Le Groom est un nouveau lieu à Lyon dans le quartier de la Croix-Rousse, 6 rue Roger Violi dans le premier arrondissement. Il mêle bar à cocktails, club avec des DJ reconnus et désormais à la rentrée, une salle de concert.

La programmation commence à prendre forme grâce à Francis Richert qui nous en dit plus et elle s’étoffera tout au long de l’année. On ne peut qu’applaudir à la naissance d’une nouvelle salle en centre-ville, facile d’accès, avec une jauge raisonnable et déjà des noms qui donnent furieusement envie, entre découvertes et artistes indé confirmés.

Tu programmes la partie concert du Groom qui débute en septembre, comment es-tu arrivé dans l’équipe ?

Francis Richert : AFX (dont je suis président) a été sollicité pour conseils et expertises sur la production de concerts auprès du Groom. Julien Routil (l’un des gérants) et JB Lacombe (le directeur d’AFX) connaissait mon travail de programmateur au Festival Changez d’Air, ils m’ont donc proposé cette nouvelle mission que j’ai accepté.

Peux-tu décrire la configuration de la salle pour ceux qui n’y sont toujours pas allés ? quels sont ses atouts ?

C’est tout d’abord un lieu particulier, que les gérants ont souhaité cosy, agréable et plutôt classe. Il se décline en 3 parties : une première petite salle avec des tables et le bar, puis la salle de concert d’environ 120 places avec une petite scène puis un fumoir au fond. La scénographie est très bien pensée et je suis convaincu que ce genre de lieu est parfait pour accueillir certains concerts.

Quel est l’objectif en terme de programmation ? Genre ? artistes internationaux / locaux ?

Il faut bien comprendre que le Groom se décline sous deux formules : le club en général les vendredis et samedis la programmation a été confié au collectif Encore qui fait un boulot super classe depuis mai. Puis la partie concert qui se fera en fonction des disponibilités des artistes que je souhaite faire venir. A priori pas de clivage esthétique au Groom même si les premières dates annoncées sont plutôt orientées indie pop, folk, je ne m’interdis pas d’inviter des artistes électro, french Pop ou encore hip hop. Je souhaite également faire une belle place aux artistes locaux (avis donc à ceux qui nous lisent). La salle étant petite, il faut savoir être réactif et prendre des risques dans la programmation, j’espère que le public suivra !

La saison commence très fort pour ceux qui aiment l’indie avec des artistes en devenir comme Girlpool ou Molly Burch, d’autres confirmés comme Troy Von Balthazar ou This is The Kit, ou des ovnis comme Micah P. Hinson. comment se construit la programmation ? Certains concerts sont en partenariat avec le Marché Gare donc pas de concurrence ?

Merci, cela fait toujours plaisir à entendre. Je souhaitai rapidement identifier le lieu avec une ligne éditoriale forte et avec du caractère comme les artistes que tu viens de citer en effet. La direction artistique ce n’est pas faire que de la programmation mais c’est aussi accueillir d’autres organisateurs de concerts, d’autres associations locales. Nous avons la chance à Lyon d’avoir un vivier de passionnés de musique qui organisent des concerts, mon rôle est donc d’être le garant de la ligne éditoriale du Groom sans m’interdire d’inviter les copains à proposer des concerts, ce que nous allons faire d’ici quelques mois. Concernant le Marché Gare, Benjamin (le programmateur) que je connais bien souhaitait faire quelques concerts hors les murs et lorsque j’ai voulu programmer This Is The Kit, il m’a tout naturellement proposé de s’associer avec nous pour faire cette date ensemble.

This is the Kit au Groom

Tu as un rêve de programmateur pour ce lieu ?

Je pense que le lieu se prête vraiment à des rencontres un peu plus décalées, je n’ai pas envie de proposer uniquement un concert, mais des rencontres entre gens passionnés. Nous allons essayer de faire vivre les concerts autrement, en proposant par exemple, des sessions d’écoute de vinyles avant ou après les concerts en collaboration avec les disquaires locaux. Ou quand cela sera possible, organiser des rencontres, show case avec des artistes plus confirmés qui joueront dans les grandes salles de l’agglo, ou encore proposer des cartes blanches à certains collectifs d’artistes. Bref plein d’idées que nous allons essayer de mettre en place au fur et à mesure.

Un mot pour caractériser le Groom ?

Enfin ! 😉

Micah au Groom

Vous pouvez écouter ci-dessous la playlist consacrée à la programmation du Groom en septembre / octobre. Pour plus de détails, il suffit de vous rendre ici et sur la page facebook.