Le Rock & Roll n’était pas mort hier soir à L’Epicerie Moderne de Feyzin qui accueillait les déflagrations de Boss Hog.

Bon, d’accord, Cristina Martinez n’est plus la pin-up épinglée dans les chambres d’ados boutonneux. Mais elle continue avec Boss Hog d’envoyer du lourd, haranguant le public entre morgue et séduction. Mais le boss, c’est bien sûr Jon Spencer et sa guitare poisseuse qui défouraillent un blues rock classé Brood X. A noter l’excellente prestation d’Hollis Queens à la batterie, parfait complément vocal à la pythie ex Pussy Galore et The Honeymoon Killer.

Enlarge Your Monster

2017_11_06_enlarge_your_monster
2017_11_06_enlarge_your_monster
2017_11_06_enlarge_your_monster

Boss Hog

2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog
2017_10_06_boss_hog

Boss Hog - Brood X

Boss Hog – Shh Shh Shh

Date : 6 novembre 2017