SK* a demandé à une trentaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Unlikely Boy, dont on attend avec impatience le premier clip à la rentrée après cette année l’EP Expectations qui s’ouvre sur un sample de Christiane Taubira qui appelle la jeunesse à prendre sa place, à bousculer l’ancien monde.

The Unlikely Boy en cinq questions :

Ton souvenir de concert ?

Et bien tout récemment pour ma release party à l’International, j’étais surprise déjà du monde présent, et puis j’ai trouvé les gens très réceptifs et chaleureux, c’était la première fois que je me produisais avec ce live à Paris, donc ça m’a touchée.

Ta rencontre en tournée ?

Je n’ai pas eu l’occasion de partir réellement en tournée avec ce projet encore, mais ça ne saurait tarder j’espère !

Ton anecdote dans le van ?

Je n’ai pas de van non plus, mais je vise directement le tour bus ! Faisons les choses sérieusement.

Ton prochain album ?

Je viens juste de sortir un nouvel EP, Expectations, dans un délire synthpop rétrokitsch. J’y assume pleinement mes influences et mes goûts, il me ressemble vraiment je crois ! Je projette une autre sortie d’EP pour la rentrée, et des sorties singles entre temps.

Ton prochain rêve ?

Composer pour la mode. Et que le monde se soigne.

The Unlikely Boy – Live Le Jardin Moderne

En écoute avec The Unlikely Boy :

  1. Parcels - Gamesofluck

    Un groupe que j’ai beaucoup écouté cette année. Leur EP Hideout cristallise mon amour de la pop bien faîte et du groove irrésistible, toute comme L’Impératrice par exemple (qui viennent d’ailleurs de remixer ce titre).

  2. Colorado - La Vague

    Deux néo-rennais très talentueux que je suis de près depuis leur premier EP, qui balancent une synthwave hyper créative et sensible. Que ce soit dans un esprit plus instrumental et cinématographique ou plus pop récemment, ils font clairement le taff, et en bonus, leur live est fou. Le genre de musique qui moi m’emporte, c’est comme ça.

  3. Theodora - Step Into Disorder

    Un univers à la fois sombre, froid et très émouvant, une sorte de pop-coldwave qui personnellement me parle complètement. Une personne que j’apprécie beaucoup également, et l’une des artistes du panorama actuel dont je me sens la plus proche stylistiquement sans doute.

  4. Agar Agar - I Am That Guy

    J’ai accroché dès la sortie de Prettiest Virgin, et énormément poncé leur EP cette année, comme beaucoup de gens. Ils allient parfaitement minimalisme et expressivité, avec ce goût prononcé pour les sonorités de synthés rétro que je partage.

  5. Corine - Pourquoi Pourquoi

    Elle me tue. Toute ma passion du rétro-kitsch et les innombrables heures passées à me dandiner dans mon salon sur du bon vieux disco des familles se résument à merveille dans ce projet. C’est sensuel, c’est soleil. J’adore.

  6. Elbi - Colorful shores

    Une sacrée voix et un univers electronic-soul-house bien à elle. Je l’ai invitée en première partie de ma release party et je n’ai vraiment pas été déçue de son show, un live analogique et chanté avec une superbe présence scénique. Une très chouette personne humainement aussi.

  7. Oh Mu - Les montagnes

    Une ovni totalement désarmante et touchante qui façonne une pop synthétique déstructurée du turfu, dans ce nouveau courant entre art ‘naïf’ et internet wave. J’ai beaucoup d’admiration pour la manière dont elle ose, sa créativité folle, qui s’exprime d’ailleurs par divers moyens puisqu’elle est aussi dans le dessin et les arts visuels. Ravie de son live pour ma release partie. Elle sait captiver les gens, avec son aura de mystère. Super personne également.

  8. Fishbach - Le Meilleur de la Fête

    Que reste-t-il à dire... la future Christine & The Queens, une icône en devenir, une bête de scène. Ce morceau me touche beaucoup. Notamment parce qu’il me ramène à de nombreux états et pensées personnelles, à des fins de soirées tournoyantes de mes années festives. Étant quelqu’un de maladivement mélancolique et nostalgique, ce morceau répond parfaitement à cette saveur douce-amère que j’aime à trouver dans la musique.

  9. P A - Colorgraded

    J’ai passé la plus grande partie de ma vie à écouter exclusivement du rap, et même s’il a sacrément changé de visage depuis les nineties, je reste très alerte et sensible à se qui se fait dans cette branche musicale. Les gars de P A sont par exemple très forts et très prolifiques dans cette nouvelle scène ‘rap mélancolique’, avec des sons à la fois hyper breakés et très planants, et des voix super émotives distordues sous les effets. J’adore leurs univers visuel aussi.

  10. Krampf - Sorry

    Toute la nouvelle vague gabber-pop a quelque chose d’assez fascinant par l’incongruité des mélanges. J’ai l’impression de revivre mes boums de CM2 en version hardcore ! Cette idée de non-hiérarchie et segmentation des styles indé/mainstream etc me parle beaucoup. J’ai pas mal écouté la compilation Inutile de Fuir de Casual Gabberz, et ce son m’a particulièrement tapé dans l’oreille. Je trouve aussi le travail de Krampf stimulant de manière générale.

The Unlikely Boy - Expectations

Plus d'infos sur la page facebook de The Unlikely Boy et sur son site : theunlikelyboy.com

Partagez!67