Les pépites du MaMA 2018

Adam Naas @ MaMA Festival, Bus Palladium, Paris, 18/10/2018
Noémie - 22/10/2018

Encore et toujours partenaire du MaMA, SK* vous dévoile les meilleurs moments de cette édition 2018, saisis sur le vif par l’objectif toujours aussi efficace de ce très cher Wally après trois jours de cavale aux quatre coins de Pigalle.

Jour 1

2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival
2018_10_17_mama-festival

Le premier soir commence très bien avec la soirée des Inouïs, où performent notamment l’Ordre du Périph’, Concrete Knives ou encore Apollo Noir.

La soirée Cold Fame, au Carmen, se défend également très bien avec une jolie programmation : Born Idiot, Thé Vanille et Holy Two, trois projets aux univers artistiques marqués chacun dans leur genre.

Zoom ensuite sur la machine du Moulin Rouge, où les drôles de rappeurs de 47Ter viennent tout donner : si leur concert reste peut-être un ton en-dessous de celui qu’on avait pu voir au Woodstower festival à Lyon en septembre dernier, on salue tout de même l’énergie qu’ils ont mis, car il n’y a pas à dire, du « piano souffleur » aux grattes électriques, ça joue !

La découverte de la soirée se passera à la Chaufferie juste après : un groupe de « rap finlandais » qui répond au nom de View et entre autant dans la catégorie du rap que du métal et de la dubstep ! Une chose est sure : leur live n’a pas fait l’unanimité mais il avait le mérite d’être très particulier et de n’entrer dans aucune case.

Jour 2

20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival
20181018_mama-festival

La jolie voix d’Adam Naas conquiert un Bus Palladium plus que complet en ce deuxième soir de festival ! C’est ensuite au Backstage que nous retrouvons la rappeuse Blu Samu, une proche du crew des belges du 77 pour un changement d’ambiance complet qui envoie sur la lune, aussi bien lié à son top « ceinture de sécurité » qu’à son flow léché et ses bangers enflammés. La musique électronique et texturée à souhait d’Irène Drésel a ensuite clos les festivités en beauté.

Jour 3

20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival
20181019_mama-festival

Vient enfin le dernier soir, ou comment finir en beauté en enchaînant les prestations d’artistes de toutes envergures : de Gaêl Faye l’écrivain à Oxmo Puccino le ‘padre’ en passant par Eagle-eye Cherry et son tube interplanétaire, il y avait de quoi faire !

Petite déception concernant le très chouette Miel de Montagne dont la prestation a été beaucoup brimée par l’endroit où il jouait : les Trois Baudets et leurs éternelles places assises doublées de larges poteaux qui ne l’ont pas beaucoup aidé à faire décoller l’ambiance dans l’assemblée !

Live mitigé à la machine pour Jok’air, qui s’est un peu fait attendre et a eu du mal à toucher son public, malgré une bonne énergie d’ensemble.

Un MaMA 2018 bien fatigant, mais qui lorsqu’il se termine, laisse toujours un goût de reviens-y !

Date :17 – 18 – 19 octobre 2018
Photographe
J'aime le noir et blanc qui bave et le rock garage bien gras.
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».

Lizzo @ Main Square Festival 2019

Jolie Lizzo

Quelque chose a donc changé. Soutenue désormais par une major (Atlantic) et portée par Missy Elliott le temps d’un single, Lizzo a fait une entrée fracassante dans les charts avec Cuz I Love You et sur scène. Produite par Ricky Reed (faiseur de tubes professionnel depuis 10 ans), la musique de Lizzo est un tourbillon…

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…

Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…

[MALN 2019] La quête sacrée des Temples

Avant d’entamer une tournée américaine conséquente et une date au Trabendo en septembre, les Temples étaient à Amiens pour commencer à défendre leur troisième album, Hot Motion et poursuivre leur quête de la meilleure chanson psychédélique.