Musique pour les cimes !

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart
Ghost In The Loop est le projet assez fou d'Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d'accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c'est plateau de Bure qui a été le théâtre de ses bonnes vibrations.

Ghost In The Loop dessine des paysages sonores dans des lieux d’habitude silencieux. Mais l’idée n’est pas de bousculer l’environnement, mais plutôt de s’en inspirer et de communiquer avec les cieux et peut être les étoiles. Echoes From Afar est extrait d’un EP, Cold Space Symmetrie qui sort le 25 novembre. SK* a voulu en savoir plus sur cette experience inédite que Ghost In The Loop nous offre en avant première avec en plus une playlist commentée.

Au sommet avec Ghost In The Loop

Ghost in the loop © Fabrice Buffart
Ghost in the loop © Fabrice Buffart

Comment est née cette folle idée ? Quel a été le déclencheur ?

J’ai longtemps joué en groupe, depuis le début de l’apprentissage de mon instrument (Basse et guitare), j’ai joué dans de nombreux projets aux styles toujours très varié, sorti quelques albums (Altavilla en 2012 et The Conquest Of Gravity en 2017 avec le groupe Altavilla), et fait de très nombreux concerts.
C’est lors du confinement en mars 2020 que j’ai décidé de m’essayer à la musique électronique et à la production, j’ai donc progressivement investi dans des machines et synthétiseurs, mais aussi des vieux appareils à bandes ou à cassette pour faire des Tape Loops (Les Tape Loops sont des boucles de bande magnétique utilisées pour créer des motifs musicaux répétitifs et rythmiques ou des couches sonores denses lorsqu’elles sont jouées sur un magnétophone).
C’est lors des nombreux confinements et dé-confinements successifs que j’ai commencé à jouer des musiques plutôt orientées « electronica / ambient » en pleine nature.

Ghost in the loop © Fabrice Buffart
Ghost in the loop © Fabrice Buffart

Et ce nom mystérieux, Ghost In The Loop ?

Le nom Ghost In The Loop vient de plusieurs choses, tout d’abord je joue beaucoup sur des Tape Loops, ou des samplers / synthétiseurs en utilisant des motifs mélodique ou rythmique minimaliste et répétitifs, comme des échos vaporeux et altérés de mélodies figées dans le temps, légèrement déstabilisantes, mais aussi familières à notre esprit qui se rapportent à un sentiment unique et combiné de mélancolie et de nostalgie.
L’image du fantôme qui hante ces boucles musicales me parait plutôt cohérent, et c’est aussi un joli jeu de mot en référence à Ghost In the Shell (Ghost in the Shell est un manga futuriste, de type cyberpunk, se déroulant aux alentours des années 2030.) et tout cet univers que j’aime beaucoup (Akira, Neon Genesis Evangelion pour ne citer que les principaux).

Tu as déjà joué dans différents lieux naturels, comment as-tu choisi le plateau de Bure ?

En 2021 j’ai fait toute une série de vidéos live en extérieur sur des tables d’orientations, toujours dans un style « Electronica / Ambient » ou j’improvise en étant inspiré par le paysage environnant, et je cherchais un ou des nouveaux sites pour 2022 afin de réaliser de nouvelles vidéos.
J’ai appris l’existence de ce site exceptionnel lors d’une conversation avec un ami pilote de drone qui m’en a parlé et m’a montré des photos.
Ça a été une évidence pour moi, il fallait que j’enregistre mon prochain album la haut.

Ghost in the loop © Fabrice Buffart
Ghost in the loop © Fabrice Buffart

Comment s’est déroulé le voyage vers les hauteurs ?

L’ascension était plutôt très compliqué pour nous, il n’y a pas de téléphérique pour accéder à l’observatoire du Plateau De Bure, il faut marcher, on a étudié les itinéraires possible, et nous avons choisi l’accès par la Combe Ratin, départ au deuxième poteau du téléphérique de l’IRAM (Il ne transporte que du matériel pour les scientifiques), tout de même plus de 3h de marche, 1000 mètres de dénivelés sur 5 kilomètres, beaucoup de pierriers, et surtout très chargé niveau matériel, vraiment très très chargé…
Mais nous nous étions bien préparés, nous avions fait un repérage deux mois avant avec mon ami Hugo Préverand pour être sur de l’accès, et on a investi dans du matériel adapté. En tout cas, l’effort en vaut vraiment la peine.

Ghost in the loop © Fabrice Buffart
Ghost in the loop © Fabrice Buffart

Jouer au sommet a-t-il changé les morceaux ? la prise de son ?

Pour ce projet un peu spécial, je n’ai pas eu besoin de trop adapter mon matériel et mes méthodes d’enregistrement, je commence à avoir l’habitude d’enregistrer dans des lieux hors du commun et parfois dans des conditions compliquées. Tout a été enregistré live sur deux pistes stéréos, comme j’ai souvent l’habitude de faire.

Quels sont les morceaux que tu as joués ? des créations ? le lieu a t-il été une source d’inspiration ?

J’aime improviser le plus possible pour ce type de performance en extérieur, et me laisser porter par l’instant présent et le paysage environnant.
Pour ce projet j’ai voulu pousser le concept un peu plus loin, et mélanger la musique générative ou algorithmique et l’improvisation.
C’est donc des compositions qui se construisent en direct à l’aide d’un micro ordinateur (Monome Norns) et de scripts écrits à l’avance qui conditionnent ce que la machine à le droit de faire d’un point de vue musicale, tel type de sons, tel gamme, tel ou telles possibilités d’évolution etc. Et j’improvise à la guitare par-dessus cette petite machine qui joue toute seule (il m’arrive aussi parfois de prendre le contrôle et de modifier certains paramètres en direct pour coller à mes improvisations) en enregistrant des boucles et en superposant les textures sonores pour construire les musiques.
Donc oui le lieu à eu une énorme influence sur le résultat final.

Ghost In The Loop – Echoes From Afar

Que t’évoquent les radiotélescopes ?

Je trouve ces radiotélescopes absolument fascinant, je suis aussi passionné par l’espace, la conquête spatiale etc. Et voir ces immenses machines qui observent les confins de l’univers, nuit et jour, donnent le vertige. Ça nourrit aussi énormément l’imaginaire, et c’est très stimulant pour ce genre de projet.

Tu as laissé carte blanche pour filmer ? Pourquoi un drone ?

J’ai eu la chance d’être accompagné par deux talentueux amis pour immortaliser cet évènement, Fabrice Buffart (Photographe) et Hugo Préverand (Vidéaste), tous deux immensément passionnés de cinéma, ils étaient totalement dans leur élément, et très inspirés pour varier les prises de vues. Je les ai donc laissé gérer intégralement l’aspect vidéo. De plus j’étais trop concentré sur les musiques et l’installation du matériel, pas le droit à l’erreur, nous étions pris par le temps, il fallait enregistrer les musiques en une prise pour être sur de ne pas avoir une trop grosse portion du trajet de retour de nuit (échec sur ce point la, on a quasiment tout descendu à la frontale, expérience lunaire, mais fortement déconseillée).

Ghost in the loop © Fabrice Buffart
Ghost in the loop © Fabrice Buffart

Quel est ton rapport à la nature ?

Pour moi la nature est indispensable pour nourrir mon inspiration, c’est une source intarissable d’idées qui n’attendent qu’à être découverte, au détour d’un chemin, au sommet d’une crête montagneuse ou dans le son des vagues et du vent…

En écoute avec Ghost In The Loop

La playlist sur Spotify

01
Nils Frahm - For

Sûrement la plus belle musique au monde pour moi, envoûtante et hypnotisante, je pourrais l'écouter des heures en boucle.

02
Archive - Again

16 minutes de mélancolies intenses mais salvatrices.

03
Foals - 2am

Une bouffée d'air frais après "Again", un rayon de soleil pour disperser la noirceur.

04
Aphex Twin - #3

Un classique pour les amateurs de musique ambiante, une boucle minimaliste parfaite qui peut s'écouter des heures, cette musique peut emmener très loin.

05
Jon Hopkins - Singularity

Selon moi la plus belle montée en puissance jamais écrite.

06
Deftones - You've Seen The Butcher

Ce riff, tout simplement.

07
Tool - Vicarious

J'ai découvert ce groupe avec cette musique, une véritable décharge électrique encore aujourd'hui.

08
Ben Harper And The Innocent Criminals - Paris Sunrise #7

Encore une magnifique musique instrumentale qui emmène loin.

09
Tinariwen - Toumast Tincha

Pour rester dans la thématique du voyage, un groupe avec lequel je reverrai de collaborer.

10
Foals - Spanish Sahara

Encore une magnifique montée en puissance de 4 minutes, quel suspense.

Retrouvez toutes les playlists de SK !

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Interviews

Nicolas Tarik

5 questions à … Nicolas Tarik

Nicolas Tarik est un conteur musicien voyageur. On lui a posé quelques questions autour de son nouveau titre, libre, ode aux personnes que l’on a dans la peau passionnément et fougueusement, que l’on retrouvera sur son nouvel album, Gibraltar qu’il présentera à la Salle Barbara de la MJC Montchat le jeudi 24 novembre prochain.
Timolonlejardinier-zombiep

5 questions à … Timoléon Le Jardinier

Tout est bon dans le Timoléon. Qu’il hésite entre Vishnou ou Arinna, entre Proust et Engels, Thibauld Labey (Trumpets of Consciousness) nous emballe avec une playlist enthousiasmante et quelques conseils pour l’été.
Jeromedidelotsonparapluiemarch2022thomasguerigen

5 questions à … Son Parapluie

A l’heure où Jacqueline Taieb revient sur le devant de la scène, il faut absolument écouter Son Parapluie avec son EP plantureux, Paris n’existe pas disponible chez 80 Proof records et Hot Puma Records.
Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.