[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.

T’excuses pas Hervé !

Hervé s’est fait un prénom. Bon ok, à part Hervé Villard (toujours vivant) et Hervé Cristiani (toujours mort), il y avait de la place.

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.

Coup de chaud avec Kacimi

Kacimi nous offre en avant-première, Il fait si chaud ce soir premier extrait et titre d’un EP cinq titres à paraître le 26 Novembre 2021 en précommande en vinyle chez Le Pop Club Records.

Et la lumière fût.

Filip Chrétien et Jean-Louis Bergère étaient amis. Son décès prématuré à 60 ans a été un choc violent nous plongeant dans un noir profond.

Kill all hippies !

Oh, man has invented his doom, un avertissement qui date de … 1983. Le Zim est le seul a avoir cette permission de tuer le game près de 40 ans après la sortie de License to Kill sur son album Infidels.

Cola sans gêne !

Ought vient de se saborder. Tim Darcy et Ben Stidworthy annoncent la naissance de Cola qui pétille déjà dans nos oreilles.

[EXCLU] Nick Wheeldon, main sur le coeur

Nick Wheeldon annonce la sortie le 5 novembre de son nouvel album, Communication Problems avec un nouveau titre en exclusivité, Hand Habits après son hommage à Neal Casal et le somptueux Every Street That We Knew.

There’s a starman waiting in the sky

Everything Was Beautiful, c’est Jason Pierce qui l’affirme. A vérifier sur scène avec Spiritualized en concert à la Gaîté Lyrique à Paris le 10 mars 2022.

Défaillir avec Pomme

Qu’on les apprécie ou pas, il y a des artistes généreux et sincères qui touchent, qui touchent un public. Pomme fait partie de ceux là et clôt l’aventure Les failles avec une vidéo cousue main pour dire merci. C’est finalement assez rare.

A découvert

Chan Marshall se taratatise t-elle ? Cat Power sort son troisième album de reprises le 14 janvier chez Domino et remet une pièce dans le jukebox avec une tracklist de qualité.

Tunnel of love

Dampa sort du Tunnel avant un EP et un court-métrage le 19 novembre.

Le baume Black Lilys

Partie trouver l’âme sœur en Ecosse, Camille revient avec une mélodie originelle et matricielle (mais pas que). Robin l’a enluminée.

Lucy Gooch in the sky

Elle avait fait tomber la pluie avec son deuxième EP, Rain’s Break, on se précipite à nouveau pour écouter Rushing, le premier EP de Lucy Gooch avec un titre supplémentaire, Orthione chez Fire Records.

Pendant ce temps là… chez Midlake

On avait un peu oublié Midlake depuis Antiphon en 2013. Les texans étaient réapparus cet été avec la réédition de leur premier EP, Milkmaid Grand Army. Les revoilà avec For The Sake of Bethel Woods le 18 mars chez Bella Union / [PIAS].

O saisons ô châteaux avec Balthazar !

Balthazar fera monter la fièvre le jeudi 4 novembre au Transbordeur à Lyon avant le 5 novembre à Nantes et leur date complète à l’Olympia le 7 novembre. L’occasion de (ré)écouter leur EP Sand Castle Tapes avant de les voir sur scène.

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]

Des fauves à l’Opéra !

Quand un grand carnivore rencontre une féline, cela donne une carte blanche en or. Bertrand Belin et Agnès Gayraud ont concocté une programmation unique pour l’Opéra Underground à Lyon du 13 au 21 novembre où vous pourrez picorez à la carte ou choisir l’intégralité de ce menu 5 étoiles.

Au cœur de Claire

Marie Desplechin soutient que « penser est une affaire intime. » Pour Claire Days c’est chanter. Chanter avec grâce, délicatesse, tendresse les affres intérieurs, les effrois enfouis, les douleurs endormies.

Belles gambettes

C’est le buzz du moment dans la musique populaire et c’est mérité. Wet Leg en deux morceaux séduit la planète indie.

Inoxydable Mathieu Boogaerts !

Oubliez Iron man, notre gars Mathieu a du style. Notre gentleman cambrioleur d’émotions ambiance cuisine, chambre et salon et sera en tournée cet automne avec un concert salle Molière à Lyon le jeudi 14 octobre 2021.

[EXCLU] Nick well done !

Nick Wheeldon nous offre en avant première une des chansons de l’année avec l’histoire de sa création.

Hey Handy Curse !

Demain sort, le premier album d’Handy Curse, projet solo de Samuel Roux (Bootchy Temple, Jaromil Sabor, 39th & The Nortons). SK* vous le propose en avant première dès ce soir.

Blondino, un paradis plus loin

On pourrait bien écrire sur Sauvage, amoureuse. La prendre à part, et au fond simplement la décrire. On pourrait. Cela aurait-il du sens ? Peut-être. Pas sûr. Tant les chansons de Blondino rentrent dans des espaces plus grands, plus vastes.