Stuck In The Sound retourne Paris plage

Stuck In The Sound retourne Paris plage
Cecile - 02/08/2009

Photos Stuck In The Sound @ Paris plage (festival Fnac indétendances 2009), Paris | 01.08.2009

Cette soirée du festival Fnac Indétendances accueille une des têtes d’affiche, Stuck in the Sound, et nombreux sont ceux qui sont venus pour eux. Mais n’oublions pas que d’autres talentueux groupes sont aussi venus enflammer la place de l’Hôtel de Ville !

Steeple Remove

Guitares saturées, nappes de synthé, réverb dans la voix (un peu trop ?) furent les principaux ingrédients du set varié de Steeple Remove. Une musique qui s’écoute bien, impeccable pour commencer la journée en douceur – mais ils savent s’énerver un peu aussi, contrairement au public qui, bien qu’assez nombreux, semble être plutôt dans l’expectative…

[svgallery name= »2009_08_01_Steeple_remove »]

The Bewitched Hands on the Top of our Heads

Le groupe au nom interminable fait une pop vocale inspirée (mais avec quelques couacs vocaux de-ci de-là, bizarrement). On apprécie leur concert sur le moment, et c’est déjà très bien, mais quelques heures après, on se dit qu’on n’en a pas retenu grand chose.

[svgallery name= »2009_08_01_Bewitch »]

Peter Von Poehl

Le songwriter suédois (mais parisien d’adoption) va a l’essentiel. Pas d’extravagances, juste des mélodies absolument inattaquables pendant presque 55 minutes. Emotion musicale 100% garantie.

[svgallery name= »2009_08_01_Peter_von »]

Stuck in the Sound

Les pirates de la scène reviennent à l’abordage du public parisien un mois seulement après Solidays sans aucun signe de lassitude à l’horizon. Comme toujours, un set pêchu, intense et varié. Pas de surprises dans la set-list, pour un concert format festival qui commence à être bien rôdé.
Entre les chansons, il s’est passé des choses : José, le chanteur, a fait un sondage à main levé pour connaître la proportion parisiens/touristes dans l’assistance, (d’après ce que j’ai vu, c’était plutôt 90/10) et le public a chanté joyeux anniversaire à François, le batteur. D’ailleurs Soul Kitchen à son tour souhaite aujourd’hui à François un excellent anniversaire.

On ne peut que repenser aux derniers mots de José : « a bientôt, avec de nouvelles chansons »… Nous on est prêts pour vos nouvelles chansons, alors c’est quand vous voulez.

[svgallery name= »2009_08_01_Stuck »]

On voudrait aussi remercier les nuages qui ont gentiment attendu la fin du festival pour déverser leurs gouttes d’eau.

Date : 1er août 2009
Lieu : Hotel de Ville de Paris, Paris
Web : http://www.fnaclive.com/
Réponses
  1. C’est fou comme j’arrive pas à aimer la musique de Stuck et comme ils sont bons sur scène. Paradoxal hein ? :)

  2. Avec tout le respect que j’ai pour le groupe, je trouve leurs compos plutôt décousues et pas très accrocheuses d’un point de vue mélodique. Par contre si elles étaient toutes comme « Shoot shoot », j’adorerai ! :)

  3. Ah ouais, tu es fou :) Je trouve que l’un de leurs points forts c’est justement leur mélodies qui sont plus fortes que 99,9% de ce qu’on entend, enfin, je vais pas te convaincre je crois que tu es irrattrapable sur ce coup :p

  4. JS, j’aurais (presque ;-) ) souscrit à tes remarques si tu parlais du 1er album. Mais le 2nd, Sheogazing Kids, je le trouve au contraire très homogène et hyper mélodique…

    Là où on est d’accord, c’est qu’ils assurent sur scène !!

  5. Non mais de toute manière je dois me résoudre à être le seul vieux con en France qui n’a pas aimé ce disque (qui est d’ailleurs tout sauf du shoegazing). :p

  6. CAR TU NE CONNAIS PAS LES « STUCK IN THE SOUND » DANS UN CADRE DE ROCK INDE!! TES OREILLES NE ST PAS « stuck’s » !!!!!

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A voir dans “Photos de concert

Eagle_in_your_mind_08sk

Photos : Wintower @ Transbordeur, Lyon | 22.02.2020

Pour les retardataires, Winter + Woodstower = Wintower. C’était la deuxième édition du festival Wintower pour 3 jours bigarrés dont ce 22 février au Transbordeur à Lyon avec le punch de Kompromat, les envolées d’Isaac Delusion, l’onirisme d’An Eagle in your Mind, l’humour de Texas Menthol et l’envoûtant Zimmer sous l’œil bienveillant de Fabrice Buffart.

pomme_01sk

Photos : Black Lilys & Pomme @ Ninkasi Kao, Lyon | 12.02.2020

Un retour et une consécration lors de cette soirée qui a mis K.O d’émotion le Kao. Les Black Lilys revenaient sur scène la tête pleine de projets et de nouveaux titres comme le somptueux Yaläkta pendant que Pomme pas encore victorieuse exposait ses Failles, même les plus cachées.

Claire Diterzi © Fabrice Buffart

Photos : Claire Diterzi @ À Thou Bout d’Chant, Lyon | 07.02.2020

Claire Diterzi est adepte des concerts extra-ordinaires. Elle avait hypnotisé l’Odéon des nuits de Fourvière en juin dernier, elle a subjugué la balme enchantée d’A Thou Bout d’Chant avec ses deux concerts à table avec le bricolo-musicien, Stéphane Garin sous l’œil de fin gourmet de Fabrice Buffart.

Photos: Bigflo et Oli @ Halle Tony Garnier, 23-01-2019

Bigflo et Oli : ils sont !

Ils sont les rappeurs qui revendiquent fièrement leur accent chantant du sud ouest, le même que celui de mon amie Audrey, celle qui aurait été ma Big Flo si j’avais été Oli.

A ne pas rater dans Photos de concert !