En 1998, Swell publie le très attendu successeur de Too Many Days Withhout Thinking. Cette fois-ci le groupe n’a pas perdu son temps (mais a perdu son batteur). En 1995, ce groupe aurait pu prendre la tête du rock indé américain mais les choses se passèrent autrement. Leur label (American Recordings) ne publia pas leur disque et « confisqua » même ses bandes. Il fallut donc attendre 1997 pour que le groupe qui chantait le quartier de Tenderloin comme personne publie son disque. Quelques mois plus tard, Swell revint avec For All The Beautiful People

David Freel et Monte Vallier mirent donc quelques mois à donner une suite à leur chef d’oeuvre. Les gris-clair de 1997 s’estompent pour laisser place à une poix noire et terrifiante. Vingt ans après le constat est simple : aucune de ces chansons n’a pris une ride. Car la vieillesse est aussi un naufrage pour les disques. Sauf pour ceux de Swell : la voix discrète de Freel et les lignes de basse longilignes de Vallier tissèrent une toile étrange qui nous emprisonnent encore aujourd’hui.

Rob Ellis

Rob Ellis a joué de la batterie sur ce disque. Batteur originaire de Bristol, il a accompagné PJ Harvey et Marianne Faithfull. Il a produit et arrangé de nombreux albums (Placebo, Madrugada).

Comment as-tu rencontré les membres de Swell ?

Rob Ellis : Les souvenirs de mes enregistrements sont comme les autres choses de mon passé lointain, assez fragmentaires. Mais j’ai gardé des souvenirs précis et agréables des enregistrements qui se sont bien passés.
Moi et mon ami et collègue Head avions vraiment aimé l’album 41. Nous avions été tellement frappés par la façon dont il semblait être un angle alternatif par rapport à la scène grunge de l’époque. Nous les avions contactés pour voir s’ils voulaient de l’aide à la production… Ils n’en avaient pas besoin, et je ne me rappelle pas comment ça s’est passé. Peut-être que Monte est venu à un concert de PJ Harvey à San Francisco pour me rencontrer et ensuite nous avons discuté du fait que je vienne jouer de la batterie pour eux.

Te rappelles-tu de votre première rencontre ?

Non, je crois me souvenir que Monte est venu me voir après un concert. J'ai de vagues souvenirs de l'avoir croisé lui et David avant de m'envoler pour San Francisco après une de mes tournées. J'ai pris l'avion et nous avons commencé à enregistrer.

L'enregistrement fut-il facile ?

Quand je ne me souviens de rien, c'est qu'il n'y a eu aucun problème. Comme je ne me souviens de rien concernant ce disque... Mais je suppose que nous avons dû affronter quelques difficultés.

Quels sont tes meilleurs souvenirs liés à cet enregistrement ?

Le jour de Noël était un jour de repos évidemment. Ce fut un de mes plus beaux Noël. Nous avions travaillé pendant dix jours et nous avons décidé de prendre une pause. Monte et moi sommes allés dans un bar près de la côte et sommes restés là. C'était agréable de se promener l'hiver en pensant au travail, ce qui n'est pas exactement dans l'esprit de la saison je sais. Mais j'aime travailler. Je pense que nous n'avons pas travaillé le jour du Boxing Day. C'est après que nous sommes retournés en studio. A moins que nous ayons travaillé le jour du Boxing Day ? Tout cela est très ironique si on écoute I hate Christmas. Cela explique notre charge de travail qui était assez importante.
De plus, je me souviens avoir eu froid la nuit et avoir eu du mal à dormir. J'ai dormi dans la mansarde de Monte. Je croyais que le climat californien était chaud en décembre mais je n'avais pas pensé à l'atmosphère humide qui caractérise San Francisco en hiver. Les habitants de San Francisco non plus. Rien n'était prévu dans leurs maisons pour réchauffer l'espace. Les gens doivent être optimistes.

Quelles sont tes chansons préférées de ce disque ?

Je n'ai pas écouté ce disque depuis des années. J'ai tendance à ne pas regarder en arrière, mais je l'ai fait cette semaine, et je suis très impressionné par la façon dont il semble très anticipatif de ce qui deviendra ce qu'on appellera la pop baroque américaine. C'est ce qui m'a frappé quand j'ai entendu 41... La musique de Swell plus atmosphérique que celle des autres groupes à guitares de cette époque. Ils avaient une mélancolie unique qui leur était vraiment propre. J'ai été très attiré par ça dès le départ.
Mais mon morceau préféré est Swill 9, qui possède de grandes parties de cette mélancolie propre à Swell... Il y a aussi Something to do qui diffuse de ondes assez agréables malgré le son très métal de la batterie.

Monte Vallier

Monte Vallier est le bassiste historique de Swell. Il est aujourd'hui à la tête des studios Ruminator Audio.

Too Many Days Without Thinking a été publié en 1997… For All The Beautiful People en 1998. Vous avez voulu rattraper le temps perdu du début des années 90 ?

Monte Vallier : Nous avions passé deux ans et demi à travailler sur Too Many Days Without Thinking et nous avions travaillé dans quatre studios. Nous n'avons pas voulu réitérer l'expérience. Nous avons donc choisi un studio dans San Francisco et nous nous sommes donnés 6 mois pour écrire ce disque, pour l'enregistrer et pour le mixer. American Recordings n'était plus de la partie depuis 1996. Nous étions chez Beggars Banquet qui assurait la distribution de notre disque dans le monde entier.

Swell

Quand avez-vous enregistré les chansons de For All The Beautiful People ? Pendant la tournée de Too Many Days Without Thinking ?

David et moi avons voulu faire table rase du passé après les longues tournées de Too Many Days Without Thinking pour ces nouvelles chansons. Nous ne voulions refaire les mêmes choses. Nous avons décidé de former un nouveau groupe qui s'appelait "Swill" pour écrire de nouvelles chansons. En pensant écrire pour un nouveau groupe, nous avons osé prendre des risques et cela a été une vraie libération.

Pourquoi Sean est a quitté le groupe ? Et pourquoi avoir recruté Rob en tant que nouveau batteur ?

Sean Kirkpatrick devrait te raconter cette histoire. Tout ce que je sais, c'est que l'enregistrement trop long de Too Manys Days Without Thinking a été une des raisons de son départ. Il avait d'ailleurs quitté le groupe pendant son enregistrement. C'est pour ça que Clem Waldmann (Ui) fait de la batterie sur certaines chansons. Nous avions croisé Rob Ellis lors d'un concert de Swell en 1997 à Londres. Nous lui avions demandé s'il serait intéressé pour travailler sur un nouvel album. Il a dit: "Ce serait une ligne de plus sur mon CV !" Nous lui avons demandé cela parce qu'il était et est l'un des meilleurs batteurs que nous ayons jamais rencontré. Rob est un batteur lyrique - mélodique, mais super solide et puissant. Il correspondait très bien aux nouvelles chansons.

L'enregistrement de For All The Beautiful People fut-il facile?

For All The Beautiful People fut notre premier album enregistré dans son intégralité avec Pro Tools. Too Many Days Without Thinking fut enregistré sur bandes et transféré ensuite sur Pro Tools. Quant à 41, on a fait l'édition sur les mixs finaux dans Pro Tools. Les deux premiers albums ont été enregistré sur un 8 pistes. Pro Tools rend le processus plus rapide. Mais les décisions finales sont plus difficiles à prendre car tu as énormément d'options sous la main et tu peux constamment retravailler ce que tu viens de faire. L'enregistrement de For All The Beautiful People fut plus facile. Cet enregistrement semble plus facile parce que nous étions plus concentrés et nous ne voulions pas prendre beaucoup de temps pour le terminer. Nous avons fait des choix très tôt et nous les avons respectés.

Combien de temps a pris l'enregistrement ?Pourquoi avoir choisis les studios Outerspace ? Aimes-tu San Francisco ?

L'enregistrement et le mix nous ont pris 6 mois. Et nous avions mis trois mois à écrire les chansons en tant que Swill avant de commencer à enregistrer aux studios Outerspace. Nous avions choisi ce studio parce qu'il était proche de chez nous. Nous avons pu le réserver et le louer pendant 6 mois. Le prix était raisonnable et nous y avons apporté tout notre matériel. Ce studio vide s'est parfaitement adapté à notre style.
Je vis toujours à San Francisco et j'aime cette ville. Quant à David, il a déménagé après l'enregistrement du disque. Je ne pense qu'il n'aimait pas trop cet endroit.

Comment avez vous trouvé le son de ce disque ?

Je me rappelle que David a dit à un moment : "Je veux que ce disque soit un piano Rhodes et une guitare acoustique." Et nous avons enregistré beaucoup de morceaux avec ce piano Rhodes et cela nous a apporté de nouvelles influences. Nous avons également fait beaucoup de boucles. Nous avons créé des boucles de batterie et des boucles de basse retardées. Et il y a des bruits de guitare acoustique en boucle et aussi des progressions d'accords principaux. Nous voulions que les gens ressentent nos chansons comme des objets mécaniques. Nous voulions que vous ne vous sentiez pas à l'aise à cause du groove. Il y avait une sorte de tension et une menace sous-jacente.

Swell a produit ce disque. Pourquoi ?

Swell s'est toujours auto-produit. Exception faite des sessions finales de Too Many Days Without Thinking où nous avons eu besoin de Kurt Ralske pour co-produire notre travail et nous dire ce qui était fait et ce qui restait à faire. Pour For All The Beautiful People, nous avions une vision de ce que nous voulions avoir. Nous avons tout mis en œuvre pour l'entendre.

Quels sont tes meilleurs souvenirs de cet enregistrement ?

Travailler avec Rob Ellis. Il a vécu chez moi et nous avons passé pas mal de temps dans les bars et les restaurants. Et nous avons pas mal voyagé le long de la côte. J'ai adoré lui faire découvrir ma ville et ses environs.

Tu m'avais expliqué dans une précédente interview que tu avais enregistré les lignes de basse de Too Many Days Without Thinking la nuit alors que David enregistrait ses guitares et sa voix la journée. Avez-vous repris cette méthode pour ce disque ?

Exactement. Nous préférons tous deux travailler seuls quand nous enregistrons. Ensuite, nous nous réunissions pour écouter ce sur quoi nous travaillions. Nous nous faisions des suggestions... Quand nos enregistrements concordaient, nous faisions le mix ensemble.

Quelle est ta chanson préférée de For All The Beautiful People ?

J'aime Oh My My, Something to Do, Swill 9 et Don’t You Know They Love You. Today fait un bon titre d'ouverture.

Swell - For All The Beautiful People

For All The Beautiful People des Swell est disponible via Beggars.
Une partie du catalogue de Swell est disponible chez nos amis de Talitres.

Swell - For all the beautiful people

Tracklist

Swell - For All The Beautiful People
  1. Today
  2. Oh My My
  3. Make Up Your Mind
  4. I Hate Christmas
  5. Off In My Head
  6. Something To Do
  7. Pink Pink Rain
  8. Blackmilk
  9. Everything Is Good
  10. Swill 9
  11. Tonight
  12. Don't You Know They Love You?

English text

Rob Ellis

How did you meet Swell ?

Rob Ellis : My memories of this recording, as with most things in my dim and distant past are pretty sketchy but I have specific and pleasant memories of it which I haven't forgotten...

Myself and my friend & colleague Head really loved the album "41", we were so struck by how it seemed to be an alternative angle on the grunge scene at the time.. so we got in touch with them kinda with a view to see if they'd like any production help...they didn't need that, and I don't remember how it came about, possibly by Monte coming to PJHarvey gigs in SF to meet me and then we discussed the idea of me just playing drums for them...

Do you remember your first meeting with this band ?

Nope, I can remember Monte hanging out at the gig when we played there, and then vague memories of meeting up with Dave and Monte after I flew to SF after our tour to start recording...

How easy was the recording process of this album ?

Very easy as I recall, at least I don't remember there being any problem with it so I guess there wasn't, I usually remember the difficult ones!

What are your best memories of this recording process ?

Christmas Day off, one of the most pleasant if not the most pleasant Christmas's I've had...ten days work (I think) then, just Christmas Day free...me and Monte went to a bar by the coast and stayed there...was good to sail through the whole seasonal period just thinking about work, which is not exactly in the spirit of the season I know....but I like to work...I think maybe we had Boxing day off too, then back to the studio, but I seem to recall it was back to work on Boxing day...all very ironic considering the album track "I hate Christmas", and which of course then explains our working schedule!
Also, I remember being freezing cold at night, and finding it difficult to sleep as a consequence... I stayed in Monte's attic room and I assumed that California would be warm in December but I hadn't figured with the damp atmosphere that characterises SF in winter, and nor had the San Franciscans it seemed, no houses I went into had any kind of heating, maybe they're all optimists...

What are your favourite song of this lp ?

I haven't listened to this in years, I tend not to look back, but I have done this week, and am very struck by how it seems very prescient in it's looking forward to what would become dubbed "baroque" pop americana that now seems the staple...but I think that was the thing that struck me about the band when I heard "41"...more atmospheric than a lot of guitar bands at the time, and they had a unique melancholia of their own which I was very attracted to...

But my favourite track listening now would be either "Swill 9", which has great swathes of that Swell melancholia...and also "Something to do" which has a really cool feel despite the over busy metalwork on the drums...

How dis you find the sound of this lp ?

I think it sounds really good, if maybe more "processed' than the the very earthy sound on "41" that I liked a lot, but listening now my main criticism as ever is with my own playing, I'm pretty over-busy on the hi hat in places...

Monte Vallier

Too Many Days Without Thinking was published in 1997… For All The Beautiful People in 1998. Did you want to make up for lost time with American Recording ?

Monte Vallier : We spent 2 1/2 years working on TMDWT…We worked in 4 different studios…we did not want to repeat that situation for FATBP. We chose one studio in San Francisco and gave ourselves 6 months to write, record and mix the album. American Recordings went out of business in 1996 before we released TMDWT so we were on Beggars Banquet world-wide for both of those albums.

When did you wrote the songs of For All The Beautiful People ? During the Too Many Days Without Thinking tour ?

David and I wanted to clean the slate for the new songs after the long tours for TMDWT. We didn’t want to fall into the same style from that album. We decided to form a new band called “Swill” to write songs for. By thinking that we were writing for a different band, it freed us up to take more risks.

Why did Patrick (Sean Krikpatrick) leave the band ? Why did you choose Rob Ellis as new drummer ?

Sean Kirkpatrick will have to give you the story for why he left the band. All I know is that part of the reason was that it was taking too long to make TMDWT - he left during the making of that album. That is why some of the songs have Clem Waldmann (Ui) on drums.
We met Rob Ellis at a show Swell played in London in 1997. We asked him if he would be interested in working on a new album. He said, “It would be a feather in my cap.” We asked him because he was and is one of the best drummers we had ever seen. He is a lyrical drummer - melodic, yet super solid and powerful. He fit with the new songs very well.

How easy was the recording process of (For) All The Beautiful People ?

For All The Beautiful People was the first album that we recorded entirely in Pro Tools. (Too Many Days Without Thinking we recorded on tape, then transferred to Pro Tools, and “41” we did stereo editing of the final mixes in Pro Tools…the first two albums were recorded on 8-track tape…).
Pro Tools can make the process quicker, but it can also make it more difficult to make final decisions and to know when something is done because you have so many options and can constantly rework everything. The recording process for FATBP seemed easier because we had more focus and did not want to take a long time to finish it - so we made choices early on and stuck with them.

How did long it take you ? Why did you choose to record this album at Outerspace ? Do you love San Francisco ?

The album took 6 months to record and mix - and finish writing…We were doing “Swill” demos for about 3 or 4 months before we started the sessions at Outerspace. We chose this studio because it was close to home and we were able to lock it out and take it over for the entire 6 months and it was reasonably priced because we brought all of our own recording gear in and set it up. It was an empty studio that we made to fit our style.
I still live in San Francisco, and still love it, but David moved after we finished the album. I don’t think he likes it here...

For All The Beautiful People has got a different sound. How did you find this new sound ?

Like I explained in a previous answer, we approached FATBP as if we were a different band (Swill). David said at one point. “I want this record to be Rhodes piano and acoustic guitar.” And we did record a lot of tracks with Rhodes, and that influenced the songs in a new way. We also did a lot of looping. We created drum loops and delayed bass loops, and there’s looping acoustic guitar noises and also main chord progressions. We wanted the songs to feel a little bit mechanical and off - with a groove that you couldn’t really feel comfortable with - to add tension and to have an underlying menace.

Swell produced this album. Why ?

Swell always self-produced. Except on the final sessions on TMDWT we had Kurt Ralske come in and co-produce because we really needed someone to tell us that it was done when it was done. We had a vision for FATBP and just wanted to get it in the can the way we heard it.

What are your best memories of this recording process ?

Working with Rob Ellis…he stayed at my house and we spent a lot of time going to restaurants and bars and traveling up the coast. I enjoyed showing him around my town.

For Too Many Days Without Thinking, you recorded the bass lines the night and David recorded the voice and the guitar during the day... Did you use the same method for this LP ?

We did. We both prefer to work on our own when we are writing. Then we would get together and listen to what we were working on. We would make suggestions or try things and then when we both felt like it was close, we would mix the tracks with both of us in the room.

What's your favorite song of For All The Beautiful People ?

I like Oh My My, Something to Do, Swill 9, and Don’t You Know They Love You. Today is a great opening track though also.