Catégories
Découvertes

Qui vivra, verra Wachira

Il y a des premières parties totalement dénuées d’intérêt et des premières parties qui valent franchement le détour. Mieux, il y a des premières parties qui déclenchent des coups de foudre. Il y a de fortes chances que le concert de Naomi Wachira en première partie de Damien Jurado le 7 novembre prochain à Lille déclenchent une avalanche de coups de foudre tant les chansons de cette américaine sont belles.


Song of Lament est sorti en 2017. Comptes-tu jouer de nouvelles chansons lors de cette tournée avec Damien Jurado ?

Naomi Wachira : La plupart du temps, je ne sais pas les chansons que je vais jouer avant le concert. J’ai écrit des nouvelles chansons, et si cela me convient, j’en jouerai de nouvelles. Mais je crois que toutes mes chansons sont des nouvelles chansons tant que je ne les ai pas partagées avec les personnes présentes dans la salle.

Naomi Wachira – Think Twice (Chattanooga Session)

Comment écris-tu tes chansons ?

C’est toujours différent. Certaines chansons arrivent très facilement et d’autres mettent des jours, des mois et même des années avant que je puisse les terminer. J’ai toujours écrit lorsque l’inspiration me venait à l’esprit, car les chansons ont tendance à naître très facilement.

Pourquoi avoir appelé ton dernier album Song of Lament ?

J’ai écrit l’album en avril 2015 après avoir entendu parler de la crise des réfugiés. C’était une lamentation de ce que nous sommes en train de devenir en tant que race humaine. C’est une collection de chansons qui abordent des situations déchirantes comme celles des réfugiés ou du terrorisme. J’essayais d’exprimer ce qui se passait lorsque nous permettions à la peur de nous contrôler, mais je voulais également rappeler que ce qui compte le plus, c’est la manière dont nous utilisons nos journées et nos talents. Nous pouvons soit les utiliser pou répandre la bonté, l’amour et la positivité, soit créer plus de chaos.

Tu es née au Kenya mais tu vis aux Etats-Unis. Tu vis à Seattle… C’est une ville qui compte pour toi ?

Seattle a été un endroit incroyable pour moi. Notamment pour ma carrière. La scène musicale te permet d’avoir de nombreux soutiens.

Tu vas bientôt ouvrir pour Jurado. Comment as-tu rencontré Damien Jurado ?

Damien était présent lors de mon premier Open Micro en 2011. Nous sommes devenus instantanément des amis. Quand j’ai eu besoin d’un producteur pour mon premier album, il m’a généreusement offert de prendre les rênes et de m’aider à donner vie à ma vision. De toutes les personnes que je connaisse, il est mon plus grand soutien et il comprend parfaitement ce que je tente de faire avec mes morceaux.

TOP 04

1) Ton artiste français préféré ?

C’est assez triste mais je crois que je ne connais aucun artiste français.

2) Ta bande originale de film préférée ?

Bodyguard avec Whitney Houston.

3) Le producteur de tes rêves ?

C’est en fait une question que je ne me suis jamais posée. Je pense que pour moi, il s’agit de trouver une personne qui comprend ma vision et qui est disposée à aider à la concrétiser.

4) Ta chanson préférée de Damien Jurado ?

Il y en a plusieurs mais je vais répondre Over Rainbows and Rainier.

Naomi Wachira - Song of Lament

Song of Lament de Naomi Wachira est disponible chez Wachira.
Naomi Wachira sera en première partie de Damien Jurado le 7 novembre 2018 à La Salle Allende (Mons-en-Baroeul).

Naomi Wachira - Song of Lament

Tracklist : Naomi Wachira - Song of Lament
  1. Our Days Are Numbered
  2. Up in Flames
  3. Beautifully Human
  4. Heart of a Man
  5. Where Is God?
  6. Farewell
  7. Song of Lament
  8. I Am Because You Are
  9. Run
  10. Run
  11. Run
  12. Mûrathîmwo
  13. Think Twice

English text

Song of Lament was released in 2017. Will you play new songs?

I often don’t know what songs I’ll play until before the show. I definitely have new songs, and if it feels right then I’ll play some new ones. But my philosophy is that if I’ve never played a particular audience, then my songs will be new because it’s the first time I’m sharing them with that audience.

How did you write your song ?

It’s always different. Some songs come really easily and other times they take days, months and some even years before I can complete them. I’ve always written when the inspiration hits because the songs tend to flow with so much ease and clarity.

What’s the reason behind the name of Song of Lament ?

I wrote the album in April of 2015 after hearing about the refugee crises and it was a lament of what we are becoming a human race. It’s a collection of songs that view so many heartbreaking situations such as refugees, terrorism. I was trying to express what happens when we allow fear to control us, but I also wanted to remind us that we that what matters the most is how we use our days and talents. We can either use them spread goodness, love and positivity or create more chaos.

You were born in Kenya… Now you are living in USA. You are from Seattle. Seattle is important for you ? What’s your relationship with Seattle ?

Seattle has been a great home for me, especially because it has been so instrumental in establishing my career. There’s a supportive music community that exists here and also have met so many musicians I’ve had the chance to know and share stages with.

You will open for Damien Jurado in a few weeks. How did you meet him ? What’s your favorite Damien Jurado song ?

Damien was at my first ever open mic in June 2011. A year later, he invited me to open a few shows for him and we became instant friends. When I needed a producer for my first full length album, he generous offered to take the reigns and help me bring my vision to life. Of anyone I know, he’s been my biggest supporter and really believes in what I’m working on accomplishing with my gifts.

TOP 04

1) What’s your favorite french artist ?

Is it sad that I don’t really know any French artists…

2) What’s your favorite soundtrack ?

Off the top of my head, Bodyguard with Whitney Houston

3) The producer of your dreams ?

This is actually a question I’ve never asked myself. I think for me it’s about finding a person who understands my vision and is open to helping bring that vision to life.

4) Your favorite song of Damien Jurado ?

There’s quite a few, but I’d have to say « Over Rainbows and Rainier ».

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Damien Jurado - What's New Tomboy ?

Damien Jurado – What’s New, Tomboy ?

Quinzième album pour Damien Jurado. Et comme d’habitude le même scénario : un disque superbe, des critiques dithyrambiques, des ventes quasi-nulles en France et donc aucun concert à Paris et en province. What’s New, Tomboy ? devrait donc réjouir les 45 fans français du Monsieur. Et comme d’habitude, on attend l’année qui suit pour avoir…
Damien Jurado - What's New Tomboy ?

Quoi de neuf Damien Jurado ?

Quoi de neuf ? Et bien un quinzième album intitulé What’s New, Tomboy? et un nouveau single d’ores et déjà en écoute.
Mo Cushle - Ma Chair Mon Sang

Damien Jurado – In the Shape of a Storm

Enregistré peu de temps avant la mort de Richard Swift, In the Shape of a Storm met un point final aux voyages de Damien Jurado et l’entraîne vers de nouveaux horizons.
Damien Jurado

Damien Jurado persiste et signe

Damien Jurado vient encore de tuer toute la concurrence avec son nouvel album, The Horizon Juste Laughed. Et avant d’entamer une tournée européenne qui l’emmènera en France le temps d’une seule et unique date, Jurado vient de sortir le clip de Percy Faith.
Damien Jurado - The Horizon Just Laughed

Damien Jurado – The Horizon Just Laughed

Triple révolution chez Damien Jurado (et son label Secretly Canadian) ! Après avoir brillé de mille feux avec sa trilogie entamée en 2012 avec Maraqopa et clôturée par le splendide Vision of Us on the Land en 2016, Jurado a repris la route, seul cette fois-ci, et revient avec un superbe album.
Damien Jurado

Damien Jurado, l’horizon des événements

Damien Jurado donnera une suite à sa splendide trilogie Visions of Us on the Land avec l’album The Horizon Just Laughed et sera en concert le 6 novembre à Mons-en-Baroeul.

Plus dans Découvertes

Ela Minus

Maximus Ela Minus

Ela Minus est maousse costaud. Pas seulement parce qu’elle vient de Bogotá et a joué dès ses 12 ans et pendant 10 ans de la batterie pour Ratón Pérez, un groupe punk hardcore décolleur de tympan. Elle signe chez Domino un premier album addictif, Acts Of Rebellion, fruit de son expérience à la Berklee College…
OBI © Frank Loriou

La force d’OBI

Obi-Wan Kenobi affirme « l’œil ne voit que la surface des choses, ne t’y fie pas ». Alors il faut écouter OBI et suivre son odyssée jusqu’au collège Maurice-Scève délabré de la Croix Rousse à Lyon, métaphore ironique de nos sociétés sans valeurs.
Slight Of © Gracie Pendleton

Slight Of par petits bouts

On a découvert Slight Of avec Winter’s Maze et son clip poético -humaniste qui va à la rencontre des autres de son quartier, Brooklyn, ces Other people qu’on ne voit pas d’habitude. Il vient de sortir un album qui sent bon les 90′, sans Trump et virus.

Vote for Kiwi Jr. !

A cheval entre les Strokes et Pavement, les Canadiens de Kiwi Jr. font coup double avec leur nouveau single. En plus de nous faire remuer la tête comme au bon vieux temps, ces natifs de Toronto viennent de signer chez Sub Pop.
Mottron @Heart and Guts

L’intrusion de Mottron

Mottron n’est pas carré, il ne rentre pas dans les cases de la pop policée à la française. Il s’apprête à sortir son premier album, Giants le 30 octobre chez Pias Le Label.
Lomelda-Hannah © Tonje-Thilesen

Her name is Hannah !

Lomelda fait des merveilles de chansons. On avait beaucoup aimé M for Empathy l’an dernier, Hannah Read revient déjà avec Hannah, une collection de chansons bouleversantes.

Solaire Solaris Great Confusion

Accompagné par Elise Humbert au violoncelle, Yves Béraud à l’accordéon, Aurel Troesch aux guitares, Jérôme Spieldenner à la batterie, Foes Von Ameisedorf à la basse et Jacques Speyser aux chœurs, Stephan Nieser aka Solaris Great Confusion signe le disque le plus élégant de cette rentrée 2020.