En attendant le premier album de Thomas Kahn, SK* vous propose deux solutions. Ecouter son premier single, Twinkling Star qui est d’une efficacité redoutable. Et aller le voir en concert la semaine prochaine à Paris dans le cadre de l’édition 2018 du MaMA festival !

Comment s’est passé l’enregistrement de ton album ? Combien de temps cela a pris ?

Thomas Kahn : On a enregistré aux Studios Palace. Un ancien cinéma superbement rénové en 160 m2 de studios d’enregistrement et franchement bien équipé. Cette pépite est à Moulins sur Allier, improbable mais vrai. On a eu la chance de travailler avec Laurent Dupuy, l’ingénieur son de Ben l’Oncle Soul et Alpha Blondy aux 2 Grammy Awards. C’était une belle leçon de mixage. On est resté enfermés une semaine avec notre réalisateur artistique Vivien Bouchet qui a su mener le travail de manière très efficace. C’était une semaine absolument géniale.

Thomas Khan – ★ Twinkling Star ★

Quel est le meilleur souvenir lié à cet enregistrement ?

Sans hésiter la prise de voix de la chanson Go back home. C'est une chanson chargée en émotions et en histoire si bien que j'ai eu du mal à terminer ma prise de voix. C'était notre premier jour de record et on a tout de suite su qu'on aller kiffer cette semaine ensemble.

Twinkling Star est le premier single. Quelle est l'histoire de cette chanson ?

Cette track est arrivée là de manière improbable ! Je compose la majorité de mes chansons en guitare voix dont je fournis l'enregistrement en piste par piste à Vivien Bouchet notre réal. Twinkling Star avait été mise de coté au départ. Un jour de manière spontané Baptiste Onzon, notre batteur, nous a envoyé une prod' composée de son côté pour avoir notre avis. Je l'ai faite passer à Vivien pour lui dire que j'aimais bien les textures et les sons que j'entendais dessus. Vivien s'est amusé à caler la prod de Baptiste et la ligne de voix de cette chanson. J'ai trouvé ça énorme. J'ai tout de suite composé le refrain et le passage Hip-Hop en m'inspirant du travail de Damon Albarn (étant un gros fan de Gorillaz). Pour moi elle est l'accord parfait entre Baptiste Onzon, Martin Domas, Vivien Bouchet et moi même.

Si j'ai bien tout compris, tu es fan d'Otis Redding. Tu te rappelles la première fois que tu as entendu, écouté Otis Redding ?

C'était il n'y a pas si longtemps que ça. Je dirais en 2013 en fait avec sa chanson Try a little tenderness. Une version mal filmée mal cadrée de 1965 trouvée au hasard sur le net. La voix, l'interprétation parfaite et cette énergie de malade. La claque et les frissons.

Pourquoi avoir appelé ton disque Slideback ?

Chaque chanson de cet album est comme une photo singulière, un moment précis inscrit dans ma mémoire. Etant graphiste de passion, je fonctionne beaucoup par images. "Slide" c'est glisser mais c'est aussi la diapositive en anglais et "back" vers l'arrière. Je t'invite en quelque sorte à un voyage moderne dans mon passé. La photo de la pochette de l'album est d'ailleurs en noir et blanc pour appuyer le propos.

Slideback de Thomas Kahn sera disponible le 8 février 2019 chez Flower Coast Records.
Thomas Kahn sera en concert le 19 octobre 2018 au FGO Barbara dans le cadre du MaMA Festival.