Il faut le dire, les américains de Portugal. The Man sont en place depuis bien longtemps, mais leur dernier album, Woodstock, et notamment le single Feel it still, font l’objet d’un engouement qu’ils n’avaient jusqu’alors pas connu en France, et cela s’est parfaitement senti en ce jeudi soir de fin du mois de septembre au Bataclan.

You can feel it (still)

Ils ont ouvert les hostilités comme il se doit sur Number One laissant peu à peu monter la température de la salle, entre torpeur et puissance. En jouant ensuite le très bon Noise Pollution, ils ont définitivement annoncé la couleur, et le public, déjà conquis n’avait plus qu’à suivre le mouvement.

Puis, tout est allé vite. Visuels psychés, lumières bleutées, bob vissé sur la tête, ils ont enchainé les titres forts, entre leur nouvel album et leurs anciens classiques comme Head is a flame, Go it all, Waves. Mention spéciale pour So Young, une pépite de leur dernier album dont le tempo plus posé ralentit le rythme tout en donnant irrésistiblement envie de se balancer au son de la basse légèrement chaloupée.

Ambiance chaleureuse et agréable, les musiciens ont de l’humour et le font savoir en affichant en plein concert, et en français les messages suivants : « Nous sommes Portugal. The Man ! Juste pour être sur que vous soyez au bon concert », puis « N’hésitez pas à acheter/voler notre album ». S’ensuivent All Your Lights,So American et Modern Jesus toujours aussi efficaces, Rich Friends et sa batterie fédératrice et puissante, avant de finir en beauté avec les deux chansons les plus attendues dans ce Bataclan survolté : leur « tube », Feel it Still et la très belle Don’t Look Back in Anger.

Portugal. The Man – Feel it Still

Ils font durer le plaisir en faisant deux titres en rappel avant de mettre un point final à leur jolie performance. Très bon concert, à l'image d'un très bon groupe qui n'en est visiblement pas à son coup d'essai. Seul reproche à leur faire : si leur musique a la force de fédérer tout un stade, ils pourraient diffuser encore d'avantage cette puissance dans leur communication avec le public. Ah oui, et ils n'ont pas joué The Sun ! à apprécier ci-dessous en guise de conclusion :

Portugal. The Man - The Sun

Portugal. The Man - Woodstock

Date : 28 septembre 2017