On l'a découverte la semaine dernière, on en reparle aujourd'hui... JAIN vient de mettre en ligne le clip de Come. En plus de nous faire taper du pied, la belle nous fait perdre la tête.

Premier extrait de son EP Hope (qui paraitra le 22 juin 2015 via Columbia/Spookland), Come conserve toujours une belle fraicheur après une semaine d’écoute intensive.
Et en plus de savoir composer des jolies chansons, JAIN publie un clip malicieux.
Certaines ont vraiment tout quand d’autres n’ont strictement rien…
La suite, vite!

JAIN – Come

Discographie

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Foreztival2jpg

A l’aise au Foreztival 2024 !

Comment ça vous ne connaissez pas Trelins ? Pourtant, c’est dans cette charmante commune de la Loire qu’a lieu depuis 2025 l’excellent Foreztival. Cette année, c’est plus de 32 artistes qui se produiront dans ce petit village de gaulois réfractaires à la morosité les 2, 3 et 4 août 2024.
Shaka Ponk @ Musilac 2019

photos : Musilac 2019 – Jour 3 et 4 @ Aix-Les-Bains, 13-14.07.2019

On l’a découverte la semaine dernière, on en reparle aujourd’hui… JAIN vient de mettre en ligne le clip de Come. En plus de nous faire taper du pied, la belle nous fait perdre la tête. Premier extrait de son EP Hope (qui paraitra le 22 juin 2015 via Columbia/Spookland), Come conserve toujours une belle fraicheur après une semaine d’écoute intensive.…
Photos : Jain @ Halle Tony Garnier, Lyon, 24 mai 2019

Le Souldier Tour de Jain fait étape à La Halle Tony Garnier

« C’est la plus grande salle que j’ai jamais faite ! » s’est exclamée Jain devant le public de la Halle Tony Garnier. L’artiste, pourtant déjà détentrice d’une double victoire de la musique, à laquelle s’est ajoutée une nomination aux prestigieux Grammy Award, tout cela dans le cadre d’une tournée mondiale n’a pourtant rien d’une débutante. Elle […]

Plus dans Son du jour

Louisdurdek-unnamedroad

[EXCLU] Vidéo : Louis Durdek – Unnamed Road

Louis Durdek nous promène sur son chemin de traverse. « On t’accompagnera si tu trouves ta route » écrivait Eugène Guillevic, avec ce titre, on suit Louis Durdek jusqu’au bivouac et davantage.