Mayer Hawthorne au Trabendo

Photos concert : Mayer Hawthorne au Trabendo, Paris | 11 mai 2010 Comment introduire un entertainer de la classe de Mayer Hawthorne ? DJ Soulist, le créateur et résident des soirées What The Funk se charge de chauffer la salle avec son mix de soul, hip-hop strictly old school et électro... Dommage, le public n'est pas venu pour les seconds couteaux et n'esquisse même pas quelques pas de danse... Rassure toi DJ Soulist, tu as bien joué mais ce n'était pas le bon endroit au bon moment...

DJ Soulist

2010-05-11-djsoulist
2010-05-11-djsoulist
2010-05-11-djsoulist

Mayer Hawthorne & The County

Lorsque Andrew Mayer Cohen ou Mayer Hawthorne pour son public entre en scène, la température monte d’un coup dans le Trabendo. Pendant une heure trente, le petit blanc bec de Ann Arbor se déchaîne pour notre plus grand plaisir. Avec sa tronche de Clark Kent on ne parierait pas un kopeck sur ce mec : grossière erreur il a la soul et le funk dans les veines et le voir faire son show est un vrai régal. Car c’est bien un véritable spectacle que nous ont offert Mayer Hawthorne & The County ce soir. Il a bien retenu la leçon et son recyclage d’une grande partie du catalogue de Motown fonctionne à merveille.

A lui seul Mayer Hawthorne nous fait son Curtis Mayfield, son Isaac Hayes, son Smokey Robinson sans oublier de convier à sa party les légendaires Holland-Dozier-Holland. Le public ne s’y trompe pas et chavire tout entier pour le plus grand plaisir du crooner soul. Ce mec est une bombe d’enthousiasme, de gaieté et d’entrain et son passage ce soir a réchauffé nos cœurs à défaut de nous apporter du soleil de sa Californie. Il parait qu’il revient en juillet, alors si vous l’avez loupé ce soir vous savez ce qu’il vous reste à faire.

2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne
2010-05-11-mayer-hawthorne

Set list : Star Time – Easy Lovin – Make Her Mine – Maybe So, Maybe No – Shiny & New – I Wish It Would Rain – Ruthless, Don’t Mess With Bill – One Track Mind – Mr Blue Sky – Fly or Die- Green Eyed Love – Biz – Just Ain’t Gonna – Love Is All Right – The Ills

Date : 11 mai 2010
Photos : Alain G.

Vous avez aimé ? Partagez !
3 réponses sur « Mayer Hawthorne au Trabendo »

Pour une fois que je connais à l’avance l’artiste mis en lumière et ceux auxquels tu fais référence dans l’un de tes articles, Fred… certains auront beau dire, quand même… c’est puissant, l’effet Zebramix !!!

D’ailleurs, « Just ain’t gonna work out » faisait partie, si ma mémoire est bonne, de son mix spécial Saint-Valentin, diffusé le 13 février dernier sur l’antenne du Mouv’, et toujours en écoute sur son site officiel zebramix.fr ! Je découvre aujourd’hui le clip grâce à toi, et je peux te dire qu’il est magnifique, il me touche tout particulièrement ! Va savoir pourquoi… ;-)

Que cela ne te prive surtout pas d’écouter les artistes dont je parle que tu ne connais pas. Ça c’est l’effet Soul Kitchen !

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

cabadzi-sixpointneuf

Vidéo : Cabadzi – Six point neuf

Back to BÜRRHUS avec Cabadzi et sa la version en réalité augmentée de leur dernier album avec sept titres supplémentaires pour une saison 2 mise en images par Marian Landriève.
Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]