Côme au Cithéa Nova

Très bon concert estival en petit comité, en formation restreinte et en short pour le duo punk (?) parisien, Côme.

D’abord le lieu : Cithéa Nova est un bar de la rue Oberkampf qui réserve le meilleur emplacement aux groupes qui y jouent (c’est-à-dire juste à côté de la porte d’entrée, en plein dans le passage…). Un lieu de concert un peu exigu, des prix majorés pour cause de concert, une déco branchouille à base de lustres et de fauteuils en velours pourpre. Le staff est sympathique bien qu’un peu débordé. Bref, un bar parisien.

Maintenant, le concert : c’est un public du mois d’août, c’est-à-dire réduit, qui accueille Côme sur scène, ce qui donne au concert une ambiance incontestablement familiale. Le line-up fut lui-aussi minimaliste puisque le bassiste était retenu ailleurs par un heureux événement (félicitations !). Ce furent donc François et Lucas, respectivement à la guitare et à la batterie, qui occupèrent avec talent l’espace sonore.

Presque sans pause, ils enchaînèrent leurs titres les plus pêchus (« Cows », « Cancel »), et d’autres, plus planants (« Grave ») avec énergie et conviction pendant un peu plus d’une heure quinze. Des images vidéo des années 50 – courses-poursuites en voiture, boxers, westerns… – étaient projetées sur une toile de fond, donnant une identité visuelle à chaque morceau. En plus des titres de leurs deux EP, ils ont joué une reprise de Nirvana (« Something in the Way ») ainsi qu’une nouvelle compo avec boucles de guitare et scratch qui laisse présager le meilleur pour les disques à venir.

On espère bientôt retrouver leurs compos audacieuses en live dans une plus grande salle, alors rendez-vous à la rentrée !

Date : 6 août 2009

Cela pourrait vous intéresser

Côme - Cows EP

Son du jour : Côme “Cows EP”

Découvrez un extrait du dernier EP de Côme, un groupe français qui navigue sombrement entre Sonic Youth, Fugazi et TV on the Radio.

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.