gagner vos places.

De Calm en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

Il y en a beaucoup mais disons que jouer sur la grande scène des Férias de Dax, c’était quand même quelque chose. Avec nos chansons mélancoliques qu’on avait calibré pour l’occasion, on a pu vivre l’expérience d’être les moins ivres sur des kilomètres à la ronde. Et puis, chaque concert que nous faisons dans une petite salle du centre de la France qui s’appelle Le canoé renversant nous apporte joie et souvenir.

Votre rencontre en tournée ?

Il y en a deux. Celle du groupe Svensson avec qui j’ai fini par partager des musiciens. Et puis, celle d’un artiste qui s’appelle Rivière. Je l’ai connu à l’époque de myspace et nous avons fait plusieurs dates communes. Nos discussions sur la petite musique me font toujours grand bien. Son univers gagne vraiment à être découvert.

Votre anecdote dans le van ?

Ça ne manque pas mais on dit souvent que ce qui se passe dans le camion, reste dans le camion… J’ai quand même le souvenir d’un retour où le camion avait commencé à montrer des signes de fatigue. On devait s’arrêter pour pomper, je ne sais quel truc. Nous étions en sursis permanent. Finalement, on a pu regagner Toulouse et le camion a rendu l’âme juste après la ligne d’arrivée. Le camion avait ce jour-là quelque chose de très humain.

Votre prochain album ?

Avec Micka, on aimerait beaucoup faire un album pour les enfants de façon adulte. On a aussi l’envie très forte d’écrire pour d’autres. L’industrie ou du moins ce qu’il en reste manque tellement de courage et d’inventivité que tant qu’on aura pas fait un vrai hit qui rapporte des sous, ce sera compliqué. Mais des choses sont en train de se mettre en place.

Votre prochain rêve ?

Revenir à mes envies de cinéma et me pencher sur des scénarios que j’ai un peu laissé de côté. J’ai le rêve de faire une dizaine d’albums et autant de long métrage. Je le concède, c’est un peu gourmand.

De Calm – Alligator

En écoute avec De Calm

Playlist mélancolie heureuse, désordonnée et incomplète.

De Calm - fait sa playlist

  1. Albin de la Simone - Le Grand Amour

    J'ai la plupart de ses disques et je les appréciais avec toujours des petites réserves. Là, je dois dire que depuis l'album précédent, les réserves sont moindres. C'est comme s'il avait enlevé la volonté de séduire coûte que coûte. Et comme dans la vie, c'est souvent là que le charme opère.

  2. Yves Simon - Ma jeunesse s'enfuit

    Je me suis rendu compte que régulièrement, je lui empruntais cette phrase dans mes chansons. C'est un peu comme une balise. Faut dire que le dimanche matin, on écoutait ça en famille en mangeant des croissants.

  3. Ennio Morriconne - : Mon nom est personne (Thème)

    Le must de la mélancolie.

  4. La Féline - Séparés (si nous étions jamais)

    J'ai une théorie qui veut qu'un morceau doit détenir un détail qui hameçonne l'auditeur. Là pour moi, c'est les "Oh" qui sont addictifs. Nous avions fait une date ensemble à Paris à nos débuts plus que fragile. La rencontre n'avait pas eu lieu, c'est dommage.

  5. Jérôme Minière - La peau lisse

    La fragilité et paradoxalement, la détermination qui se dégageaient de son univers m'ont vraiment encouragé. Un artiste majeur pour moi.

  6. L'affaire Louis Trio - Mobilis in Mobile

    Difficile de faire mieux pour réveiller l'enfant qu'on a en chacun de nous.

  7. Bertrand Betsch - Pagaille

    C'est un artiste majeur qui a connu comme Jérôme Minière, l'aventure Lithium. J'adore Bertrand, cette chanson et l'album dont elle est issue. Et puis avec De Calm, nous en avons fait une reprise que j'aime beaucoup et qui sortira peut-être un jour...

  8. The little Rabbits - La mer

    Quand je jouais au TFC, on sortait dans des établissements nocturnes où l'on pouvait entendre The Little Rabbits et danser dessus.

  9. Miossec - La fidélité

    Un choc breton et frontal. Un beau choc.

  10. Dominique A - Le courage des oiseaux

    Second choc frontal. Un doux choc

  11. Les Négresses Vertes - Orane

    Ado, je voulais ressembler à Mellino le guitariste et partir en tournée dans un grand bus comme Les Négresses Vertes. J'avais entendu ce titre dans un film américain qui s'appelait Bad Influence et ça m'avait drôlement plu.

  12. Baden Baden - L'échappée

    Peut-être le groupe français dont je me sens le plus proche actuellement. J'ai failli faire un clip pour eux mais le timing n'était pas bon. J'espère qu'un jour viendra.

  13. Thomas Winter et Bogue - Batifole

    Pour mieux repenser aux souvenirs hot.

  14. The Breeders - No Aloha

    Plonger et sortir de la mélancolie en si peu de temps...

  15. Benjamin Biolay - Bien avant

    Pas sûr qu'il ait fait mieux dans l'épure...

  16. Vitalic - Trahison

    Pour le mystère électro-mélancolique qu'il trimbale

  17. Kid Parade - Reflections

    J'ai eu la chance de réaliser le clip de ce titre qui aurait eu sa place dans la version longue de Donnie Darko.

  18. Dani Bouillard - Chabadabada

    Un ami qui va sortir son album à l'automne. Un titre qui donne envie de noyer la mélancolie sur un transat un mojito à la main.

  19. Etienne Daho - L'adorer

    Pour Mako avec qui nous avons travaillé et qui a mixé ce titre et l'intégralité de l'album L'invitation qui est sublime.

De Calm - Disparue Juliette

DE-CALM-Disparue-Juliette

Tracklist

De Calm - Disparue Juliette
  1. Alligator
  2. Miser sur nous
  3. Les vainqueurs
  4. L'existence
  5. Il fait froid (duo avec Eloïse Lormand)
  6. Au bord des falaises
  7. La soirée
  8. Les rues qui nous séparent
  9. Fabrique
  10. La bonté est bizarre
  11. Le réveil

Plus d'infos sur De Calm : www.decalm.com
Facebook : www.facebook.com/groupedecalm

+ d'articles et photos :
Partagez!5