Surfin’ Ponta Preta !

C’est la bande son de Thomas Pesquet en transit dans l’espace, ce sera la votre en transat sur la plage. Ponta Preta surfe sur le Rhône en cru et nous procure de bonnes vibrations.

Diana Hutch & Val Nacho, et notre cœur fait boum !

Vous cherchiez un EP à écouter en boucle cet été en sirotant votre Spritz sur votre Vespa, direction l’Italie pour courir la gueuse avant le râteau final, suivez les aventures de Jennifer sans Jonathan du duo lyonnais Diana Hutch & Val Nacho.

Dans les dents !

Mordant Teeth ? Assurément avec ce premier disque au titre tranchant, J’ai Raté Ma Vie. Selon ces bordelais, ce projet est « à la fois sarcastique, léger et colérique, tout en étant très honnête, profond et sensible. »

Sweet Concrete Jane !

« On peut être sage et amoureux en même temps. » assure Bob Dylan dans No direction Home.

Band of HOORSEES

Les membres d’HOORSES ont moins de 30 ans (enfin, on croit qu’ils ont moins de 30 ans) mais vivent dans les année 90 tout en faisant des concerts en 2021. Retour vers les nineties avec ces quatre Français dont la musique évoque Pavement et l’œuvre de Jason Pierce.

Tous avec Mick Strauss !

Mick Strauss aka Arthur B. Gillette, guitariste de Moriarty dans le civil, débarque sans prévenir et réussit rendre le sourire aux fans de Lou Reed et de Spiritualized.

Vidéo : ENOLEVRAI – Répondeur

Les affres de l’adolescence. Ce questionnement sur l’autre que l’on découvre et dont on se sait pas encore que cela sera celui d’une vie.

On se dépêche d’écouter Hurry

Alliant les guitares Guided By Voices à l’élégance des Nada Surf, les Hurry débarquent sans prévenir dans notre quotidien et l’embellisse dangereusement.

Flamands hantés !

Oubliez la Mersey ou l’accent cockney, le vent nouveau vient (encore) de Belgique avec The Haunted Youth qui va obséder très prochainement tous les programmateurs et qui affirme : « The Haunted Youth is there for you and is here to stay. »

Espèces en voie de réapparition

Le soleil faisant défaut ce week-end, on vous fait une piqure de rappel de pop californienne des sixties avec une compilation des Female Species, un groupe qui aurait du… mais qu’a pas pu. Ces histoires d’amour perdues sont pourtant toujours d’actualité.

Nous sommes Colombiens

De la résilience. Cela fait des jours, des mois, des années, des décades que le peuple colombien tente de surmonter les chocs traumatiques dus à La Violencia d’hier à aujourd’hui. Et le monde se tait.

Le spleen de From Your Balcony

Nicolas Swierczek et ses From Your Balcony viennent de publier un grand disque. Avec pour allié le temps, cet élément que l’on préfère dérouler à tout-va plutôt que de le laisser travailler, ce groupe lillois laisse libre cours à sa mélancolie et poursuit un idéal pop qu’il arrive à atteindre.

Blessings bientôt sacré !

Blessings est béni des dieux de la musique avec une bande d’amis qui transforment l’Auvergne en Californie.

Trop peu d’Entropie

Si les questionnements des Adolescentes de Sébastien Lifshitz vous ont touchés, si la liberté et l’insouciance de Caitlin et Fraser dans la solaire série de Luca Guadagnino We Are Who We Are vous ont bouleversés, vous serez séduits par le Teenager Summertime des quatre kids d’Entropie.

L’aède Lael Neale

Sub Pop (Nirvana, Mudhoney, The Shins, Fleet Foxes et des dizaines d’autres) a signé Lael Neale. Et a bien fait…

Lumineux Darc Rama !

Darc Rama en ce triste anniversaire n’a rien à voir avec Daniel (Darc). Davantage avec Robert (Smith) dont la sœur est la maman de Darc Rama et un père, Pearl Thompson, guitariste historique de The Cure.

Oh, Marina

Au croisement d’une compilation de Fiona Apple et de la discographie de Karen Carpenter, Marina Allen vient de trouver sa place. Et c’est Fire Records (The Chills, The Lemonheads et tant d’autres) qui se charge de propager les bonnes ondes.

La beauté Belfour

Lucie Mena et Michael Sacchetti nous emmènent sur les routes d’Auvergne avec une superbe chanson. Que demander de plus ? Un EP. Souhait exaucé dans quelques mois.

Place à Chico Bernardes !

Il y a des conjonctions par la pensée, des combinaisons d’étoiles et l’on est à notre place. Avec Em Meu Lugar, Chico Bernardes balance un coup de boule de douceur, on a envie de le suivre dans sa pérégrination introspective même si penser à l’autre se perd, où l’oubli devient une punition.

L’archange Gabriel

Pour faire vite, Gabriel Edé pourrait être le pendant chilien/brésilien de l’italien Andrea Laszlo De Simone avec ses mélodies barrées, ses harmonies bancales, ses arrangements luxuriants.

L’amour selon Buzzy Lee

Buzzy Lee, 30 ans, n’est pas vraiment une découverte. Mais avec son journal intime Spoiled Love c’est assurément une artiste à suivre.

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.

Richard’s Wonderland

Richard Allen n’était jamais parti. Depuis la fin des Wolves & The Moons, il a écrit (beaucoup) et enregistré des disques sans en parler. Avec Locust Tree Lane, il revient avec 10 morceaux qui n’ont aucun équivalent. Et il a décidé de les mettre en lumière.