Tous GoGo (Penguin) à la Cigale

GoGo Penguin, ces énergumènes de Manchester capables de tenir un public ébahi pendant deux heures à la seule force de leurs trois instruments, nous l’ont prouvé à la Cigale ce soir : ils jouent dans la cour des (très) grands.

Entre ombre et lumière

De la chaleur d’un jaune-doré à un bleu des plus glacés, nous passons par toutes les ambiances, et ce parfois en quelques secondes seulement. Les cordes de la contrebasse s’agitent, le piano s’envole et la batterie frémit, nous sommes au bout de leurs doigts, continuellement, et nos émotions suivent ces oscillations.

Parfaite maîtrise instrumentale, cela va sans dire, synchronisation incroyable et prouesses techniques, pourtant sans prétention, du début à la fin. Un concert simple, sans fioritures, mais diablement efficace. Ils ont établi cette communication profonde avec le public, uniquement avec le regard et la puissance de leur instrument respectif, exception faîte des quelques phrases de présentation et de remerciements que Nick Blacka, le contrebassiste, qui a fait l’effort de prononcer quelques mots dans un français des plus adorables.

GoGo Penguin – Hopopono

Hopopono, dès le deuxième morceau, fut une très belle ouverture à cette vague jazz qui nous a envahi tout du long, nous laissant gamberger dans cette épopée musicale viscérale, sans jamais nous ennuyer. Kamaloka, ainsi qu’une grande partie de leur dernier album, Man Made Object, s’en sont suivis et ils ont terminé en beauté avec Murmuration et One Percent, nous laissant encore une fois sans voix. Somptueux, merci à eux.

GoGo Penguin - Man Made Object

GoGo Penguin en concert.
DateLieuTickets
12
Jan
2022

Jazzinec Festival

Trutnov (Czechia)
TICKETS
13
Jan
2022

Palac Akropolis

Praha (Czech Republic)
TICKETS
14
Jan
2022

Jazz Tibet Club - SOLD OUT

Olomouc (Czechia)
TICKETS
15
Jan
2022

Jazz Tibet Club - SOLD OUT

Olomouc (Czechia)
TICKETS
16
Jan
2022

Jazzfest Brno 2021

Brno (Czech Republic)
TICKETS
03
Fév
2022

Sala Apolo

Barcelona (Spain)
TICKETS
04
Fév
2022

Sala MON Live Madrid

Madrid (Spain)
TICKETS
10
Fév
2022

Barbican Hall (Live)

London (United Kingdom)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

Date : 27 mars 2017

Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Vous avez aimé ? Partagez !
3 réponses sur « Tous GoGo (Penguin) à la Cigale »

Alors j’y étais aussi, et je serai moins un peu moins enthousiaste que Noémie.
Certes, c’est techniquement au point, tant musicalement que l’habillage de lumières. Mais, pour du jazz, je trouve que leur prestation est bien trop proche des albums, au point de s’ennuyer. Où sont les chorus, les envolées improvisées, le souffle qui rend cette musique vivante et chaque prestation unique ? Les morceaux s’enchaînent, avec une (trop ?) grande homogénéité de style et de construction des pièces, au point de parfois se demander si on est en train d’écouter un morceau différent (à l’image de la première partie, d’ailleurs, je ferme la parenthèse).
Bref, j’aime bien ce que font ces 3 comparses anglais, mais j’ai le sentiment qu’ils ont du mal à s’extraire des morceaux originaux pour proposer une interprétation variée et vivante, et s’amuser avec leurs créations.

Merci Eric pour ce retour, avec lequel je suis plutôt d’accord, c’est vrai ! Mais j’ai trouvé tout de même que la technique impressionnante rendait à ces morceaux une certaine énergie live justement, peut être parce-que j’étais juste devant la scène et que je voyais donc très bien les mains des musiciens, ce qui m’a permis d’entrer plus complètement dans leur prestation. Cela ne devait pas forcément le cas si on était plus loin, je vous l’accorde.. Ce ne sont pas ce qu’on pourrait appeler des « bêtes de scène » c’est évident, mais pour autant je pense que l’essentiel était présent ! Après oui, il faudra peut-être qu’ils arrivent à s’extraire un peu plus de leurs morceaux pour que leurs concerts soient plus interactifs, et surprenants :)

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

benlamargay-auntlolaandthequail2

Vidéo : Ben LaMar Gay – Aunt Lola and the Quail

Vous cherchiez un remède contre le sbire Z. ou le faux prophète R. récemment décédé, Ben LaMar Gay est le traitement qu’il vous faut. Un melting pot musical renversant mêlant jazz, blues, ballades, R&B, raga, comptines, Tropicália, two-step ou hip-hop !
Starphonics1

5 questions à … The Starphonics

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Starphonics qui s’apprête à sortir leur premier album, Wild Wild Lover le 11 juin chez Wita Records parfait pour les […]

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]