Le Radiant-Bellevue

Le Radiant-Bellevue

Depuis 5 ans, l’offre de concerts à Lyon a considérablement évolué. Les petits lieux font un travail formidable de défrichage, de découvertes même s’ils doivent lutter contre la pieuvre administrative contraignante mais sans jamais se décourager. En face, on retrouve de plus gros lieux, installés depuis longtemps dans le paysage musical lyonnais. Le Radiant devenu Radiant-Bellevue a fait peau neuve et ré-ouvre ses portes en janvier avec la venue de Christophe. Victor Bosch, créateur du Transbordeur en 1989 prend les rennes de cette salle modulable allant jusqu’à 2424 places (plus un club de 240 places) sur les hauteurs de Lyon, à Caluire et qui bénéficie d’un point de vue somptueux de son restaurant panoramique sur le Val de Saône.

Une demi saison va s’ouvrir dès la nouvelle année, axée dans un premier temps sur des artistes francophones reconnus (Christophe en solo, Jane Birkin qui avait annulé aux Nuits de Fourvière, Stephan Eicher et son précieux nouvel album, L’envolée, Cali, Laurent Voulzy, Vincent Delerm, Olivia Ruiz, Emily Loizeau pour présenter Mothers & Tygers, Alex Beaupain, Thomas Fersen…) mais qui a vocation à s’ouvrir sur tous les genres et toutes les langues.

Stephan Eicher – Le Sourire

La programmation est variée et s’intéresse aussi à la musique dite « classique » avec le trio Wanderer qui vient jouer l’intégrale des trios de Beethoven, une première en Rhône-Alpes, mais aussi au théâtre plein de musique et totalement décomplexé avec Le Bourgeois Gentilhomme mise en scène par Catherine Hiegel avec François Morel, avec une version burlesque d’après Richard III de Shakespeare, les Trois Richard mi en scène par Dan Jemmet qui avait choisi Cantona pour son Ubu ou encore avec La Contrebasse de Patrick Süskind créée par Jacques Villeret et reprise par le régional de l’étape, Clovis Cornillac.

Beethoven trio WoO39 par le Trio Wanderer

On trouvera aussi de l’humour avec le polyglotte belge Jos Houben, les personnages loufoques de François-Xavier Demaison dont un gynécologue italien ou un conseiller en adultère, mais aussi de la danse, avec le chorégraphe Mourad Merzouki qui a illuminé la dernière biennale de la danse de Lyon il y a un mois, tout juste officier dans l’Ordre des arts et des lettres et chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur, il sortira de sa cage avec Käfig Brasil mêlant hip hop et Cariocas. D’autres spectacles créeront l’évènement comme la venue d’Arthur H pour une lecture musicale, L’Or noir basée sur les écrits d’Aimé Césaire, Dany Laferrière ou Edouard Glissant, un voyage dans les mots et les maux en trois actes, la terre, la mort et l’amour. Le Radiant sera aussi le catalyseur des festivités pour le dixième anniversaire de L’Original Festival du 28 mars au 1er avril avec entre autre la dernière création du Pokemon Crew.

Le Radiant-Bellevue

Le Radiant-Bellevue

Au total, le Radiant-Bellevue proposera une offre supplémentaire variée aux lyonnais et permettra aussi par le biais de clubs découvertes à de jeunes artistes de se produire dans de bonnes conditions ou de faire des résidences pour s’aguerrir à la scène. Si vous voulez découvrir les salle et la vue, le Radiant-Bellevue ouvre ses portes le dimanche 3 février avec des spectacles-surprises dont un concert-découverte de la programmation en s’inscrivant sur www.radiant-bellevue.fr.

Radiant-Bellevue / 1 rue Jean Moulin 69300 Caluire et Cuire / E-mail : contact@radiant-bellevue.fr / Téléphone billetterie : 04 72 10 22 19