Catégories
Interviews

Lescop au microscope

Lescop, Paris, 18/10/2016

À la terrasse d’un café, au détour d’une rue pavée, en plein cœur de Paris, SK* rencontre Lescop pour discuter d’Echo, son nouvel album.

Tu as sorti Echo, ton deuxième album, il y a peu. Tu peux m’en parler un peu ? Comment s’est passée la compo, l’enregistrement, etc ?

Alors ça s’est fait en deux temps. J’ai écrit tous les textes à l’été 2015, puis à l’automne je suis arrivé en studio et on a fait toutes les compos musicales de ces textes, à peu près une par jour. Puis le reste du temps, on a fait les arrangements.

Et tu le joues sur scène en ce moment du coup ?

Oui, depuis le 28 septembre, première date ! Je le joue sur scène, je fais un mix de l’ancien et du nouvel album pour que tout le monde y trouve son compte, et ce dernier est bien accueilli par le public, donc je suis très content.

Top ! Donc quatre ans se sont écoulés entre tes deux albums ! Qu’est-ce que tu as fait pendant ce temps ?

J’ai fait une tournée de deux ans déjà, puis j’ai pris un peu de temps pour moi, et ensuite je me suis remis à l’écriture. J’ai écrit pour d’autres gens, et aussi quasiment de quoi faire deux albums, donc j’ai déjà pris de l’avance sur le prochain, histoire de ne pas le sortir dans quatre ans celui-ci (rires). Et puis mes activités ne se résument pas à faire des albums, il faut faire attention à ne pas se perdre entre ce qu’on veut vraiment, ce que le public attend de soi.

Lescop – David Palmer

Justement, après un seul album et quelques singles vraiment forts sur celui-ci, tu n’as pas eu la pression pour le second ? Comment tu fais pour percevoir ce que le public « attend de toi » dans ces cas là ?

Ben tu vois pourquoi le public t’a identifié. Moi c’était plutôt pour un truc un peu hérité de la new wave française, c’était intéressant pour moi à la fois de rester là-dedans et à la fois d’en sortir. Bon, après je ne suis pas un commercial, je ne pense pas ma musique en amont pour le gout du public, mais c’est vrai que sur le deuxième album tu n’as plus la liberté totale du premier, puisque ton projet a déjà une certaine identité.

Et globalement, cet album il parle de quoi ?

C’est un album qui parle beaucoup de rencontres, des gens qui se font écho les uns les autres. Pour moi cet album c’est une invitation à la rencontre, à écouter les voix qui nous appellent et qui nous portent vers quelque chose de plus constructif.
Il est porteur d’un certain message d’espoir, à la différence du premier qui était beaucoup plus martial, froid, dur. Bon il y a encore un peu cette idée là dans l’esthétique générale, mais ce que ça veut juste dire c’est qu’on peut aimer la musique implacable, très métronomique, très rythmique, et en même temps s’adoucir et être dans la rencontre, dans la chaleur humaine.

Cet album rappelle le fait que pour créer l’ombre, il faut toujours une source de lumière.

Et Lescop, sur scène, ça a cette dimension chaleur humaine ?

Ben moi j’ai jamais vraiment vu Lescop sur scène en soi, mais oui j’essaie de faire passer cette idée là. Bon c’est vrai que je dois déjà surmonter ce gros trac que j’ai avant de monter sur scène. Pour moi un concert réussi c’est un challenge, un peu comme un combat de boxe où au début t’as l’impression que les mecs vont s’entre-tuer, et au final ils se prennent dans les bras. Ben là c’est un peu ça, même si je ne tape pas sur mon public, ils m’attendent de pied ferme, et moi aussi quelque part, puis au final, un truc se passe, la glace se brise, et c’est là que l’échange se fait.

Tu as un titre « préféré » ou qui aurait une histoire particulière, dans cet album ?

Hum ben j’aurais envie de parler d’Echo. Je crois que c’est mon morceau préféré, c’est aussi pour ça que je l’ai repris comme titre de l’album. J’ai vraiment un affect particulier avec ce morceau car il était parti pour ressembler simplement à l’intro, très vaporeuse, et on a choisi de le faire partir à la moitié, un melange electronique-guitare-archer, inattendu, et il donne la couleur à l’ensemble de l’opus. Pour moi c’est le plus réussi de l’album.

2016_10_18_lescop
2016_10_18_lescop
2016_10_18_lescop
2016_10_18_lescop
2016_10_18_lescop
2016_10_18_lescop

Top 5

1) Le meilleur endroit pour faire un concert ?

La Cigale, c’est là où j’avais clos ma tournée, et j’ai vraiment un truc avec cette salle.

2) Le meilleur endroit pour voir un concert ?

Hum, ce sont les bons groupes qui font les bons concerts, mais un endroit improbable, une piscine vide, un truc comme ça, c’est vraiment chouette.

3) Une sortie qui t’a marqué récemment ?

Le nouvel album de Frustration

4) Une sortie que tu attends ?

Il semble que Melody’s Echo Chamber ressort quelque chose bientôt, je serais curieux d’entendre ça !

5) Un album que tout le monde a écouté sauf toi ?

Kanye West

Lescop - Echo

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Paradis @ Festival des Inrocks, la Cigale, Paris, 18/11/2016

Inrocks Festival Jour 1 : Emmenez-nous au Paradis

Les Inrocks Festival 2016, c’est parti ! Programmation eclectique toujours de qualité, ils ont investi cette année La Cigale et La Boule Noire, et autant vous dire que c’est là qu’SK* va passer ses prochaines soirées.
Lescop, Lune des Pirates, 28/09/2016

Voyage au bout de la nuit avec Lescop

Quatre ans après son premier album, Lescop revient avec Echo. En bon enfant du rock, il a programmé une tournée marathon pour le soutenir. SK* s’est rendu à la première date de cette dernière à La Lune des Pirates à Amiens.
Garorock 2016 (photo © Raphael Roques)

Le récap’ de la semaine #1

Vous êtes tous très occupés alors pour ne pas rater l’essentiel, voici le récap’ de la semaine musicale de Soul Kitchen. Des clips, des photos de concert et un chouette concours, les bonnes choses habituelles de votre webzine préparé avec amour (vu qu’on n’a pas de thune, on ne peut faire mieux).
Joseph d'Anvers - Les Matins Blancs

Anvers et contre tout !

Joseph d’Anvers – Les Matins Blancs Bleus, des yeux bleus, des yeux bleus profonds, des yeux bleus profonds qui vous transpercent, comme sa musique, comme ses mots.
OohLaLA! 2013

OohLaLA! à Londres

OohLaLA! 2013 Le festival OohLaLA! s’exporte toujours plus. Après Los Angeles, San Francisco, New-York et Montréal, le voilà qui déboule à Londres avec la crème des artistes français du moment.

Plus dans Interviews

Lachinos 2

5 questions aux … Lachinos

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des Lachinos qui sortent aujourd’hui leur premier EP chez Goutte d’Or Records, America Lachina, parfait pour reconfiner et danser dans son salon…
Chien Noir

[MaMA 2020] 5 questions à … Chien Noir

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Chien Noir qui aurai du mordre la scène de la Cigale lors du MaMA festival. Il sort aujourd’hui un nouveau titre…
yves marie bellot © Fabrice Buffart

5 questions à … Yves marie belloT

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Yves marie belloT qui s’apprête à faire le grand saut avec un deuxième album, Grand Plongeoir. Paroles simples et intimes, mélodies délicates,…
La Pietà - Studio (C) Cedrick Nöt (52)

5 questions à … La Pietà

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de La Pietà qui nous offre l’exclusivité de son nouveau titre, Pas désolé, mis somptueusement en images et en 3D par Julien…
Al Qasar

[MaMA 2020] 5 questions à … Al-Qasar

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Al-Qasar qui aurait du ambiancer le MaMA festival avec son rock psyché venu d’ailleurs. Alors on se contentera pour l’instant de leur…
Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années…
Fantomes © Lou Beauchard

[MaMA 2020] 5 questions à … Fantômes

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fantômes qui hante nos années 90 avec City at Night et le 6 octobre leur nouveau titre Sometimes à découvrir au…