Protestons à Arles !

© Fabrice Buffart
L a longtemps chanté en chœur. Bien avant d’écrire des chansons, elle a passé des années à apprendre des chants polyphoniques venant du monde entier.

ARles
« En cet été 2020, de l’émotion, elle en avait à donner et recevoir, après ces mois sans musique, après ce grand surplace, ce repli sur soi collectif que l’Histoire imposait. Et c’est au sein d’un chœur polyphonique, comme pour ses premiers pas sur scène, qu’elle a voulu retrouver le public.

En 2018, elle avait invité Jeanne Added, Camélia Jordana et Sandra Nkaké lors d’une carte blanche que la Maison de la Poésie, à Paris, lui avait offerte. Elle les invite à nouveau aujourd’hui : par la complicité de leurs quatre voix tressées, elles formeront une sororité chantante, joyeuse, brute.

Ensemble, elles ont imaginé un répertoire a capella de « protest songs ». Pour chanter et raconter, dans plusieurs langues, des histoires de luttes contre les discriminations, les ségrégations, l’injustice. Parce qu’en ces temps particuliers, il leur semble indispensable de se rassembler, et de s’unir, autour de chants qui parlent des invisibles, des minorités, des combats à mener. De Joan Baez à Aimé Césaire, elles entendent faire raisonner et vibrer ces voix nobles qui protestent contre l’oppression.

Elles ont choisi le Théâtre Antique d’Arles le Mercredi 8 Juillet pour former cet éphémère coryphée.

Pour que la catharsis entre le public et les artistes opère, dans un lieu chargé de symboles qui porte la voix des femmes et des hommes depuis plus de 2000 ans.

Parce que la Chanson est une voix intérieure, qui va vers l’autre, parce qu’elle est la rumeur de l’autre en soi, parce qu’elle sert à tout, prier, danser, se réjouir, pleurer, se fâcher, rire, imaginer, avouer, rêver, prendre le vent ou les armes explique L.

Les bénéfices de ce concert, organisé dans le respect des gestes barrières et de la distanciation physique, seront intégralement reversés au personnel soignant de l’Hôpital d’Arles.

Réservations, informations : web.digitick.com

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

L (Raphaële Lannadère) - L'étincelle

Vidéo : L (Raphaële Lannadère) – L’étincelle

« Les grands embrasements naissent de petites étincelles. » écrivait dans son testament politique le Cardinal de Richelieu. Et c’est bien d’embrasements qu’il s’agit, d’une brusque combustion, d’un déchaînement libérateur.

Plus dans Agenda Concert

Chantsdemars2023

Les chants de Mars attaquent !

Le festival de la chanson actuelle des Chants de Mars dévoile les premiers noms de sa 17ème édition qui aura lieu du 15 au 25 mars 2023.
Black Midi

Black Midi à toutes heures !

Cold Fame invite les louftingues londoniens Black Midi et les japonais givrés de Dos Monos au Marché Gare à Lyon ce jeudi 3 novembre.
Dewaere

Paradis pour tous avec Dewaere

Le Ninkasi Kafé risque de prendre un bon coup de tête avec Dewaere emmené par Maxwell Farrington pour qui l’on en pince et les charismatiques Kitch.
Tc

Théo à la Trinité !

Comment ça vous n’avez pas encore entendu Théo Charaf à Lyon ? Venez alors fêter la fin de sa tournée à la Chapelle de la Trinité le Mercredi 23 novembre à 21hOO, il viendra jouer ses morceaux outre noirs accompagnés de ses invités Raoul Vignal, Léna Bessenay, Cédric Béron, Pierrem Thinet, Antoine Pinet et Emilien […]