Deluxe, moustache et paillettes

Otis Stacks et Deluxe étaient en concert ce samedi soir au Zénith de Toulouse.

Otis Stacks

20h30 pétantes, Otis Stacks lance les hostilités face à un Zénith pas complet, mais déjà bien dans l’ambiance. Le concert démarre sur un ton très soul avec des notes hip hop bien placées. Quatre personnes sur scène (chant, clavier, guitare et dj), Le chanteur en costume, un verre à la main impose sa présence par son charisme !

Otis Stacks – Fashion Drunk

Discographie

Le groupe dégage une belle harmonie et la soirée commence plutôt bien : une bonne surprise et une belle découverte.

Les moustachus débarquent

Une intro sur Carmina burana pour nous chauffer, et voilà le groupe débordant d’énergie d’Aix en Provence qui arrive. Ils semblent ravis d’être là ce soir, d’ailleurs ils précisent qu’ils sont comme à la maison au Zénith de Toulouse. Ils sont déchaînés.
Le set démarre sur Tall Ground, morceau extrait du nouvel album qui fonctionne parfaitement pour nous faire jumper et s’en suit l’excellent Daniel. Le ton est donné, on va danser. Le titre suivant est un de mes coups de cœur de l’album, Baby that’s you en featuring avec -M- sur l’album. Mais ce soir, c’est Piètre le guitariste qui va l’interpréter avec talent. Je souris et ondule naturellement, tout comme ce public qui semble déjà séduit.

Deluxe feat – M-Baby that’s you –

Et si ça envoyait un peu de rock? Blocked arrive pile au bon moment, ça jumpe toujours autant dans la salle surchauffée.
Soudain P.P l’excellent saxophoniste qui s’envole et semble léviter au dessus de la scène et du public ( je n’ai presque pas vu les câbles !)
Moment un peu plus doux et plus calme avec Oh Oh, tous les bras sont levés pour accompagner Lily boy qui a vraiment une classe folle ce soir ! Et pour continuer sur cette lancée dansante, c’est My Game qui déboule avec une jeune fille choisie dans le public pour danser sur scène à la fin du morceau. Deluxe aime vraiment jouer et chanter avec son public, c’est donc tout naturellement que nous sommes conviés sur Wait a minute pour les « chalalalala » du refrain.

La fin approche, le groupe se présente avec beaucoup d’humour et de taquinerie, leur complicité fait vraiment plaisir à voir. Le chanteur d’Otis Stacks, revient pour lâcher un flow hip hop, l’ambiance est survoltée ! On en redemande ! Le spectacle continue avec Superman et de gros ballons rouges et jaunes lancés dans le public, toujours réceptif à leurs délires ! Et du coup, petite surprise (ou pas car ils le font à tous les concerts), le groupe complet descend dans la fosse pour nous offrir un morceau en acoustique joué depuis les gradins. Moment vraiment sympa et complètement raccord avec leur show et leur proximité avec les spectateurs. Au retour sur scène Lily Boy s’envole à son tour et le set s’achève avec Shoes. Les canons à paillettes finissent de nous en mettre plein les yeux.

Deluxe – Shoes

Une soirée clôturée par le classique Pony où le public est à nouveau appelé pour chanter avec eux.

C’était mon troisième concert, je suis une fois de plus conquise. C’est festif, dansant, varié et vraiment un bonheur à chaque fois !
Après une tournée des festivals l’été dernier (superbe souvenir au Garorock) et le succès du Stachetour à travers l’hexagone, ils ont toujours une énergie incroyable, et comme ils disent à chaque fin de show « Si ça vous a plu, revenez moustachus!! » Je reviendrais c’est sûr.

Cela pourrait vous intéresser

Deluxe au Radiant

Deluxe au Radiant-Bellevue

Deluxe,le « groupe le plus live de France » a sorti le 21 octobre un double album (+ DVD), « Live à l’Olympia » (Nanana Prod / Chinese Man Records) et sera de passage au Radiant Bellevue à Caluire près de Lyon le 18 février.
Photos : Nuits de Fourvière 2016 | 13.07. 2016

Photos : Nuits de Fourvière 2016 | 13.07. 2016

Otis Stacks et Deluxe étaient en concert ce samedi soir au Zénith de Toulouse. Otis Stacks 20h30 pétantes, Otis Stacks lance les hostilités face à un Zénith pas complet, mais déjà bien dans l’ambiance. Le concert démarre sur un ton très soul avec des notes hip hop bien placées. Quatre personnes sur scène (chant, clavier, guitare et dj), Le chanteur…

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.