C’est la fête avec San Firmin !

San Firmin

Il était une fois, Ellis Ludwig-Leone, 24 ans, leader qui ne chante pas du groupe de Brooklyn, San Firmin. Et pourtant quelles voix ! Elles sont trois, quatre dorénavant, Allen Tate un pote de fac, les divines Jess Wolfe et Holly Laessig de Lucius et maintenant la sublime découverte Rae Cassidy pour la tournée qui rappelle St. Vincent.

San Fermin – Sonsick

Avec sa gueule d’Harry Potter, il déboule (bull ? ) avec un album somptueux, composé en solo lors d’un périple canadien dans les Rocky Mountains, « incredibly dramatic landscape » où « quand vous êtes loin de votre vie quotidienne et passant le plus clair de votre temps seuls, tous vos sentiments normaux gonflent juste pour remplir l’espace vide. »

San Firmin
San Firmin

Inspiré par le roman d’Hemingway, Le Soleil se lève aussi où une jeunesse à la dérive promènent son spleen entre Paris et Pampelune, ce premier disque est un dialogue entre un homme et une femme qui se toisent, se séduisent, se jaugent, se repoussent.

« The album follows two characters – the male and female singers – through a kind of almost-romance. The male character is pretty grandiose, he’s young and overeager, a little melodramatic. The female character is more grounded, cynical. I found that it was easier to write for her, because I think her argument is the easier one to make, though not necessarily the more interesting one. The interludes function as an in-between space; they’re supposed to feel a bit liturgical, and you can hear the female voice whispering throughout. Hopefully they add some depth to her character and raise the stakes a little bit. »

San Fermin – Oh Darling (Live at Advent Lutheran Church NYC)

Ellis Ludwig-Leone a étudié la composition à l’université de Yale, a été l’assistant du compositeur New Yorkais, Nico Muhly, arrangeur producteur qui a travaillé avec The National et sur les projets live d’Antony and the Johnsons lors de leurs passages aux Nuits de Fourvière.

Ellis Ludwig-Leone
Ellis Ludwig-Leone
Ellis Ludwig-Leone a donc écrit ces 17 morceaux comme un opéra pour ensuite trouver les bons interprètes. Il n’a pas eu à chercher très loin puisqu’il a choisi notamment Allen Tate, un de ses meilleurs amis dont la voix oscille entre Bill Callahan et Matt Berninger. En tout, il y a 22 interprètes sur le disque, un mini-orchestre avec un quatuor à cordes, un quartet de cuivre, un saxophone (si, si !), une guitare, des tambours, des claviers, un vibraphone, un harmonium et des chœurs célestes ! Bien sûr on pense aux épopées musicales de Sufjan Stevens, d’autant que l’étonnante pochette de l’album a été réalisée par Stephen Halker qui a participé au projet The BQE.

https://www.youtube.com/watch?v=ehvDXbIY_cU

Pas de dates prévues en Europe pour l’instant pour ce qui pourrait être the next big thing cette année avec un groupe (?) qui démontre que la musique populaire n’a jamais été aussi proche de la musique classique, un vrai bonheur d’auditeur, de la voix séraphique sur Sonsick à celle de baryton sur Daedalus.

San Fermin – Daedalus

San Fermin – NPR Music Tiny Desk Concert

San Fermin - San Fermin

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Whitneyk

Whitney roustons

Whitney K est un joyeux bastringue entre Lou Reed et Jeffrey Lewis que l’on avait découvert et apprécié avec un premier album titubant et personnel, Two Years. Le K canadien revient avec un EP cinq titres sobrement intitulé, Hard To Be A God. Et s’il avait raison ?
Wilco

No reservations for Yankee Hotel Foxtrot !

Il y a des chansons qui nous parlent instantanément. Reservations en est une, elle figure sur le classique de Wilco, Yankee Hotel Foxtrot paru en avril 2002 et réédité en version Deluxe et Super Deluxe le 16 septembre.
Emiliezo-thefield

Vidéo : Emilie Zoé – The Field

Avec son troisième album, Hello Future Me, Emilie Zoé s’adresse à son moi dans le futur. On peut le faire par mail que l’on recevra à une date que l’on fixe à l’avance mais la sublime suissesse préfère tout voir dans ses chansons, franchir les frontières temporelles avec douceur et détermination.
The wedding present

King David !

The Wedding Present avait profité de la crise sanitaire pour sortir, Locked Down & Stripped Back une session solaire dont David Gedge a le secret, 35 ans après Pete Best. Son duo avec Louise Wener (Sleeper) sur We Should Be Together nous avait émoustillé et renvoyé vers un passé où la vie était plus légere.

Plus dans Découvertes

Just Mustard

Just married to Just Mustard

Ecouter Just Mustard c’est ressentir le délicieux et parfois violent picotement de la moutarde sur votre langue. La voix diaphane de Katie Ball et les plaintes tailladantes des guitares de ce quintette irlandais augurent de concerts fiévreux.
Bryon Parker

Mile High Bryon Parker !

Denver c’est la terre du milieu et celle de David Eugene Edwards ou de … Earth, Wind & Fire. Mais en écoutant Bryon Parker on est plus proche d’un early Ben Lee ou du Jeff Martin d’Idaho avec ces trois titres d’un EP, 3 Consecutive Championships disponible chez VanGerrett Records (Kramies)
tillmann

L’envol de Tilmann

Tilmann sort de sa Chrysalis avec un EP composé de six titres désormais à quatre.
Zen Gatha - minutes de calme intérieur

Zen Gatha !

Gatha nous gâte avec son nouveau titre, Minutes de Calme Intérieur ou MDCI en exclusivité. Elle passe à l’orange pour mieux mettre un carton rouge à notre société productiviste et décérébrante.