Avishai Cohen emporte l’Alhambra

Quelques chiffres suffisent à résumer le concert de l’israélien cosmopolite Avishai Cohen à l’Alhambra : une dizaine de morceaux en deux heures de concert (soit douze minutes par morceau en moyenne, pour les nuls en math), cinq musiciens virtuoses qui enchaînent les solos et les rappels, une moyenne d’âge de 45 ans dans le public… pas de doute, on est à un concert de jazz !

C’est en configuration assise que l’Alhambra accueille l’Avishai Cohen Trio devenu pour l’occasion un quintette. Cohen à la contrebasse – son instrument de prédilection -, une choriste, Karen Malka, Amos Hoffman, guitariste qui joue aussi de l’oud, le planiste Shai Maestro et un percussionniste de talent, Itamar Doari. Un lineup de qualité, donc, présente au public une prestation live du tout dernier album, « Aurora », aux sonorités arabo-andalouses mais avec cette « Cohen touch » reconnaissable entre mille.

Le concert fut l’occasion également de présenter un nouveau morceau, en réalité une « trilogie », qui devrait apparaître dans le prochain album et qui conquit assez rapidement le public. Quelques morceaux de bravoure, du doux, du pêchu, de l’improvisé, un brin d’esbroufe, le cocktail fut parfaitement dosé pour que les spectateurs, avertis ou non, finissent debout au deuxième rappel, tapant dans les mains et entonnant le refrain, bercés par la douce (et agréable) illusion d’être collectivement le sixième musicien du quintette.

Avishai Cohen reste à l’Alhambra pour deux autres concerts, ce soir mercredi et demain jeudi.

2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
2009_11_24_avishai-cohen
Date : 24 novembre 2009
Photographe
Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe

Vous avez aimé ? Partagez !

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]