Pour les lyonnais, l’Odéon tient une place particulière. Lieu culturel depuis 1907, fer de lance de l’aventure du réseau Cinéma National Populaire avec Roger Planchon, certains se rappellent encore de leur émoi devant la veste en croco de Nicolas Cage dans Wild at heart ou de la magistrale scène opératique finale de The Godfather : Part III où le velours rouge du Teatro Massimo de Palerme se confondait avec les sièges garance de cette salle lyonnaise mythique et sans publicités.

French_Connexion_Affiche-pour-site2-2
En 2012, l’Odéon se transforme en théâtre puis évolue vers des spectacles exigeants en développant l’écriture contemporaine selon le souhait de son dynamique directeur, Julien Poncet. Il devient petit à petit un lieu incontournable de la culture à Lyon avec aussi des expos photos, des masterclass du festival Lumière, le Lyon BD festival ou des vide-greniers. Alors pourquoi pas des concerts !

Ce vœu sera exaucé en mai dernier avec un stratosphérique concert de Thomas Dybdahl dans l’écrin des 300 places du théâtre, une jauge idéale en centre-ville. Mais cela n’était pas suffisant. Le Théâtre Comédie Odéon, Morpheus Production et À Thou Bout d’Chant se sont réunis autour d’une passion commune, la chanson en français avec un nouveau rendez-vous dominical une fois par mois nommé avec French Connexion.

Un festival de Dimanches donc, à 19h, juste au moment où l’on commence à déprimer de la dure semaine de labeur qui s’annonce. Et bien sûr, on ne parle pas de la chanson française poussiéreuse de thé dansant à la Drucker mais d’artistes confirmés ou en devenir qui font preuve d’une créativité tous azimuts.

Nous aurons hâte de parcourir à nouveau le 12/11 Les grandes artères du québécois Louis-Jean Cormier qui avait subjugué la Salle Léo Ferré en mars dernier accompagné de La Féline et de son album racé, Triomphe. Puis cela sera au tour le 17/12 des jeunots Pomme et Tim Dup avec leur frais premiers disques, A peu près pour l’une et Mélancolie heureuse pour l’autre. Le 28/01 la facétieuse Melba ouvrira pour l’ogre musical de Charleville-Mézières, Fishbach. Le 18/03, cela sera la soirée sans doute la plus poétique de l’année avec la fantasque Klô Pelgag qui connait Le sexe des étoiles et l’immense Leïla Huissoud en pleine lumière. Enfin, le 29/04, la funambule sensible Sarah Mikovski chantera sa vie pas toujours rose avant que Pauline Croze nous invite à ne rien faire ce printemps avec un futur album avec Charles Souchon (Ours) et Romain Preuss (Scotch and sofa). Un concert surprise est aussi prévu en mai.

Alors si « chaque dimanche est talonné de près par un lundi, quoi qu’on y fasse », ne ratez pas un dimanche par mois la French Connexion, avec une talentueuse bande de malfaiteurs qui en plus vous accueilleront au bar du théâtre pour échanger après les concerts, ce qui est rare à Lyon !

Vivement Dimanche !