Quelle belle entrée en matière pour cette première soirée French Connexion #1 au théâtre Comédie Odéon à Lyon dimanche dernier avec Morpheus Production et À Thou Bout d’Chant.

La Féline

Il y des concerts réussis. Il y a des soirées réussies. Mais quand on voit beaucoup de concerts, on est parfois blasé. Cette première soirée French Connexion a tenu toutes ses promesses à la vue des sourires qui illuminaient les visages des auditeurs du théâtre Comédie Odéon à Lyon pour ce nouveau rendez-vous mensuel du dimanche de la chanson francophone. La Féline a délivré un set sensuel et animal en nous faisant découvrir son royaume tour à tour caressant et âpre avec quelques explosions primales qui revigorent (Gianni) ou un touchant dépouillement (nu, jeune, léger). Son deuxième album contient quelques mélodies entêtantes qui ne vous quittent plus comme Senga ou Séparés (si nous étions jamais) et l’on a hâte d’entendre à nouveau très vite cette néo-lyonnaise.

2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline
2017_11_12_la_feline

Louis-Jean Cormier

Louis-Jean Cormier avait enchanté la MJC du vieux Lyon l’an dernier, il revient en couple avec un batteur pour un spectacle qui déborde de sincérité, d’humour, de gouaille, d’humanité. Le québécois aime les chansons « baluchons », il apprécie particulièrement entraîner son public « piquer à travers le champ ». La complicité avec son batteur hobbit est impressionnante, Il chante avec une joie communicative les chansons souvent mélancoliques de son dernier formidable disque solo, Les grandes artères, véritable autoroute à émotions. « Les grandes artères a été fait pendant un bout ‘fucké’ de ma vie. Ça a donné un disque plus sentimental que celui d’avant. C’est intègre et sincère ».

Si tu reviens, Saint-Michel, La fanfare, Le jour où elle m’a dit je pars, Traverser les travaux sont des montagnes russes émotionnelles qui attestent de la beauté de notre langue et que la francophonie n’est pas un concept fumeux. Quel bonheur de voir un artiste qui ne fait pas semblant, qui ne force pas un sourire, qui chante ce qu’il ressent. Un artiste qui donne, sans compter, qui irradie sur scène et envoie une ribambelle d’ondes positives qui feraient sourire Fillon et Juppé réunis. Un chanteur pyromane du cœur quand il reprend ses vieilleries du temps de Karkwa ou quand il vous foudroie en nous emmenant faire le tour de l’île avec Felix Leclerc. Ils nous fait « supporter le difficile et l’inutile » avant de rentamer une nouvelle semaine où l’on voudrait qu’elle ne soit composée que de dimanches au théâtre Comédie Odéon.

2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier
2017_11_12_louis_jean_cormier

Rendez-vous pour la deuxième French Connexion #2 le 17 décembre avec Pomme et Tim Dup, deux jeunots renversants qui viennent de sortir leurs premiers disques, A peu près et Mélancolie heureuse.

Date : 12 novembre 2017