Catégories
Découvertes

The Valderamas atteignent leur but

© Gaëlle Evellin

Les trois attaquants de The Valderamas n’ont qu’un seul but : faire les plus belles chansons pop. Et quand on écoute I Can’t Stand, on a envie de danser tout en hurlant « GOOOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAALLLLL !!!! »
Evidemment, on file jusqu’aux prolongations sans rechigner pour écouter leur premier disque qui sera publié la semaine prochaine.

The Valderamas. Quelle est l’origine du nom de votre groupe ?

On aime le foot, on aime les joueurs fantasques de notre jeunesse dont Carlos Valderrama. C’est donc un peu notre hommage à ce joueur et au football des années 90… après c’est surtout et quand même qu’on aime la sonorité du mot.

The Valderamas – I Can’t Stand

Quelle est l’histoire d’I Can’t Stand ?

C’est un morceau assez important pour nous car c’est le dernier qu’on a composé, au moment de l’enregistrement. Il représente pour nous un changement dans notre façon de composer, et se rapproche donc des nouveaux morceaux qu’on travaille en ce moment.

Combien de temps avez-vous mis pour enregistrer votre EP ? Avec qui l’avez vous enregistré

?
On a fait les prises nous-mêmes. L’enregistrement s’est étalé sur plusieurs mois, car on enregistrait une matinée par ci, une soirée par là, de façon assez irrégulière… Ensuite c’est Dane Rapaïe de Pygmée Studio à Rennes qui a mixé les morceaux.

Et si vous deviez décrire votre musique en un seul mot… Lequel choisiriez-vous ?

Pop.

Quels sont vos projets pour cet été ? Cet automne ?

On commence dès cet été à travailler sur de nouveaux enregistrements. C’est pour cela que l’été sera calme en terme de dates. Par contre on a pour objectif de faire le plus de concerts possibles à l’automne prochain.

The Valderamas de The Valderamas sortira le 18 mai 2018 chez Howlin Banana Records – Azbin Records / Modulor.

Valderamas - The Valderamas

Tracklist : The Valderamas - The Valderamas
  1. Holding Head High
  2. You Should Be
  3. I Was 20
  4. I Can't Stand
  5. He's Back
  6. High Rock Park

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Faire ami-ami avec Special Friend

Découvrir les Special Friend à la fin d’une journée, c’est finir en beauté cette journée si celle-ci était cool. Et c’est se consoler avec leurs morceaux si la journée a été pourrie. Ecouter Before, c’est l’assurance de croiser les ombres de Stephen McRobbie et des Yo La Tengo… Ecouter Low Tide, c’est retrouver une présence…
EggS

EggS, pop à la coque

Deux bonnes nouvelles pour les fans de Guided By Voices. La première est que la troupe de Tonton Pollard vient enfin jouer en Europe cet été (notamment au Primavera). La seconde est la sortie du premier EP de EggS qui brasse l’héritage de Guided By Voices dans les vapeurs de Felt. Le premier EP de…

Bravo ! Bravo ! Brace ! Brace !

Ce gang de Lyonnais (devenus parisiens entre-temps) a publié il y a quelques semaines son premier album et a récolté une pluie de louanges. Mais qui sont ces mystérieux Brace ! Brace ! qui manient la pop comme personne ? Entretien avec Cyril Angleys, une des têtes pensantes de ce laboratoire pop passionnant.
The Missing Season

The Missing Season : A Sonic Education

29 mai 2018 : la France sue à grosses gouttes et est terrassée par une chaleur lourde et moite. Se déplacer est synonyme de faire un effort surhumain… Seul remède contre cette léthargie thermique : le sixième album de The Missing Season.
The Soap Opera - Ready to Hatch

[EXCLU] The Soap Opera -No Name No Pack Drill

Et si l’on faisait la nique à l’Angleterre ? Les The Soap Opera ont tout ce qu’il faut là où il faut pour tenir la comparaison avec la crème des groupes indies made in UK.

Plus dans Découvertes

Ela Minus

Maximus Ela Minus

Ela Minus est maousse costaud. Pas seulement parce qu’elle vient de Bogotá et a joué dès ses 12 ans et pendant 10 ans de la batterie pour Ratón Pérez, un groupe punk hardcore décolleur de tympan. Elle signe chez Domino un premier album addictif, Acts Of Rebellion, fruit de son expérience à la Berklee College…
OBI © Frank Loriou

La force d’OBI

Obi-Wan Kenobi affirme « l’œil ne voit que la surface des choses, ne t’y fie pas ». Alors il faut écouter OBI et suivre son odyssée jusqu’au collège Maurice-Scève délabré de la Croix Rousse à Lyon, métaphore ironique de nos sociétés sans valeurs.
Slight Of © Gracie Pendleton

Slight Of par petits bouts

On a découvert Slight Of avec Winter’s Maze et son clip poético -humaniste qui va à la rencontre des autres de son quartier, Brooklyn, ces Other people qu’on ne voit pas d’habitude. Il vient de sortir un album qui sent bon les 90′, sans Trump et virus.

Vote for Kiwi Jr. !

A cheval entre les Strokes et Pavement, les Canadiens de Kiwi Jr. font coup double avec leur nouveau single. En plus de nous faire remuer la tête comme au bon vieux temps, ces natifs de Toronto viennent de signer chez Sub Pop.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.