Frànçois sort du bois

Frànçois and The Atlas Mountain @ Nuits de Fourvière 2012 (© David Heang)
On retrouve François Marry, tête de pont des Frànçois & The Atlas Mountains sur les quais de la Somme à Amiens à quelques heures d'un concert qui s'annonce excellent. Si le niveau du live est celui du disque, La Lune des Pirates devrait rougir de plaisir ce soir.

Frànçois & The Atlas Mountains

Que donnent les premiers concerts de cette nouvelle tournée ?

François Marry : Nous venons de faire une tournée anglaise de cinq concerts. Là, pour le moment, nous en sommes à 4 en France. C’est cool, il y a plus de monde. Nous sommes en nette progression.

Vous avez des attentes particulières concernant certaines salles ?

François Marry : C’était assez émouvant de retourner à Bristol. On a joué avec des anciens Mountains, des vieux amis de 10 ans. Il y avait de la clarinette et du saxophone sur de très vieux morceaux.

Des morceaux des trois premiers disques dont les médias ne te parlent jamais ?

François Marry : C’est cela.

Pour parler de ta période anglaise, tu restes sur Bristol ou tu vas vers d’autres villes ? Bath ? Cardiff ?

François Marry : Non je reste sur Bristol. Mais j’ai joué plusieurs fois à Cardiff. Londres aussi.
J’ai habité un an à Glasgow. Ce qui m’a permis de tisser des liens avec des groupes de cette ville comme avec Camera Obscura .

C’est la première fois que vous jouez en Allemagne ?

François Marry : Non, non. On y a joué à l’époque où on était auto-produit. Un ami avait monté un truc très lo-fi et nous a bookés. Là c’est un degré au dessus. Désormais nous avons un tourneur.

Tu peux nous en dire plus concernant ton parcours musical à Bristol ?

François Marry : Évidemment, j’étais fan de Portishead, Massive Attack et Tricky.
J’ai eu la chance de commencer avec une scène qui a bien fonctionné. Notamment avec les Fuck Buttons.
Et puis j’habitais St Pauls, le quartier Jamaïcain donc je découvre tout le son Sound System.

Et la pochette du nouveau disque ?

François Marry : Au départ l’idée vient du tableau de Magritte « Le Banquet ». L’idée du rond rouge au premier plan, c’est lui.
J’aime bien l’idée que la source lumineuse disparue soit au premier plan.
Et puis c’est une collaboration avec Alexis Facca qui avait déjà travaillé avec Petit Fantôme pour son site Web. Et il avait travaillé sur l’anamorphose.
Quant à la photo, elle a été prise dans la forêt des Landes, au sud de Bordeaux.

Vous avez deux batteries sur scène désormais ? Pourquoi ?

François Marry : Amaury s’occupait des sonorités africaines mais il nous était impossible de jouer une chanson comme City Kiss.
On a pris un virage plus pop.

Ton regard au jour d’aujourd’hui sur l’album ?

François Marry : Je l’ai réécouté récemment.
Je le trouve très clair, très distinct.
La production le rend très efficace et clair. Il est très intelligible.
Les autres albums sont représentatifs d’une autre époque.

Frànçois & the Atlas Mountains – La Vérité

Je relisais ton interview de 2012 pour notre site. Tu évoquais la lecture d’Un Balcon en Forêt de Julien Gracq. Le titre, le thème de Piano Ombre a t-il un lien avec cette oeuvre ?

François Marry : Peut-être.
C’est très bien écrit. Je prends du temps pour lire ce genre de livre. Comme le Grand Meaulnes.
Avec le livre de Gracq, on se retrouve dans un bunker lors de la Drôle de Guerre. Le danger est imminent mais le type vit des moments en totale contradiction avec cette Histoire.
Et puis grâce à ce livre tu apprends des mots nouveaux comme béjaune.

Qui veut dire ??

François Marry : Un jeune idiot.

TOP 10

Le meilleur de disque de 2013 ?

François Marry : Spaces de Nils Frahms.

Le pire disque de 2013 ?

François Marry : Le dernier Weeknd. Impossible de rentrer dedans.

Ton producteur préféré ?

François Marry : Ash Workman. Il y a son apport artistique mais surtout ses qualités humaines.

Un Anglais qui devrait chanter en français ?

François Marry : Joseph Mount de Metronomy .

Un Français qui devrait chanter en Anglais ?

François Marry : Christophe.

La meilleure salle de concert ?

François Marry :La scène de la Plage de la Route du Rock.

Ton quartier préféré de Bristol ?

François Marry : St Pauls.

Saintes ou Bordeaux ?

François Marry : Saintes.

On te donne la possibilité de créer un festival. Qui invites-tu ? Comment l’appelles-tu ?

François Marry : Au Bord de la Plage.
Un festival acoustique.
Sur la plage, on fait jouer Elisabeth Frazer avec des musiciens tahitiens qui jouent sur des coquillages et des ukulélés.
Dans les dunes, Johanna Newsom en duo avec Vincent Ségal .
Dans les bois, Animal Collective époque 2002/2003 avec des joueurs de trompettes tibétaines.

Ton pays africain préféré ?

François Marry : Le Mali.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Frànçois & The Atlas Mountains - Coucou

Vidéo : Frànçois & The Atlas Mountains – Coucou

Tous les étudiants d’Histoire Géographie circa 1990 connaissent l’assomante banane bleue popularisée par Roger Brunet dans son dictionnaire critique, Les Mots de la géographie et oubliée depuis. Frànçois Mary aussi qui grâce à ce talisman se métamorphose en Pépito bleu.

Plus dans Interviews

Marilyne Léonard

5 questions à … Marilyne Léonard

Marilyne Léonard n’est plus seule dans la foule. Elle vient de sortir une mixtape chez Audiogram, Vie d’ange rassemblant ses premiers titres avant un album en préparation. En attendant, pour la sortie de son nouveau clip, Quand tu parles ci-dessous, elle répond à quelques questions et commente une playlist bien de son époque.
Bryon Parker

5 questions à … Bryon Parker

On vous a déjà dit tout le bien de 3 Consecutive Championships, le nouvel EP de Bryon Parker. On découvre davantage son univers musical avec une playlist composée de morceaux d’artistes avec lesquels il a joué au cours de ces quinze dernières années.
Jules Jaconelli

5 questions à … Jules Jaconelli

Jules Jaconelli avait susurré à notre oreille avec sa voix de velours liquide. Il embarque Deborah Leclercq avec Quand même avant un premier album le 10 juin qui figure bien sûr sur notre to do list.
Villa Fantôme

5 questions à … Villa Fantôme

Villa Fantôme, c’est Pierrot et Manu de la Ruda Salska qui sortent un album ce 25 mars qui vous déniaisera les esgourdes. L’énergie et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous. Bien sûr le nom de ce projet évoque le ghost town des Specials, mais ces sonorités chantées toujours en français sont plus sombres comme […]