Fête de la musique à Paris : ce sera sans moi

Terry Poison @ Rock-en-Seine 2007 © Alain G.
La fête de la musique est au départ une belle idée, permettre à tout le monde de jouer de la musique dans la rue, se faire plaisir et partager sa passion.


Dans une petite ville de province, il peut être sympa de flâner en profitant de quelques groupes sympas. A Paris c’est une autre histoire, à part quelques rares quartiers parisiens, non seulement il faut affronter des hordes plus ou moins sauvages qui errent sans but, éviter les bagarres entre bandes rivales mais pour passer d’un événement à l’autre il faut marcher pendant des heures, non automobiliste, tu n’es pas le bienvenu.

Si malgré tout vous voulez sortir, le site officiel de la fête de la musique donne 391 « manifestations » à Paris et parmi tout ça j’ai repéré deux spots avec des artistes dignes de ce nom.

Au Jardin du Palais Royal
(Place Colette, rue de Montpensier, Paris 1er, Accès metro / RER : Palais Royal – Musée du Louvre) :
19h : Yodelice,
20h : Carmen Maria Vega,
21h : Daniel Darc (+ invités)

Place Denfert Rochereau (Paris 14eme, Accès metro / RER : Denfert Rochereau)

Sponsorisé par Ricard, blindé de monde dès 17h mais avec pas mal d’artistes intéressants :
Alexis HK, Spleen, Cocoon, Curry and Coco, Phoebe Killdeer, Deportivo, Naive New Beaters… plus quelques invités et duos inédits avec : Renan Luce, Sanseverino, Alexandre Kinn, Hugh Coltman, The Rodeo, Emily Loizeau, Anaïs, Joseph d’Anvers, Alister, Dominic Sonic, Dahlia et Adam, chanteur des Beat Assailant.

Horaires : entre 18:00 et 01:30

Fou de musique au goûts éclectiques (électro, pop, rock, jazz...) fondateur de Soul Kitchen, réalisateur des SK* Sessions et photographe
11 réponses sur « Fête de la musique à Paris : ce sera sans moi »

Et à vincennes avec : Exsonvaldes, Paolo Nutini, Emily Loizeau, Anaïs, Anis, Aldebert, Oxmo Puccino et Sophie Hunger au chateau de Vincennes.

? :)

Bah c’est ça le problème, j’ai déjà vu tout ce qui passe en concert aujourd’hui, c’est un peu comme les festivals cet été. ;)

@JS c’est justement le but, faire des concerts gratos pour un plus grand public qui ne se déplace jamais. Si tous les Parisiens seraient comme alain ou toi, les salles seraient bien combles tous les soirs ! :D

il vaut mieux voir les groupes de potes qui se produisent 1x dans l’année le jour de la fête de la musique plutôt que d’être à Denfert avec un max de people où tu ne vois rien du tout avec pleins de gens bourrés à côté de toi qui s’en foutent de ne rien voir…

denfert c’est l’enfer

oui oui, c’est de moi, et personne n’y a jamais pensé avant.

haha.

Pour ma part, j’ai fait ça à Colombes. D’abord, c’est chez moi et en plus, les très bons appleshift passait sur la grande scène de la place de la mairie. La banlieue, c’est bien :)

Les commentaires sont fermés.

Plus dans News

Richarddawson

Dawson freak

Le morne mois de novembre touche à sa fin après le débilitant vendredi noir, bientôt Noël et sa frénésie de bénévolence. Alors pourquoi ne pas se cloîtrer dans une bulle en écoutant The Hermit, la première plage de 41 minutes du nouvel album de Richard Dawson, The Ruby Cord.
Themagiclantern-noonesfault

Non coupable

De l’étreinte musicale. Avec une économie de mots et une douceur infinie, The Magic Lantern éclaire notre nuit sentimentale.
Jeanfelzine-ablanc

Jean foutre ?

Jean Felzine est un immense parolier de son temps que cela soit pour Mustang, pour d’autres ou pour ce futur album prévu pour février 2023 mixé par Adrien Durand (Bon Voyage Organisation) qui risque de faire date.
Tom Bird – Grand-Mère

Tendre Tom Bird

Il y a des coïncidences, d’autres parleront de Mekhtoub. Tomber sur un texte jamais lu de Rimbaud, Un cœur sous une soutane au fin fond de ses Oeuvres complètes quand sort ce nouveau titre de Tom Bird, Grand-Mère.