Pour avoir été attendu, il a été attendu celui-là. Quatre ans après Live Through This, Hole revient sous les feux de la rampe et brûle tout sur son passage. Courtney Love ne se remettra d’ailleurs pas de ce disque. Accompagnée d’Eric Erlandson et de Billy Corgan (au firmament en 1998), Courtney Love transforme son discours punk en cavalcade pop. Sous le soleil californien, Hole se mit d’un seul coup d’un seul à faire de la pop pour notre plus grand bonheur.


Comment c’est déroulé l’enregistrement de ce disque ?

Eric Erlandson : Ce fut un peu comme être incorporé chez les Marines. En y pensant, Michael Beinhorn ressemblait un peu à un sergent de l’armée ! Et nous avons utilisé un synthétiseur Serge sur le disque. Je ne vais pas te dire que c’était facile. Nous nous sommes transformés en un nouveau groupe à chaque album. Et le processus de transformation est comparable à un accouchement. Parlons des douleurs de l’accouchement ! Mais j’aime le studio… Et j’ai apprécié l’enregistrement de ce disque. Il y a eu de bonnes choses. Et j’ai appris pas mal…

Hole – Malibu

Pourquoi aviez-vous choisi d'aller enregistrer ce disque aux Conway Studios ?

Il y avait la bonne console d'enregistrement et surtout c'était éloigné de chez nous.

Combien de temps cela vous a pris ?

Nous sommes restés à Conway pendant plus de 6 mois je crois. Puis nous avons déménagé dans un studio à New York. Ensuite, j'ai mixé l'intégralité du disque à Londres pour le remixer ensuite à Miami et Los Angeles. Cela nous a pris un an. Sans compter la période de pré-production qui a duré aussi un an.

Quels sont tes meilleurs souvenirs liés à cet enregistrement ?

C'était la fin du siècle et du millénaire... Le sommet des années 90 ! Nous avons eu le luxe de pouvoir expérimenter dans un studio qui coûtait relativement cher. Nous n'avions jamais eu cette chance auparavant. J'ai pu m'amuser avec des idées qui me tourmentaient depuis des années. J'ai joué avec des guitares baryton, des synthés et différents amplis. J'ai aimé le processus d'écriture aussi. Nous avons continué à écrire tout au long de l'enregistrement. Je me souviens d'avoir rencontré Courtney dans un hôtel pour écrire un pont sur une chanson qui n'était pas terminée, ou d'écrire Northern Star dans le hall pendant que d'autres enregistrements se déroulaient dans la pièce principale. Et nous avons travaillé avec des gens extrêmement talentueux.

Quelle est ta chanson préférée de ce disque ?

J'hésite toujours entre Malibu et Northern Star. Mais mon morceau de pop préféré est Celebrity Skin, parce que c'est celui où cette énergie punk s'est unie avec le talent de Courtney pour les grandes paroles pop.

Pourquoi avoir choisi Michael Beinhorn comme producteur ?

Parce que Brian Eno nous avait refusés.

Quelle est l'histoire d'Awful ? C'est ma chanson préférée de ton groupe.

Je pense que Courtney a voulu écrire une chanson à la Cheap Trick. Un hymne pour jeunes filles. Mais les hymnes ne sont généralement pas nommés "affreux". Patty est venue avec ses parties de batterie qui ont propulsé le morceau. Nous sommes restés bloqués pendant un long moment avec ce morceau. Il a subi pas mal de transformations avant de finir sur le disque.

Comment avez-vous trouvé le son de ce disque ?

Nous l'avons trouvé quand nous nous trouvions sous le soleil du sud de la Californie. Nous avons essayé de faire un vrai disque californien classique au sens du terme qui puisse parfaitement correspondre au panthéon des grands albums classiques des Beach Boys, de Love, Doors, Fleetwood Mac, Go Go's, etc.

Quels sont tes disques préférés de 1998 ?

Cat Power et Moon Pix, Mercury Rev et Deserter’s Songs, Massive Attack et Mezzanine, Refused et The Shape of Punk, Pulp et This is Hardcore, Belle and Sebastian et Arab Strap et probablement beaucoup d'autres.

Hole - Celebrity Skin

Celebrity Skin de Hole est disponible chez DGC.

Hole - Celebrity Skin

Tracklist

Hole - Celebrity Skin
  1. Celebrity Skin
  2. Awful
  3. Hit So Hard
  4. Malibu
  5. Reasons To Be Beautiful
  6. Dying
  7. Use Once & Destroy
  8. Northern Star
  9. Boys On The Radio
  10. Heaven Tonight
  11. Playing Your Song
  12. Petals

English text

How easy was the recording process of this LP ?

It was like joining the Marines. Come to think of it, Michael Beinhorn did look a bit like an Army Sergeant! (And we used this modular synth named Serge on the record as well!) So I wouldn't say it was easy at all. With each album, we transformed ourselves into a new band. And the transformation process is like giving birth. Talk about labor pains! But I love the studio, so I was enjoying most of it. A lot of good creativity and learning happening.

Why did you choose to record this LP at Conway Studios ?

It had the right board, and was close to all of our homes.

How did long it take you ?

We were at Conway for over 6 months I believe. Then moved to a studio in NYC. Then I mixed the whole record in London, and then remixed it all over again in Miami and LA. So, at least a full year. With pre-production even longer.

What are your best memories about this recording process ?

It was the end of the century and millennium, the High 90's, and we were afforded the luxury of being able to experiment in an expensive studio. We'd never gotten that chance before. I was finally able to fool around with ideas that had been tormenting me for years. I played with baritone guitars, synths, different amp setups and pedals. I loved the writing process too. We kept writing the whole way through. I remember meeting Courtney in a hotel to write a bridge to a song that wasn't finished, or writing Northern Star in the lobby while other recording was going on in the main room. And we got to work with an incredibly talented cast of characters!

What is your favorite song of this LP ?

I'm partial to Malibu and Northern Star. But my favorite bubblegum tune on it is Celebrity Skin, because that's the one where that punk energy united with Courtney's knack for great pop lyrics.

Why did you choose Michael Beinhorn as producer ?

Because Brian Eno turned us down.

What's the story of Awful ? It's my Hole favorite song...

I think Courtney wanted to write a Cheap Trick song. An anthem for young girls. But anthems aren’t usually named “Awful”. Patty came up with a great shuffley drum part that propelled it along. We “jammed’ it out for a long, long time, and it went through many incarnations, before ending up the tight-assed version on the record.

How did you find the sound of this LP ?

We found it in the Southern California sunshine. We were attempting to make a true classic California record that fit right in with the pantheon of great classic albums from The Beach Boys, Love, Doors, Fleetwood Mac, Go Go’s, etc.

What are your favorite albums of 1998 ?

Cat Power “Moon Pix”, Mercury Rev “Deserter’s Songs”, Massive Attack “Mezzanine”, Refused “The Shape of Punk”, Pulp “This is Hardcore”, Belle and Sebastian “Arab Strap” and probably a lot more.

Partagez!