Catégories
Photos de concert

Photos + report : Cannibal Corpse @ Le Bikini, Toulouse | 27.10.2014

Cannibal Corpse @ Le Bikini, Toulouse | 27.10.2014

Quelle belle soirée mes amis, mais alors quelle belle soirée ! Le Bikini ce soir est bien rempli (1100 personnes) et SPM prod nous offre un plateau de qualité puisque les papas de Cannibal Corpse sont de la partie et sont venus accompagnés de quelques bulldozers tel que Revocation et Aeon, sans oublier nos deux groupes locaux qui ont su envoyer le bois en ouverture de soirée, j’ai nommé : Blood Ages et Heresic Synopsis du collectif Toulousain Brutal Frog.
Les présentations sont faites, passons maintenant à la review complète de la soirée.

Cannibal Corpse @ Le Bikini, Toulouse | 27.10.2014
Cannibal Corpse @ Le Bikini, Toulouse | 27.10.2014

Heresic Synopsis

Heresic Synopsis rentre sur scène devant un parterre de monde bien fourni, ça engrange direct avec un death-metal très technique et violent, le public est encore un peu frileux bien qu’on constate l’envie d’en découdre avec le reste de la fosse, la pression monte petit à petit. Ce que j’ai au moins retenu de ce live c’est que la qualité du son est bien au dessus de toutes les prestations qu’ils ont pu donner par le passé. Les mecs sont en forme et ça se voit, la joie dans le cœur de chaque musiciens, la joie de te savater la bouche avec des riffs parfois insaisissables, et des rythmiques oscillant entre le free-jazz sous amphets et le brutal death. Bref ça commence bien.

Setlist : Deliverance, Le Don Macabre, Ar-men, Martyr, Elliot III : Le Sauveur

2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis
2014_10_27_HeresicSynopsis

Blood Ages

Voici le tour de Blood Ages, offrant désormais un death-metal aux accents orientaux, agrémentés de breakdowns core qui savent ravir les aficionados de rythmiques pachydermiques syncopées ! Je tiens personnellement à féliciter Nico, le chanteur, qui a su assurer un show à l’échelle des géants de la soirée avec quarante au compteur fièvre, ce qui est quand même un petit exploit quand on sait la quantité d’énergie à dépenser sur scène avec quatre autres mecs derrière soit qui n’ont qu’une seule envie, t’envoyer des gros parpaings sonores sauce blanche. Un set de vingt minutes tout comme le groupe précédent, le public est définitivement chaud compte tenu du circle pit qu’ils ont lancé lors de leur avant-dernier morceau. Belle prestation rien à déclarer ça emmanche comme dirait l’autre.

Setlist : Godless Sandborn, The Beast Within, Dusk, Seth, The crowns collector, Face the Vigrid

2014_10_27_BloodAges
2014_10_27_BloodAges
2014_10_27_BloodAges
2014_10_27_BloodAges
2014_10_27_BloodAges
2014_10_27_BloodAges

Aeon

Aeon se met tranquillement en place, et vont nous offrir un set de trente-cinq minutes en guise d’apéro, une dizaine d’années d’existence, quatre albums, autant vous dire qu’il y a de quoi faire.
Je n’ai personnellement pas accroché à la prestation du groupe et ce n’est pas tellement de leur faute. Le son lors des 3 premiers titres était assez crado à mon goût, et je préfère entendre trop de guitare que pas assez, surtout quand il s’agit de brutal-death… Entendre un duo caisse-claire chant pour un groupe de cette envergure c’est un poil décevant… Ceci dit, il y a eu une nette amélioration vers la fin du set, et le public l’a bien senti aussi vu le nombre de gens qui pogotent dans le pit. Notons la petite apparition du chanteur-guitariste de Revocation sur le breakdown de still they pray qui nous offre sa voix juste avant de tout faire péter, le public est désormais bouillant et attendent de pied ferme le prochain groupe, Revocation.

Setlist : Satanic Victory, Forgiveness Denied, Kill Them All, Aeons Black, Biblewhore, Still They Pray , Forever Nailed

2014_10_27_Aeon
2014_10_27_Aeon
2014_10_27_Aeon
2014_10_27_Aeon
2014_10_27_Aeon
Date : 27 Octobre 2014

Revocation

Alors là je peux vous dire qu’on a bel et bien fini de rigoler, si tant est qu’on ait commencé à pouffer vu la puissance des groupes qu’on nous a offert jusqu’à maintenant. Revocation est en place et compte bien nous offrir du thrash-metal avec des accents death et rock’n’roll !
Monsieur Davidson et ses comparses vont nous envoyer du vieux comme du neuf sur un bon gros set d’une quarantaine de minutes, les circles pits et crowd surfing vont bon train! Ce que j’aime avec ce groupe c’est son côté « ouvert », j’entends par là des riffs thrash à la death angel mélés à des solos typés megadeth avec une voix death. Ce fût un sacré show, et apparemment les mecs du groupe avaient l’air ravi de jouer en territoire Toulousain, tellement que Brett le bassiste a remercié personnellement l’orga sur les réseaux sociaux, pour leur accueil et leur professionnalisme.

2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation
2014_10_27_Revocation

Cannibal Corpse

Et voilà nous arrivons enfin au boss final de la soirée, l’instant où tout le monde se réjouit de s’en prendre plein les gencives, grâce au légendaire groupe de Buffalo déménagé en Floride j’ai nommé Cannibal (f*cking) Corpse !!!
Dix ans d’absence des scènes Toulousaines, 106 db en moyenne, 1h20 de show, un son à en faire jouir les zones érogènes des oreilles, en bref c’est bon, c’est bon, c’est bon !! Je ne sais même pas par où commencer tant cette prestation fut excellente : le son est impeccable, Georges « Corpsegrinder » Fisher va nous casser la bouche avec son chant puissant et son légendaire headbang qui passe mach 1 à chaque fois qu’il le lance (ce sont les gens devant la scène qui doivent être contents d’avoir un ventilo brutal fourni avec la fin de soirée). La setlist est impeccable de bout en bout, on à droit à dix neuf titres de qualité, allant du légendaire Fucked with a knife en passant par Sadistic embodiment, ou encore Stripped raped and strangled ! On a droit à la guerre dans la fosse pendant Hammer smashed face, et j’en témoigne personnellement puisque j’y ai passé un bon moment durant le set, ce fût dantesque, que dis-je, ce fût Cannibal Corpse tout simplement, F*ck the alliance !!!

Setlist : Staring Through the Eyes of the Dead, Fucked With a Knife, Stripped, Raped and Strangled, Kill or Become, Sadistic Embodiment, Icepick Lobotomy, Scourge of Iron, Demented Aggression, Evisceration Plague, Dormant Bodies Bursting, Addicted to Vaginal Skin, The Wretched Spawna, Pounded into Dust, I Cum Blood, Disposal of the Body, Make Them Suffer, A Skull Full of Maggots, Hammer Smashed Face, Devoured by Vermin

2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse
2014_10_27_CannibalCorpse

En guise de mot de la fin ce fût une soirée absolument mémorable, tant par la qualité des groupes proposés que par l’ambiance définitivement festive et brutale, j’ai pris un pied monstrueux devant Cannibal et je remercie encore une fois SPM prod et tous les acteurs de la culture métal à Toulouse pour qu’ils continuent de nous offrir des évènements de cette qualité ! Et si vous n’étiez pas parmi nous ce soir là, sachez que vous avez raté quelque chose d’énorme et que j’en suis désolé pour vous.

Date : 27 Octobre 2014

Strife pour Soul kitchen.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Photos de concert

Martin Luminet et les enfants de l’ALAE

Fabrice Buffart s’expose aux Chants de Mars

Dans le cadre de la 14ème édition du festival Les Chants De Mars à Lyon, Fabrice Buffart proposait à l’espace d’art de la MJC du vieux Lyon, une exposition dévoilant son regard sur ce festival printanier qui irrigue d’habitude les salles lyonnaises d’artistes qui chantent en français. Il aurait été dommage vu les circonstances de…
Eagle_in_your_mind_08sk

Photos : Wintower @ Transbordeur, Lyon | 22.02.2020

Pour les retardataires, Winter + Woodstower = Wintower. C’était la deuxième édition du festival Wintower pour 3 jours bigarrés dont ce 22 février au Transbordeur à Lyon avec le punch de Kompromat, les envolées d’Isaac Delusion, l’onirisme d’An Eagle in your Mind, l’humour de Texas Menthol et l’envoûtant Zimmer sous l’œil bienveillant de Fabrice Buffart.