Encore une belle réussite du festival Attitudes Indé ce mardi soir puisque on pouvait assister aux prestations d’Austyn et Holden.

Austyn

N’étant ni un grand fan, ni un grand spécialiste de la chanson française acoustique, je ne savais pas trop à quoi m’attendre en poussant la porte de la petite salle intimiste des Trois Baudets. Austyn est seul en scène, accompagné par sa guitare et de ses chansons. En bon amoureux du vrai, Austyn nous livre quelques unes de ses compositions tendance roots et blues. Sa voix rocailleuse colle à merveille à ses chansons entre tragique et comique. Le public ne s’y trompe pas et applaudit chaleureusement un artiste authentique et sincère dans ses choix. On ne peut que souhaiter beaucoup de réussite à ce chanteur qui mérite une reconnaissance plus large

Holden

Holden, en référence à Holden Caulfield, héros du roman de J. D. Salinger « L’attrape-cœurs », on a vu pire comme référence, nous gratifiait donc d’un de leurs (trop) rares concerts en France puisqu’ils sont actuellement en tournée au Chili. Ils citent volontiers comme influences diverses The Velvet Underground, Thelonious Monk, Chet Baker, Joy Division ou bien encore Glenn Gould. Je serai tenté de rajouter sans leur faire injure le groupe assez méconnu Pram ainsi que Stereolab tant on sent transpirer chez Armelle Pioline et Mocke une très grande culture musicale ainsi qu’une volonté de transcender les genres et de créer leur propre musique. Le concert est un formidable résumé de ce que la musique a vu naître ces dernières décennies, post-rock, krautrock, électro mais aussi pop à la française façon Jean-Louis Murat ou Autour de Lucie. Le timbre de voix d’Armelle Pioline, doux et éthéré colle à merveille à leurs textes entre sentiments et sensations, une spécificité assez rare chez un groupe français.

Les albums de Holden sont tous parus sur le label « Le Village Vert »

Holden – La Machine

Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Austyn - Brune Mandarine

Vidéo : Austyn – Brune Mandarine

« L’amour me donne faim. Est-ce un crime ? » sont les premières lignes du roman La Mandarine de Christine Denis de Rivoyre devenu en 1971 un film d’Édouard Molinaro avec Annie Girardot et Philippe Noiret. Mais la Brune Mandarine d’Austyn donne une vorace fringale pour mieux laisser en disette le désir.
Austyn - Grenson

Vidéo : Austyn – Grenson

Austyn ne pantoufle pas et file à l’anglaise en français avec ses Grenson au cuir souple et mélodieux.
Austyn - Tes Délits Font Désordre

Vidéo : Austyn – Tes Délits Font Désordre

Libre et auto-produit, le lyonnais Austyn sort prochainement un EP, Désordre, 5 titres enregistrés en Auvergne par Denis Clavaizolle (Murat, Bashung) dont est extrait Tes Délits Font Désordre.

Plus dans Concerts (live reports)

Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
molsemrahal-06sk

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait […]