Too chicken to even try it !

White Riot c'est bien sûr le premier single de The Clash sorti le 18 mars 1977 qui résonne ironiquement dans notre société hédoniste actuelle, gavée de soldes, pour qui la révolte est d'applaudir aux balcons. C'est aussi un documentaire réalisé par Rubika Shahui sort en salles le 5 août 2020 qui s'intéresse au mouvement politique et culturel Rock Against Racism né en Angleterre en 1976 et à son festival à Londres en 1978.

White Riot ne révolutionne pas le genre, même s’il a été primé dans la catégorie documentaire lors du dernier BFI London film Festival et sélectionné lors de la 70ème Berlinale en 2020. Mais ce documentaire permet d’écouter masqué de la musique live en salle de cinéma à défaut de salles de concerts. On trouvera aussi des interviews d’époque de Joe Strummer ou de Jimmy Purey (Sham 69) ou plus récentes de Topper Headon des Clash et de Tom Robinson mais aussi de dézinguer quelques idoles comme Bowie, Clapton ou Rod Stewart qui ont raconté à l’insu de leur plein gré quelques conneries nauséabondes qui auraient enflammé les réseaux sociaux aujourd’hui. Et en filigrane, le documentaire pointe du doigt le vide idéologique et militant de la scène musicale actuelle gangrenée par le nombrilisme, la quête quart du d’heure warholien et le business de la société du spectacle.

White Riot – Bande-annonce

The Clash – White Riot

White riot, I want to riot
White riot, a riot of our own
White riot, I want to riot
White riot, a riot of our own
Black man gotta lotta problems
But they don’t mind throwing a brick
White people go to school
Where they teach you how to be thick
And everybody’s doing
Just what they’re told to
And nobody wants
To go to jail
White riot, I want to riot
White riot, a riot of our own
White riot, I want to riot
White riot, a riot of our own
All the power’s in the hands
Of people rich enough to buy it
While we walk the street
Too chicken to even try it
And everybody’s doing
Just what they’re told to
And nobody wants
To go to jail
White riot

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Plus dans News

Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.
Jeanfelzine-ablanc

Jean foutre ?

Jean Felzine est un immense parolier de son temps que cela soit pour Mustang, pour d’autres ou pour ce futur album prévu pour février 2023 mixé par Adrien Durand (Bon Voyage Organisation) qui risque de faire date.
Tom Bird – Grand-Mère

Tendre Tom Bird

Il y a des coïncidences, d’autres parleront de Mekhtoub. Tomber sur un texte jamais lu de Rimbaud, Un cœur sous une soutane au fin fond de ses Oeuvres complètes quand sort ce nouveau titre de Tom Bird, Grand-Mère.