Depuis 2009, Chapelier Fou mélange les programmations électroniques et les cordes de son violon et SK* est fan depuis le début.
Depuis 2017, SK* est encore plus fan de ce garçon grâce à son nouvel album Muance qui sortira dans quelques jours. Et comme nous vivons dans un monde parfait, Chapelier Fou est en tournée dans toute la France. Vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Pourquoi avoir créé ce néologisme qu’est Muance ?

Chapelier Fou : En fait, c’est tout le contraire d’un néologisme. C’est un mot qui, par essence, a été un peu oublié, et cela n’aura pas échappé aux musicologues qui fréquentent Soul-Kitchen. Dans son acceptation originelle, la muance se réfère a ce qu’on pourrait appeler le protosolfège. Dans la musique du Moyen-Age, on utilisait seulement six noms de notes (contre 7 aujourd’hui), et pour chanter une mélodie quelque peu étendue, on devait procéder a des glissements de contextes (hexacordes), appelés « Muances ». Comme tout le disque est bâti autour d’un motif de six notes qui voyage, mute et cherche constamment à s’adapter, j’ai trouvé ce terme approprié.

L’enregistrement de Muance t’a pris 3 ans. Qu’est-ce qui a nécessité autant de temps ? L’inspiration ? La disponibilité des musiciens ? Le besoin, au final, de prendre son temps ?

Disons que l’enregistrement de Muance a « couru » sur trois ans. Un morceau comme Guillotine a évolué pas à pas, au fil des années. J’ai beaucoup d’ébauches de morceaux qui traînent sur des bouts de papiers, sur des zones de mon disque dur, et qui parfois ne me livrent leur sens que des années plus tard. Comme si je n’avais pas compris, à l’époque, ce que j’étais en train de faire. Ou qu’il me manquait un chaînon indispensable, une enzyme qui catalyse le morceau.

Quelle est l’histoire du single Artifices ?

Elle est un peu triste. Il y a un an, mon manager, Eric Bichon, est décédé brutalement. La semaine qui a suivi, je n’ai pas arrêté de composer et d’enregistrer, en essayant de faire quelque chose qui lui aurait plu. De cette session sont sortis Artifices et Stiiitches.

Chapelier Fou – Artifices

Grégory Wagenheim est l'auteur de la pochette de Muance. Comment vous-êtes vous rencontrés ? Comment avez vous travaillé ensemble ?

On se connaît depuis la classe de 6ème. On était en classe de clavecin ensemble au conservatoire de Metz, et au collège aussi. Aussi loin que je puisse me souvenir, il a toujours été quelqu’un de très créatif, très bon dessinateur, et au moins aussi bon musicien. Au lycée, nous avions un groupe ensemble, qui mêlait basse, synthétiseurs, harpe, guitare et boîtes à rythmes. Ensuite, il a fait les beaux-arts pendant que j’étais en musicologie, et on s’est mis en collocation. A cette époque déjà, il faisait déjà mes flyers pour mes concerts. Puis mes pochettes de disques (tous les EPs, 613, Invisible, Kalia avec Béatrice Lartigue et Deltas avec Nicolas Nadé). Puis mes clips, avec notre ami commun Jean Chauvelot.
On travaille très facilement ensemble, ça va vite. On discute un soir, on laisse passer une semaine, et puis il attaque la création. Pour Muance, je voulais une pochette simple, qui joue sur les principes de répétition et de variation, et qui porte en elle le même ADN que le motif musical qui parcourt le disque.

Quel est le meilleur souvenir de l'enregistrement de Muance ?

On a passé une semaine dans le Jura avec mes amis musiciens (Camille Momper, Maxime Tisserand et Maxime François) chez le cousin de mon ingénieur du son (Karim Aissaoui), dans une superbe maison. On a enregistré pas mal de prises acoustiques, entre un bon repas, un feu de cheminée et des jams techno.

Le Top 5 du MaMA

L'artiste que tu veux absolument voir au MaMA cette année ?

Abstrakt Keal Agram (parce que la veille je joue avec Orchard, et la semaine d’avant avec M.A Beat !

L'artiste dont tu n’as pas écouté la musique mais que tu veux voir ?

Inspector Cluzo.

L'artiste du MaMA avec qui tu irais bien boire un verre ?

Chaton, pour voir si c’est le même mec que le Chaton qui joue avec moi sur scène (Maxime François).

Ta salle préférée du MaMA ?

La Cigale.

L'artiste avec qui tu partagerais la scène du MaMA ?

M.A Beat ! Sans hésiter.

Muance de Chapelier Fou sera disponible le 20 octobre 2017 via Ici d'Ailleurs.
Chapelier Fou jouera au théâtre du lycée Jacques Decour (Paris) le 20 octobre 2017 (22:05 - 23:00).

Chapelier Fou - Muance

Tracklist

Chapelier Fou - Muance
  1. Philémon
  2. Oracle
  3. Artifices
  4. Stiiitches
  5. Antivalse
  6. Guillotine
  7. Temps Utile
  8. Les Octaves Brisées
  9. Cavalcade
  10. ALK
  11. Super Hexacordum

Les prochains concerts de Chapelier Fou en France

DateSalleVilleTickets
15 Dec 2017Le Temps MachineJoué-Lès-Tours, FranceAcheter un Ticket
03 Feb 2018EQUINOXEChateauroux, FranceAcheter un Ticket
16 Feb 2018Le ForumVaureal, FranceAcheter un Ticket
23 Feb 2018Espace Culturel Django ReinhardtStrasbourg, FranceAcheter un Ticket
17 Mar 2018La Presqu'ileAnnonay, FranceAcheter un Ticket
Dates de concerts fournies par Bandsintown
+ d'articles et photos :
Partagez!