Richie Hawtin : tracks sample

Avant d’être un ascète du rythme et de déconstruire au maximum ses compositions pour aboutir parfois à de longs monologues chiants s’apparentant plus à un long tunnel qu’à un beau voyage, Richie Hawtin, dans sa jeunesse nord-américaine, il habitait à Windsor au Canada juste en face de Detroit, a composé des morceaux acid d’une fulgurante simplicité et tout simplement désarmants.


Richie Hawtin - Inox Park, Paris - 03/07/2010
Richie Hawtin - Inox Park, Paris - 03/07/2010

Il était juste impossible de ne pas danser sur sa musique. Sa techno se détachait déjà complètement des influences de ses voisins et avait de profonds accents nord-européens. C’est sans doute pour cette raison, qu’à cette époque, les musiciens de Detroit ne portaient guère dans leurs cœurs ce petit blanc-bec. Reste qu’en fondant le label +8 et ses multiples subdivisions, Richie Hawtin a sans aucun doute écrit une des plus belles plages de la musique électronique du XXème siècle finissant.

Up ! (Richie Hawtin) - Spiritual High


Circuit Breaker - Overkill


Richie Hawtin - Call it what you want

Discographie

Cela pourrait vous intéresser

Plastikman- EX

Plastikman : EX

Pour tous ceux qui l’auraient un peu vite oublié, l’entité crépusculaire Plastikman existe toujours. Richie Hawtin nous le rappelle avec son nouvel L.P. « Ex » qu’il a d’ailleurs déjà mis en ligne sur youtube étant donné que l’album a déjà fuité et est disponible gratuitement un peu partout.
Inox Park 2010 @ Chatou | 3 juillet 2010

Photos Inox Park 2010

Pour la première édition d’Inox Park, cette journée du 3 juillet commençait très mal avec une pluie battante. Finalement, peu avant l’ouverture des portes, le temps est redevenu clément pour ces 12h de musique non-stop. Au programme, répartis sur deux scènes dans le décors de l’Ile des impressionnistes à Chatou, 12 DJ se sont relayé […]

Plus dans Son du jour

Martin Luminet – Revenir

Vidéo : Martin Luminet – Revenir

Martin Luminet n’est pas un saint, il refuse de donner son manteau ou peut être sa camisole. Car on est tous un peu prisonnier des souvenirs et l’on voudrait Y revenir comme l’écrivait Dominique Ané, souvent.
Trumpets of Consciousness – Is Everything Past ?

Vidéo : Trumpets of Consciousness – Is Everything Past ?

Trumpets of Consciousness c’est de la pop à pochette, de la pochette à pop. On avait adoré les deux premiers albums alors on est impatient d’être le 18 novembre pour découvrir Failicità chez Le Pop Club Records et Echo Orange.