Dans les années 90, Tim Armstrong était touché par la grâce divine et écrivait des chansons impeccables. Le passage à l’an 2000 lui aura été fatal. En effet, depuis Rancid (2000), le groupe fait des disques à la qualité plus que discutable.

En 1995, Rancid pouvait jouer les trouble-fêtes avec …And Out Come The Wolves. Sur ce disque, la doublette Tim Armstrong/Lars Frederiksen enterrait toute la concurrence six pieds sous terre. Comment résister à Ruby Soho ? Comment ne pas écouter des dizaines de fois Old Friend ? Un certain Joe Strummer n’y résista pas et signa sur Hellcat Records, le label d’Armstrong.

Rancid – Telegraph Avenue

Depuis ? Rancid enquille les disques comme les autres groupes et est devenu totalement ennuyeux. En effet, un boulevard sépare le fait d'être un trouble-fête et le fait d'enregistrer Trouble Maker. C'est bien simple, il ne se passe rien. On écoute poliment ce disque en espérant subir une décharge électrique comme en 2000 avec le très hardcore Rancid ou en craignant de subir une désillusion comme avec Indestructible en 2003. Mais non... Il ne se passe rien. Rancid choisit une via media qui le rend totalement inoffensif la grande majorité du temps. Make It Out Alive ou Say Goodbye To Heroes sauvent l'affaire du naufrage. Say Goodbye To Heroes dit la chanson...

Rancid - Trouble Maker

Trouble Maker de Rancid est disponible vie Epitath.

Tracklist

Rancid - Trouble Maker
  1. Track Fast
  2. Ghost of a Chance
  3. Telegraph Avenue
  4. An Intimate Close Up Of A Street Punk Trouble Maker
  5. Where I'm Going
  6. Budd
  7. Farewell Lola Blue
  8. All American Neighborhood
  9. Bovver Rock and Roll
  10. Make It Out Alive
  11. Molly Make Up Your Mind
  12. I Got Them Blues Again
  13. Beauty of the Pool Hall
  14. Say Goodbye to Our Heroes
  15. I Kept a Promise
  16. Cold Cold Blood
  17. This is Not the End
  18. We Arrived Right On Time
  19. Go On Rise Up

Rancid - Trouble Maker
2.5Note finale
Avis des lecteurs 9 Avis
+ d'articles et photos :
Partagez!