Photos concert : Sting @ Nuits de Fourvière 2011, Lyon | 21 juillet 2011
Sting @ Nuits de Fourvière 2011

Sting était de retour sur Lyon après les intempéries dantesques d’il y a quelques années. Accompagné de l’Orchestre Symphonique de Slovénie, Sting a émerveillé le théâtre antique d’un son absolument superbe et d’une clarté impressionnante, et je n’étais pas le seul à le penser.

Sting

Après Englishman in New York, Gordon Matthew Thomas Sumner enchaine sur des anciens titres de son ancien groupe, The Police, et notamment un Roxanne, qui embrase le public. Il en profitera pour nous enchanter par un titre dédicacé aux papas, Why should i cry for you ? Ou nous plonger dans un ambiance à la hitchcock, oppressante à souhaits à travers Moon over Bourbon Streets : il suffisait de fermer les yeux pour se retrouver en plein pièce d’opéra. Et c’est sous un concert de violon déchirant le ciel que Sting hurle tel un loup garou dans la nuit lyonnaise pour finir ce titre. Magnifique. Avant d’enchainer dans un concert de corde et de cuivre. On en redemande.

2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
2011_07_21_sting
Date : 21 juillet 2011
Clic. Clac. Merci Kodak ! Photographe dans les fosses et même un peu au dessus. Sur Lyon et sa région
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Interpol @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

photos : Interpol et Idles @ Nuits de Fourvière 2019, 01.07.2019

L’orage sur Fourvière a galvanisé les déjà très remuants Idles jusqu’à improviser Thunderstruck d’AC/DC. Mais une fois les grondements du tonnerre et les vociférations brutalisantes de Joe Talbot passés, ce sont les classieux Interpol en maraude qui ont interpellé le public des nuits de Fourvière enfin apaisées.
Affiche Nuits de Fourviere 2019

Nuits roses à Fourvière

« 60 jours, 5 créations, 8 coproductions, 9 premières françaises. Ainsi s’annonce l’édition 2019 des Nuits de Fourvière, avec 53 spectacles de théâtre, danse, musique, opéra, cirque et 131 représentations du 1er juin au 30 juillet. » Voilà pour la première phrase du communiqué de presse de ce 12 mars pour présenter cette nouvelle édition de ce…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…