photos : Saycet @ Café de la Danse, Paris - 20 mai 2010

Le groupe electro français Saycet ouvrait au Café de la Danse il y a à peine un mois pour les belges de DAAU. Aujourd’hui ils reviennent, et ils sont têtes d’affiche.

Young Man

Young Man est un jeune type armé de boucles et de samplers. Le bricolage peut sembler sommaire, un peu bancale, mais ses constructions sonores où sa superbe voix s’intègre parfaitement comme un instrument parmi les autres, n’est dénué ni de charme, ni d’intérêt. Les mélodies ont quelque chose de Rock n’ Roll 50’s doublées d’une touche planante. Très bonne surprise, pour cette première, première partie.

2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman
2010-05-20-youngman

Double U

Double U, c’était la seconde première partie de trop. Une pop electro, rehaussée d’un xylophone enfantin. Le set ne décollera jamais. A tel point que j’ai eu la sensation d’entendre une seule et même chanson pendant 30 minutes, à peu de choses près.

2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu
2010-05-20-doubleu

Saycet

Puis les deux musiciens Phoene Somsavath (clavier, voix, guitare) et Pierre Lefeuvre (DJ) et la VJ Zita Cochet de Saycet rentrent sur scène. La musique est légère, aérienne et délicate à l’image de la voix de la chanteuse qui s’ajoute par petites touches. Le son peut se durcir, s’assombrir mais jamais ni s’alourdir, ni s’énerver. Rien ne s’impose chez Saycet, tout est ciselé et mesuré. Il ne faudra pas compter sur eux pour faire le show. Le trio est plongé dans le noir, ce sont les lumières et les vidéos qui se chargent du spectacle. Des images plus ou moins figuratives, plus ou moins inquiétantes qui mettent en valeur la potentiel « Bande Son » de leur musique. L’expérience Saycet est autant visuelle que musicale, les atmosphères qu’ils créent avec brio fonctionneraient beaucoup moins bien si ce n’était pas le cas.
Mais il faut vraiment être un grand amateur de choses douces pour maintenir son attention d’un bout à l’autre, tellement la prestation est linéaire. Au moins, Saycet ne manque pas de cohérence. Il n’y a pas grand-chose à laquelle se raccrocher, aucune aspérité. Ce ne seront pas les montés en puissance, parfaitement maitrisées qui y changeront quoi que ce soit.
Ceci dit, je dois faire partie de la minorité qui trouve quelque chose à y redire tant la salle enthousiaste en redemandera.

2010-05-20-saycet
2010-05-20-saycet
Date : 20 mai 2010
Photos : Alain
Discophage et habituée des salles parisiennes, Queen Mafalda donne son avis, surtout si on ne le lui demande pas.
Partager cet article
6 réponses sur « Saycet, Young Man et Double U @ Le Café de la Danse »

Tout à faut d’accord avec toi Queen Mafalda!

Young Boy fut une très très bonne découverte, j’ai un peu galéré pour connaitre son nom.
Je le place sur la première marche du podium.

Saycet réalisa un très bon set, très bien rodé.
Peut etre un peu trop…
Bien je suis bien rentré dedans perso.
Pas était déçu de les voir enfin en live.

Double U…
Le petit dernier de la soirée.
On les a senti mal assurés, un peu génés…
De bons morceaux sur album, mais on est resté un peu sur notre faim hier soir…

Merci! je cherchais le nom de cette première partie: young man alors.
je dois avoué que Double U m’a déçue, tandis que ce jeune homme m’a surprise!
une voix extra cachée derrière un rideau de cheveux.
Pour ce qui est de Saycet, c’était magique :
c’est la Bo de ma vie et le concert m’a bouleversé.
Rien de nouveau pour ce live, j’y étais comme chez moi, mais je dois dire que leur musique me transporte littéralement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Young Man - Fate

clip : Young Man – Fate

Young Man – Fate Frère caché du héros du Catcher in the Rye de Salinger, Colin Caulfield n’est plus tout à fait un Young Man puisqu’il joue désormais avec quatre acolytes et proposera le 21 mai le Vol.1 de ses oeuvres. Fate est une pop song lumineuse et kaléidoscopée de 6’22 éclairée par une voix…

Young Man – Up so fast

Il se prénomme Caufield (Colin) comme le héros de The Catcher in a Rye de Salinger mais son nom de scène c’est Young Man, il a grandi en reprenant sur YouTube Beach House, Animal Collective ou Deerhunter. Il sort chez Kitchen un EP, Boy dont est extrait ce flamboyant Up so fast. Vivement l’adolescence !

Festival Les Inrocks 2010

Scissor Sisters Le 23e festival des Inrocks approche à grand pas et la programmation est déjà dévoilée. Pour rappel, le festival a lieu à Paris mais également à Lille, Nantes, Toulouse. Cette année, le festival propose, comme à son habitude, une très belle affiche, la voici classée par ville.

Saycet au Café de la Danse

Saycet est classé dans l’IDM, comprendre Intelligent Dance Music ou dit plus simplement, une musique électro qui n’a pas pour seule but de faire danser mais vise aussi d’être une musique qui s’écoute. Cette question de classement de genre réglée, je dois dire que même sans être un connaisseur en électro, on rentre facilement dans…
Photos concert : Local Native + Young Man à la Maroquinerie, Paris - 17.02.2010

Local Natives et Young Man à la Maroquinerie

Quand on parle de geeks, on a tout de suite en tête des gars qui restent derrière leur ordi pour jouer en réseau toute la nuit. Et puis il y a des geeks du son, toujours la même dégaine, mais qui nous pondent des petites merveilles comme les Local Natives et leur Gorilla Manor. Ils…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…