Catégories
Concerts (live reports) Photos de concert

Soirée Custom des Inrocks : We Were Promised Jetpacks, Puggy & Ok Go

Photos concert : Ok Go @ Nouveau Casino (soirée Custom), Paris | 26 janvier 2010
Photos concert : Ok Go @ Nouveau Casino (soirée Custom), Paris | 26 janvier 2010

Pour la première Custom de l’année, les Inrocks nous ont réservé une programmation de choc : les Ecossais de We Were Promised Jetpacks, les Belges de Puggy et les fameux américains sportifs de Ok Go! Pour la première fois, j’assiste à une Custom blindée!

We Were Promised Jetpacks

Un nom à rallonge pour un groupe très direct. Les We Were Promised Jetpacks nous livrent une pop-punk bien punchy qui nous met en appétit pour la suite. Leurs riffs donnent envie de bouger et rappellent gentiment Blink, n’en déplaise à certains rédacteurs de ma connaissance. Même si le chanteur n’a pas l’air de toute première fraicheur – comme ils aiment à le souligner, ils sont plus jeunes que Goshtbusters 2, mais plus vieux que Goshtbusters – ils arrivent à motiver et entraîner la salle. Leur album These Four Walls est sorti en juin 2009.

2010_01_28-gpe1
2010_01_28-gpe1
2010_01_28-gpe1
2010_01_28-gpe1
2010_01_28-gpe1
2010_01_28-gpe1

Puggy

Pour continuer dans la lignée Rock de cette programmation, Les Inrocks ont invité Puggy: un Anglais, un Français et un Suédois pour un trio de choc. Sous des airs très Pop, Puggy peut se révéler surprenant. Mention spéciale à la basse: Romain slappe sans trop en faire et sait être présent sans découronner Matthew à la guitare acoustique. Nous commençons à danser, à nous laisser aller au rythme de la batterie sur « Teaser« , quand arrive la préférée d’Abi ; « She Kicks Ass« . Une intro à la guitare acoustique et Ziggy, le batteur, au synthé ; la formule l’emporte sur le solo de basse. Leur EP est disponible en attendant leur album, qui ne devrait plus tarder.

2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy
2010_01_28-puggy

Ok Go

Une basse qui pulse, pas de doute, ce doit être Ok Go! Ils ne perdent pas de temps, car très vite ils nous balancent “Get Over It”. La salle est chaude comme la braise, surtout quand Damian se plaît à lancer des regards lubriques sur la foule. Ils ont un côté très The Ordinary Boys, très british avec leurs costumes… Surtout quand au détour d’un débat linguistique, il annonce que ‘pamplemousse’ est son mot préféré en Français: les femmes tombent en pâmoison.

Pour “A Million Ways”, nous attendons fervemment la choré : quoi rien ? Qu’à cela ne tienne, nous nous en chargeons: la basse nous fait vibrer. Pour “I Want You So Bad I Can’t Breathe”, extrait de leur dernier album, j’ai juste regretté le manque de réaction du public, mais Of The Blue Color Of the Sky n’est pas encore sorti en Europe. Nous repartons de plus belle sur “Don’t Ask Me” sans trop comprendre pourquoi le guitariste a besoin de compenser avec une guitare à double manche…

Puis vient l’instant suisse, le moment où la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu : ils nous interprètent un morceau à la cloche! Après avoir pris une photo du public, Damian nous joue une chanson en solo à la guitare, “Last Leaf” se révèle un moment intimiste, qui reflète énormément le dernier album.

Après “A Good Idea at the Time”, de Oh No (2005), Damian nous briefe sur le refrain de la suivante et nous voilà partis sur “This Too Shall Pass” : le chanteur descend dans la foule et saute en choeur avec le public. Ils reviennent version Luke Skywalker avec trois Gibson blanches – dont deux en poil de gnou – qui projettent des lasers vert et rouge. Ils jouent “WTF?”, premier extrait du dernier album, sur laquelle Damian sonne très Prince. Ils finissent sur “Invicible”, qui sera repris par tous les fans présents.

Même si la rédaction était clairement séparée en deux camps : les hommes qui n’ont pas aimé et les femmes
qui ont craqué, je n’ai écouté que mes hanches qui ont remué tout le temps du concert !

2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
2010_01_28-okgo
Date : 26 janvier 2010
Photographe : Benjamin Lemaire
Partager cet article
15 réponses sur « Soirée Custom des Inrocks : We Were Promised Jetpacks, Puggy & Ok Go »

Ah bon ? « Of the Blue Colour of the Sky » n’est pas encore sorti en Europe ? J’avais lu sur le site du Mouv’ fin décembre qu’il sortait le 12 janvier… Pas encore été dans une enseigne au carré doré depuis cette date pour confirmer ou infirmer avec certitude :)

Ah oui pardon – c’était la blague d’hier soir! Quelqu’un a dit à Damian qu’il avait aimé son album, ce à quoi Damian a répondu: « Ah bon?! Mais il est pas encore sorti en Europe! » Imagine la gaffe…

Pour le magasin, j’y suis pas encore allé j’ai dit !!! Et pour la radio, impossible : j’ai au contraire pour mission de la faire découvrir à une nouvelle personne d’ici demain matin (donc avis au premier ou à la première hors SK Team qui lira ce commentaire :) puisque même les + grands écoutent le Mouv’, à l’image d’un membre des Muse qui a déclaré ce matin vers 07.44, à l’heure du verre d’orangeade : « Everybody listens to la Matinale du Mouv’ !!! »

Puggy, toujours trop bon, toujours trop court! Et pour votre information, ils avaient déjà sorti un premier album « Dubois Died Today » chez Talkieo (www.talkieo.be) en 2007 et c’est le deuxième qui va sortir prochainement chez Mercury (Universal).

C’est du premier album qu’est issu la chanson « Burned » qu’ils ont joué hier soir avec les solos instrumentaux au milieu de la chanson. Ils n’ont vraiment pas eu beaucoup de temps les pauvres, et c’est bien dommage, on pourrait les écouter toute la nuit! Prochains concerts Parisiens à l’International le 9 février, au Point FMR le 31 mars et surtout, le 14 juin à la Cigale!

Quand à la descente de Damian du groupe « Ok Go » dans la foule, je l’ai sentie passée car il a à moitié atterri sur moi. Sans compter que 5 minutes plus tôt j’avais reçu le jack de son micro dans la figure. Ok Go au premier rang, c’est dangereux! LOL. Dangereusement bon pour les yeux et les oreilles je vous l’admet également…
Mention spéciale pour la chanson « What To Do » qu’ils ont joué uniquement accompagnés de « handbells »… bah ouais, des cloches quoi. C’était vraiment génial!

Quand au premier groupe, mes tympans s’en souviennent encore. Au premier rang c’était pas l’idéal pour en profiter, mais bonne énergie!

« Leurs riffs donnent envie de bouger et rappellent gentiment Blink, n’en déplaise à certains rédacteurs de ma connaissance »
Là je rejoins clairement les rédacteurs de ta connaissance WWPJ n’a vraiment rien à voir avec Blink ! je les rapprocherai d’Interpol pour les riffs de guitare et la voix sépulcrale d’Adan qui a quand même un putain d’organe même s’il se laisse parfois dépasser par elle (genre quand il commence à chanter sans micro !!! )
Sinon j’ai halluciné de les voir démonter leur matos seuls et faire des allers retours dans la foule pour le débarquer !!! je pense vraiment qu’ils ont du potentiel
Puggy je les ai trouvé vraiment bon et j’ai trouvé leur live bien plus « rock » que leurs démos !
Concernant OK GO il est clair que techniquement et même sur le songwriting c’est pas exceptionnel mais ce sont de putains de showmen et assister à leur concert est quand même quelque chose. Damian est ultra charismatique et a un sens de l’humour et de la réparti bien sympa !!!

Tu devrais vraiment écouter le premier album de Puggy alors… Dans tous les cas, Puggy en Live c’est priceless, mais leur premier l’album est vraiment génial et je peux l’écouter en boucle sans me lasser (même si je le répète et sur ce point tu as raison, Puggy en Live c’est mieux!!!!)

Ok Go c’est un peu les Julio Iglesias du pseudo rock indé: ça ne fait mouiller que les femmes et n’a strictement aucun impact sur les hommes…

Non mais t’es malade ?! Ou alors tu viens de les découvrir avec « WTF ? » qui j’avoue, a assez peu d’impact sur moi musicalement ! Mais quand même, un titre comme « Your million Ways », grandiose quoi ! Un grand souvenir de feu le Radical Rock « Zéro concession, pure distortion » ;-)

Même si je me révolte contre ce que RNO vient d’énoncer, il a pas tout-à-fait tort! Ce soir là, j’y étais aussi en tant qu’observatrice et j’ai nettement remarqué que les femmes étaient hypnotisées par Damian qui lançait des regards langoureux, et les mecs étaient… jaloux? c’est ça le terme?! :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Photos concert : The Dukes, Séverin, Funeral Party @ Nouveau Casino (Soirée Custom), Paris | 8 décembre 2010

The Dukes, Séverin, Funeral Party @ Nouveau Casino (Soirée Custom)

Cette soirée Custom au Nouveau Casino, à la programmation particulièrement non homogène, réunis les excellents The Duke, du rock sévèrement burné et de qualité, puis alors que nous n’étions pas remis de ce premier set, Séverin, dans un registre aux antipodes (chanson française « Katerine like ») et retour au rock, américain cette fois, avec les très…
Soirée Custom du 8 juillet 2015

Custom de Juillet

La chaleur est arrivée, les vacances d’été approchent et la Custom de juillet également. Jeudi 8 juillet, au Nouveau Casino, vous pourrez retrouver les anglais Kill The Young, les californiens The Morning Benders et les londoniens Dansette Junior.

Soirée Custom : The Hickey Underworld, 3OH !3 et Solange La Frange

Soirée Custom Les soirées Custom des Inrocks nous permettent de découvrir les nouveaux groupes du moment. La dernière soirée avait été pleine de bonnes surprises : effectivement je n’avais pas accroché aux Boxer Rebellion, mais j’étais repartie avec l’album de Telegraphs et une chanson pour me lever du bon pied des Are We Brothers ? Pour le…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…