[1998 – 2018] Hole, à fleur de pop

Hole
Louis - 21/06/2018

Pour avoir été attendu, il a été attendu celui-là. Quatre ans après Live Through This, Hole revient sous les feux de la rampe et brûle tout sur son passage. Courtney Love ne se remettra d’ailleurs pas de ce disque. Accompagnée d’Eric Erlandson et de Billy Corgan (au firmament en 1998), Courtney Love transforme son discours punk en cavalcade pop. Sous le soleil californien, Hole se mit d’un seul coup d’un seul à faire de la pop pour notre plus grand bonheur.


Comment c’est déroulé l’enregistrement de ce disque ?

Eric Erlandson : Ce fut un peu comme être incorporé chez les Marines. En y pensant, Michael Beinhorn ressemblait un peu à un sergent de l’armée ! Et nous avons utilisé un synthétiseur Serge sur le disque. Je ne vais pas te dire que c’était facile. Nous nous sommes transformés en un nouveau groupe à chaque album. Et le processus de transformation est comparable à un accouchement. Parlons des douleurs de l’accouchement ! Mais j’aime le studio… Et j’ai apprécié l’enregistrement de ce disque. Il y a eu de bonnes choses. Et j’ai appris pas mal…

Hole – Malibu

Pourquoi aviez-vous choisi d’aller enregistrer ce disque aux Conway Studios ?

Il y avait la bonne console d’enregistrement et surtout c’était éloigné de chez nous.

Combien de temps cela vous a pris ?

Nous sommes restés à Conway pendant plus de 6 mois je crois. Puis nous avons déménagé dans un studio à New York. Ensuite, j’ai mixé l’intégralité du disque à Londres pour le remixer ensuite à Miami et Los Angeles. Cela nous a pris un an. Sans compter la période de pré-production qui a duré aussi un an.

Quels sont tes meilleurs souvenirs liés à cet enregistrement ?

C’était la fin du siècle et du millénaire… Le sommet des années 90 ! Nous avons eu le luxe de pouvoir expérimenter dans un studio qui coûtait relativement cher. Nous n’avions jamais eu cette chance auparavant. J’ai pu m’amuser avec des idées qui me tourmentaient depuis des années. J’ai joué avec des guitares baryton, des synthés et différents amplis. J’ai aimé le processus d’écriture aussi. Nous avons continué à écrire tout au long de l’enregistrement. Je me souviens d’avoir rencontré Courtney dans un hôtel pour écrire un pont sur une chanson qui n’était pas terminée, ou d’écrire Northern Star dans le hall pendant que d’autres enregistrements se déroulaient dans la pièce principale. Et nous avons travaillé avec des gens extrêmement talentueux.

Quelle est ta chanson préférée de ce disque ?

J’hésite toujours entre Malibu et Northern Star. Mais mon morceau de pop préféré est Celebrity Skin, parce que c’est celui où cette énergie punk s’est unie avec le talent de Courtney pour les grandes paroles pop.

Pourquoi avoir choisi Michael Beinhorn comme producteur ?

Parce que Brian Eno nous avait refusés.

Quelle est l’histoire d’Awful ? C’est ma chanson préférée de ton groupe.

Je pense que Courtney a voulu écrire une chanson à la Cheap Trick. Un hymne pour jeunes filles. Mais les hymnes ne sont généralement pas nommés « affreux ». Patty est venue avec ses parties de batterie qui ont propulsé le morceau. Nous sommes restés bloqués pendant un long moment avec ce morceau. Il a subi pas mal de transformations avant de finir sur le disque.

Comment avez-vous trouvé le son de ce disque ?

Nous l’avons trouvé quand nous nous trouvions sous le soleil du sud de la Californie. Nous avons essayé de faire un vrai disque californien classique au sens du terme qui puisse parfaitement correspondre au panthéon des grands albums classiques des Beach Boys, de Love, Doors, Fleetwood Mac, Go Go’s, etc.

Quels sont tes disques préférés de 1998 ?

Cat Power et Moon Pix, Mercury Rev et Deserter’s Songs, Massive Attack et Mezzanine, Refused et The Shape of Punk, Pulp et This is Hardcore, Belle and Sebastian et Arab Strap et probablement beaucoup d’autres.

Hole - Celebrity Skin

Celebrity Skin de Hole est disponible chez DGC.

Hole - Celebrity Skin

Tracklist : Hole - Celebrity Skin
  1. Celebrity Skin
  2. Awful
  3. Hit So Hard
  4. Malibu
  5. Reasons To Be Beautiful
  6. Dying
  7. Use Once & Destroy
  8. Northern Star
  9. Boys On The Radio
  10. Heaven Tonight
  11. Playing Your Song
  12. Petals

English text

How easy was the recording process of this LP ?

It was like joining the Marines. Come to think of it, Michael Beinhorn did look a bit like an Army Sergeant! (And we used this modular synth named Serge on the record as well!) So I wouldn’t say it was easy at all. With each album, we transformed ourselves into a new band. And the transformation process is like giving birth. Talk about labor pains! But I love the studio, so I was enjoying most of it. A lot of good creativity and learning happening.

Why did you choose to record this LP at Conway Studios ?

It had the right board, and was close to all of our homes.

How did long it take you ?

We were at Conway for over 6 months I believe. Then moved to a studio in NYC. Then I mixed the whole record in London, and then remixed it all over again in Miami and LA. So, at least a full year. With pre-production even longer.

What are your best memories about this recording process ?

It was the end of the century and millennium, the High 90’s, and we were afforded the luxury of being able to experiment in an expensive studio. We’d never gotten that chance before. I was finally able to fool around with ideas that had been tormenting me for years. I played with baritone guitars, synths, different amp setups and pedals. I loved the writing process too. We kept writing the whole way through. I remember meeting Courtney in a hotel to write a bridge to a song that wasn’t finished, or writing Northern Star in the lobby while other recording was going on in the main room. And we got to work with an incredibly talented cast of characters!

What is your favorite song of this LP ?

I’m partial to Malibu and Northern Star. But my favorite bubblegum tune on it is Celebrity Skin, because that’s the one where that punk energy united with Courtney’s knack for great pop lyrics.

Why did you choose Michael Beinhorn as producer ?

Because Brian Eno turned us down.

What’s the story of Awful ? It’s my Hole favorite song…

I think Courtney wanted to write a Cheap Trick song. An anthem for young girls. But anthems aren’t usually named “Awful”. Patty came up with a great shuffley drum part that propelled it along. We “jammed’ it out for a long, long time, and it went through many incarnations, before ending up the tight-assed version on the record.

How did you find the sound of this LP ?

We found it in the Southern California sunshine. We were attempting to make a true classic California record that fit right in with the pantheon of great classic albums from The Beach Boys, Love, Doors, Fleetwood Mac, Go Go’s, etc.

What are your favorite albums of 1998 ?

Cat Power “Moon Pix”, Mercury Rev “Deserter’s Songs”, Massive Attack “Mezzanine”, Refused “The Shape of Punk”, Pulp “This is Hardcore”, Belle and Sebastian “Arab Strap” and probably a lot more.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

L’art d’être Camilla Sparksss

Échappée de Peter Kernel, Barbara Lehnhoff aka Camilla Sparksss a publié cette année Brutal, suite sans concession de For You The Wild (2014).

Bandit Bandit

5 questions à … Bandit Bandit

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Bandit Bandit qui a déjà fait du chemin avec un premier EP et quelques concerts crasseux et torrides. Leur playlist est…

Juan Wauters

5 questions à … Juan Wauters

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Juan Wauters en provenance de Montevideo, Uruguay mais citoyen de la République libre de Jackson Heights, NY, quartier cosmopolite par excellence…

Les photographies sonores de Delphine Ghosarossian

Delphine Ghosarossian réunit ses beaux clichés dans un livre élégant et conséquent. Faces of Sound réunit les bouilles de Thurston Moore (Sonic Youth) ou d’Irak Kaplan (Yo La Tengo) de Brett Anderson (Suede). Et en plus de photographier Sir Brett, Ghosarossian fait parler Bernard Butler (et d’autres) sur leur relation à leur image et au…

© Clara Ozem

[EXCLU] 5 questions à … Johnnie Carwash

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Johnnie Carwash dont le nom réveille nos sens et nos tuyaux d’arrosage. Normal, leur mère est punk et vivante ! Le…

Jim Jones

Jim Jones toujours au top !

Jim Jones avait fait exploser la maison avec son premier groupe, The Jim Jones Revue. Et alors qu’on ne s’était pas tout à fait remis de Burning Your House Down, Jim Jones a mis au placard sa Revue et est revenu encore plus fort avec Jim Jones And The Righteous Mind. Jim Jones, Gavin Jay,…

The Fat Badgers © Bartosch Salmanski

5 questions à … The Fat Badgers

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de The Fat Badgers, le groupe qui fait danser l’Alsace et bientôt le monde avec leur premier album Soul Train le 29…

Paul Et Mickey - Mortel

5 questions à … Paul Et Mickey

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. On connaissait Paul & Nany, Paul une Tourtel, faire pleurer paupaul, ou Gainsbourg qui avait un « mickey maousse, un gourdin dans sa housse et quand…

Crime & The City Solution

[1989 – 2019] Crime And The City Solution à bride abattue

Formés en 1977 par l’Australien Simon Bonney, Crime & The City Solution fut un groupe qui inventa des nouveaux mondes sonores grâce au soutien indéfectible par Mute Records. En 1989, le groupe poursuivit sa période berlinoise entamée un an plus tôt avec Shine et publia The Bride Ship. Adulés par Wim Wenders (qui les avait…

Stan Mathis

5 questions à … Stan Mathis

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Stan Mathis à découvrir de l’intérieur avec une playlist punchy et un nouvel album, Plexus solaire. Il sera en concert avec…

Robi

C’est dire le bonheur de revoir Robi

On ne meurt plus d’amour dit la chanson de Robi… Nous, on pourrait bien mourir d’amour pour ses chansons. On est même volontaire. Après cinq ans d’absence (qui ne sont pas synonymes d’inactivité), Robi fait son retour avec un disque pénétrant qui vous transperce et vous sublime. Comme les dernières chansons de Vincent Delerm, les…

La tornade Oiseaux-Tempête

A peine un an après la sortie du splendide طرب TARAB, Oiseaux-Tempête revient avec From Somewhere Invisible, un disque auquel participe Radwan Ghazi Moumneh (Jerusalem In My Heart), Jessica Moss de (Thee Silver Mt. Zion), Mondkopf, Jean-Michel Pirès ou encore G.W. Sok. Un disque hors-normes pour un groupe qui est hors-normes.

CMK © Fabrice Buffart

5 questions à … Claire Days

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Claire Days, jeune chanteuse lyonnaise qui vient de sortir un clip DIY, Call it a day extrait de son EP, Lava…

Let’s Go Theo Lawrence !

Après l’excellent Homemade Lemonade, Theo Lawrence ne boit pas du petit lait et pousse la porte de notre salon avec Sauce Piquante (une référence à Jimmy Newman). Plus resserré, ce disque impressionne par le savoir-faire de ce garçon et donne une furieuse envie de danser et d’oublier le reste.

Pierre Daven-Keller

Pierre Daven-Keller : Pour une poignée de chansons

« On n’est jamais mieux servi que par soi-même » dit le dicton. Pierre Daven-Keller a travaillé avec les plus grands (Dominique A, Miossec) et a signé les bandes originales de La Répétition (Catherine Corsini), Le Voyage aux Pyrénées (les frères Larrieu) ou encore Je suis un No Man’s Land de Thierry Jousse. Avec son nouvel album,…

Julien Belliard © Alexis Barbera

5 questions à … Julien Belliard

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Julien Belliard, ex ZO dont le mirage à écouter ci-dessous augure d’un troisième album bien réel, le mirage de Zo en…

Kid Loco par Camille Verrier (3)

5 questions à … Kid Loco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Kid Loco qui est venu nous dire qu’il va bien avec son nouvel album, The Rare Birds paru le mois dernier.…

Lou Doillon © Fabrice Buffart

Dans les pas de Lou

Quelle soit défragmentée au réveil comme dans son dernier clip, All these nights ou cachée derrière des fleurs au dernier TINALS à Nîmes, Lou Doillon séduit par sa présence, son charisme et les chemins de traverse qu’elle emprunte avec son dernier album, Soliloquy.

Petosaure

[BBmix 2019] Petosaure vaut de l’or

Deux ans après Le Fantôme de L’Enfant‎, Petosaure est de retour avec Le Musc, un EP qui parle (et chante) d’amour comme personne. Entretien à l’occasion de la sortie du clip de Vampyre, premier extrait de cet EP.

Slowdive- Amiens 23-06- 2018

Slowdive par Thierry Jourdain

En 1995, tout le monde (c’est à dire la presse et le public) est passé à côté de la musique de Neil Halstead. Pris en étau entre Nowhere de Ride et Definitely Maybe d’Oasis, les disques de Slowdive ont été balayés par la critique et ignorés par le grand public. Normalement, Neil Halstead aurait dû…

A ne pas rater dans Interviews !