Catégories
Chroniques d'albums

Plastikman : EX

Plastikman - EX

Pour tous ceux qui l’auraient un peu vite oublié, l’entité crépusculaire Plastikman existe toujours.
Richie Hawtin nous le rappelle avec son nouvel L.P. « Ex » qu’il a d’ailleurs déjà mis en ligne sur youtube étant donné que l’album a déjà fuité et est disponible gratuitement un peu partout.

« Ex » est la retranscription du live donné en 2013 au Guggenheim Museum à l’invitation de Raf Simons de la maison Dior. Le concert était centré sur un obélisque lumineux apparemment. C’est l’occasion pour Richie Hawtin de sortir son L.P. en édition limitée avec Subpac inclus. C’est surtout l’occasion pour lui de se faire du fric sur le dos des gogos qui vont foncer tête baissée… Car franchement « Ex » ne révolutionnera rien et sent fortement le réchauffé. On retrouve les longs tunnels dark et chiants que le boss de M_nus semble affectionner tout particulièrement ces dernières années. Ce sont les fans qui vont être déçus, eux qui attendaient depuis 2003 un nouvel album de Plastikman, ils vont devoir se contenter d’une longue plage de presque 55 minutes soporifique. Idéal pour s’endormir comme j’ai pu le tester cette nuit, même en mode repeat… Plastikman a juste oublié d’inclure le titre « EXhausted » car il semble bien fatigué pour sortir un tel album le pauvre Richie…

Plastikman – EX (Full Album)

Tracklist : Plastikman - Ex
  1. EXposed
  2. EXtend
  3. EXpand
  4. EXtrude
  5. EXplore
  6. EXpire
  7. EXhale
Plastikman : EX1.0
2/10
Partager cet article
3 réponses sur « Plastikman : EX »

Je rejoins totalement ton avis, quelle déception ! Soporifique à souhait, je serait tomber dessus après avoir taper « musique pour dormir » sur youtube que ça ne m’aurait pas étonné.

« Je serait tomber dessus après avoir taper »… aïe aïe aïe, il eut fallu écrire « Je serais tombé dessus après avoir tapé » ! En parlant de musique pour dormir, tu aurais mieux fait de dormir, ça t’aurait permis d’écrire sans faire de fautes !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Richie Hawtin

Richie Hawtin : tracks sample

Avant d’être un ascète du rythme et de déconstruire au maximum ses compositions pour aboutir parfois à de longs monologues chiants s’apparentant plus à un long tunnel qu’à un beau voyage, Richie Hawtin, dans sa jeunesse nord-américaine, il habitait à Windsor au Canada juste en face de Detroit, a composé des morceaux acid d’une fulgurante…
Inox Park 2010

Photos Inox Park 2010

Pour la première édition d’Inox Park, cette journée du 3 juillet commençait très mal avec une pluie battante. Finalement, peu avant l’ouverture des portes, le temps est redevenu clément pour ces 12h de musique non-stop. Au programme, répartis sur deux scènes dans le décors de l’Ile des impressionnistes à Chatou, 12 DJ se sont relayé…

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…